Mgr Raffin dit adieu aux Franciscaines de Metz

Download PDF

Aujourd’hui, dimanche 27 février, Mgr Pierre Raffin, évêque de Metz, a célébré à 10h30 une messe d’adieu dans la chapelle de l’hôpital Sainte-Blandine des Sœurs Franciscaines, présentes depuis 125 ans à Metz. Elles ne sont plus que 5, dont 3 ont plus de 80 ans. La plus jeune a 74 ans.

L’hôpital a été fondé à l’initiative de Sœur-Marie Claire Pfänder par des Franciscaines venues de Westphalie en Allemagne en 1871 pour soigner les blessés de la guerre dans un hôpital militaire de Metz Sablon. Elles ont pris en charge une institution fondée en 1852 par le révérend Père Thro dont l’objet était le placement de jeunes filles démunies et sans travail en qualité de servantes dans les familles de la ville. Parallèlement les Sœurs proposent des soins à domicile et bientôt accueillent des malades, donnant naissance le 1er décembre 1872 à « L’Hôpital Sainte-Blandine ». Après l’armistice du 11 novembre 1918, les soeurs, parfaitement insérées dans le pays mosellan et appréciées par la population française, demandent leur naturalisation.

Aujourd’hui, l’établissement  fait partie aujourd’hui d’HPM, hôpitaux privés de Metz. La petite chapelle continuera à recevoir des fidèles. Quant aux sœurs, elles profiteront d’une retraite dans la maison provinciale des franciscaines au Ban-St-Martin.