Le fonctionnement d'un conseil épiscopal

Download PDF

La revue du diocèse de Sens-Auxerre, dirigé par Mgr Yves Patenôtre, décrit le fonctionnement de cette instance :

“Dans tous les diocèses, un conseil épiscopal peut être constitué par l’évêque pour “favoriser l’action pastorale”. (Canon 473 § 4) Il réunit le vicaire général, les vicaires épiscopaux et les personnes désignées par l’évêque. Dans le diocèse de Sens-Auxerre, ce conseil est réuni chaque semaine par l’archevêque, Mgr Patenôtre, qui le préside. Il est animé par le vicaire général et traite des questions pastorales que l’archevêque lui soumet.

Une fois par mois, il est “élargi” aux doyens, au chancelier, à la responsable diocésaine de la vie religieuse, à l’économe diocésain, et à un diacre que l’évêque y a nommé.

À partir du 1er septembre, le conseil épiscopal est formé duP. Olivier Artus, vicaire général, des P. Thierry Debacker et Joël Rignault, vicaires épiscopaux, de Mme Dominique Boutrolle, déléguée épiscopale à la solidarité, et de Mme Isabelle O’Brien, déléguée épiscopale à la pastorale des jeunes. Un nouveau fonctionnement Cette composition nouvelle du conseil épiscopal va de pair avec une nouvelle organisation de son fonctionnement :

• Le P. Olivier Artus, vicaire général, conserve un mi-temps d’enseignement et de recherche à l’Institut catholique de Paris, où il est responsable du département d’études bibliques. Dans le diocèse, Mgr Patenôtre lui a demandé d’accompagner la mission de l’ensemble des prêtres, de demeurer le responsable du diaconat permanent, d’assurer le suivi des équipes d’animation paroissiale, enfin de coordonner le travail des différents services diocésains. Le vicaire général fait partie du conseil d’administration de l’association diocésaine et du comité financier diocésain. Concrètement, sa prise de fonction va être suivie d’un certain nombre de prises de contact, débutant par une rencontre personnelle de chacun des prêtres du diocèse, puis de l’ensemble des EAP. C’est également au vicaire général qu’il convient de s’adresser en cas de question ou de difficulté pastorale nécessitant un traitement urgent. Même à Paris, le P. Artus pourra être contacté par téléphone ou par mail : olivier.artus@orange.fr.

• Les vicaires épiscopaux exercent leur action sur une zone pastorale : Nord pour le P. Debacker (Sénonais urbain, Sénonais rural, Jovinien), Sud pour le P. Rignault (Auxerrois urbain, Auxerrois rural, Tonnerrois, Avallonnais, Puisaye). Mgr Patenôtre leur a demandé d’être particulièrement attentifs aux prêtres auxiliaires et retirés, et d’assurer le suivi de la pastorale des funérailles, de la pastorale du mariage et de la pastorale du baptême. Concrètement, ils devront réunir dans leur zone les différents acteurs de la pastorale des funérailles, comme de la pastorale sacramentelle pour évaluer la situation actuelle et assurer le suivi des personnes en responsabilité, particulièrement des équipes funérailles.

La compétence des deux délégués épiscopaux s’étend à tout le diocèse : pour Madame Boutrolle, en vue de la coordination de l’ensemble de la pastorale de la solidarité, avec une attention particulière aux pôles solidarité des EAP, pour Madame O’Brien, en vue de la coordination de l’ensemble de la pastorale des jeunes.”

Voilà donc des femmes qui jouissent de pouvoirs épiscopaux. Mgr Patenôtre militerait-il pour l’ordination des femmes ?