Thiberville : les messes disparaissent

Download PDF

Le 27 février, le nouveau curé de Thiberville, l’abbé Vivien, n’a pas pu célébrer la messe de 10h dans l’église de Thiberville, car les serrures avaient été condamnées avec de la mousse “expansive”. L’abbé Vivien a été pris à parti par les paroissiens venus en masse exprimer leur désaroi.

Pour la messe de 11h15, à Saint Aubin de Scellon, des fidèles réunis dans l’église comble ont récité le chapelet (à leur initiative) avant le début de la messe. Lorsque la procession a commencé, les fidèles ont quitté l’église dans le plus grand silence. Seuls sont restés dans l’église une trentaine de personnes, dont une dizaine de Thibervillais, les autres constituant une délégation de Bernay venue escorter l’abbé Vivien.

Enfin, pour la messe de 17h (forme extraordinaire du rite romain), comme l’église de Thiberville était toujours fermée, elle n’a pas eu lieu. Cette fois, l’abbé Vivien était accompagné de l’abbé Besnard. Alors que le matin même, le curé avait proposé de célébrer la messe de 17H dans une église voisine, la messe n’a pas eu lieu. Motif invoqué par le nouveau curé : l’état d’esprit des fidèles.

A noter aussi que, en semaine, aucune messe n’a été célébrée sur le territoire de l’ex-paroisse de Thiberville. Mgr Nourrichard peut être satisfait : à ce rythme là, il n’y aura bientôt plus du tout de messe dans la cure.

(source : le blog de soutien à l’abbé Michel)