Le diocèse de Nancy vend ses églises

Download PDF

La première est à Vandoeuvre-lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle. Oh, certes, construite dans les années 1960, tout en béton, “oeuvre” ovoïde de l’architecte Henri Prouvé, elle n’est point très jolie (photo ici). Mais l’affaire est symbolique. En vente depuis 2007, elle sera transformée en.. un centre commercial. Le promoteur a fait cette acquisition pour 1, 35 M€. Il devra ajouter 500 000 € de travaux de remise aux normes. Les 6 000 m² de jardin deviendront le parking. Michel Petitdemange, l’économe du diocèse de Nancy (vous savez, ce diocèse qui fait des publicités scandaleuses pour le denier), déclare simplement :

Nous aurions préféré que notre bâtiment serve l’intérêt public, mais les propositions n’étaient pas nombreuses.

La municipalité était intéressés par la seule nef (700 000 €) mais n’avait pas l’argent pour les travaux. La mairie voulait installer une salle de répétition pour l’école de musique et un pôle de l’image qui aurait permis l’utilisation du cinéma de 400 places construit dans les sous-sols de l’église. Michel Petitdemange, qui a visiblement fait une bonne affaire financière, déclare cependant :

Mettre en vente une église c’est une vraie douleur, mais notre démarche est la plus objective possible qui repose sur les critères économiques, et l’activité pastorale.

Une église de 1 000 places pour à peine 80 paroissiens le dimanche, c’est certain que ce n’est pas “rentable”. On aimerait savoir combien il y a de fidèles à la messe célébrée à la cathédrale de Nancy, parce que, à ce petit jeu, il y en a des églises à vendre…

Les paroissiens de Vandoeuvre-lès-Nancy iront dans un premier temps dans la chapelle voisine. Mais celle-ci est également vendue.

Michel Petitdemange négocie actuellement la vente d’une des églises de Mont-Saint-Martin près de Longwy.