Dissolution des soeurs dissidentes de la Communauté Saint-Jean

Download PDF

Cela faisait quelques années que la crise ne semblait plus trouver de solution au sein des soeurs contemplatives (habit gris avec un voile blanc) à ne pas confondre avec les soeurs apostoliques (habit et voile gris) de la Communauté Saint-Jean.

Sœur Alix, fondatrice et Prieure Générale depuis 1982, avait été limogée en juin 2009 par décret du Cardinal Philippe Barbarin pris en accord avec le Vatican et remplacée par une autre sœur. Cette décision avait choqué de nombreuses soeurs, mais aussi des frères de la Communauté qui estimaient que soeur Alix était une supérieure hors pair. La communauté des soeurs contemplatives compte près de 400 religieuses. La nouvelle Prieure Générale, sœur Johanna, n’a pas réussi à se faire obéir de la communauté. Aussi le Vatican a nommé un premier Commissaire Pontifical, Mgr Bonfils, en novembre 2009. Lequel a démissionné, ne sachant pas comment résoudre ce conflit. Le 11 mars 2011, la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée l’a remplacé par Mgr Brincard, évêque du Puy, lequel a également été chargé d’assister le gouvernement de la congrégation des frères de St Jean et de la congrégation des sœurs apostoliques de St Jean. Benoît XVI a renforcé encore l’autorité de Mgr Brincard auprès des sœurs contemplatives de St Jean en le faisant nommer le 25 février 2012, par décret de son Secrétaire d’Etat, Mgr Bertone, comme son « Délégué Pontifical » sur cette douloureuse affaire. Les recours présentés par des soeurs contre les décisions de Mgr Brincard ont été rejetés par Rome.

Dans leur grande majorité, les soeurs n’ont pas accepté le limogeage de soeur Alix, prieure générale, et de soeur Marthe, maitresse des novice. Aussi, une centaine de novices et de professes simples ont essayé de fonder une nouvelle communauté. Les professes perpétuelles, qui voulaient faire de même, mais qui sont liées par leurs voeux, n’ont pas eu l’autorisation d’aller fonder ailleurs.

En 2010, une première tentative au Mexique a échoué suite à une intervention du Vatican auprès de l’évêque diocésain. Le 29 juin 2012, l’évêque de Cordoue a accepté une fondation appelé  « Association des Sœurs de St Jean et St Dominique ». Le 10 janvier, par un rescrit, le cardinal Bertone a dissous cette fondation.

rescrit

56 comments

    • Mana

      Bonjour, je me suis posée exactement la même question que vous ! J’ai trouvé quelques réponses sur ce site très bien fait qui pour la première fois m’a permis de trouver des explications plus objectives ! A lire sans modération : unegoutte.wordpress.com

  1. Anne Lys

    Je ne doute pas une seconde que le “limogeage” de soeur Alix ait eu d’excellentes raisons, et je fais toute confiance à Mgr Brincard pour avoir cherché à remettre de l’ordre sans brutalité.
    Mais je suis ennuyée de voir cette question mise sur la Toile sans que les motifs invoqués par les uns et les autres soient évoqués. Nous ne pouvons pas comprendre ce qui s’est passé et il vaudrait mieux ne pas nous donner des informations si elles doivent rester incomplètes…..

  2. ankou

    Je suis d’accord avec Bernard, pourquoi dissoudre « les sœurs dissidentes de la Communauté Saint-Jean » ?
    Cela ressemble a de l’acharnement.
    Il serait bien de nous donner un peu plus d’infos, même si cela a été fait dans d’autres articles.
    Dieu les bénisse, elles en ont bien besoin.

  3. Aristarque

    Bonjour à tous,

    Pour avoir des informations directes de la Secrérairerie d’Etat, je puis vous affirmer qu’il se passe des choses très graves chez ces “soeurs dissidentes”. Il n’y a aucun acharnement de la part du Saint-Siège. Sa réponse “vigoureuse” vient de l’extrème gravité de la situation.
    Il ne s’agit rien de moins que de mettre fin à une situation (voire des situations) où le concept de secte s’appliquerait parfaitement tant pour la manipulation mentale que pour des affaires de moeurs !

    Alors, faut-il que cela “sorte sur la toile” !
    D’après mon contact : oui sans auncune ambiguité. Sont en jeu des jeunes filles qui, parfois aveuglement, ont suivi et continuent de suivre des personnes manipulatrices et sans plus aucun volonté d’obéissance au Saint-Père.
    Il faut aussi éclairer les familles de celles qui se trouvent ainsi piégées pour qu’elles puisent aider leurs enfants et qu’elles ne prennent pas le mauvais parti dans cette affaire.

    Tout ceci avec la plus grande charité chrétienne et la volonté d’aider.
    Union de prières pour cette douloureuse situation.

    F.

    • Aristarque

      Les familles peuvent prendre contact avec les personnes en charge de ce dossier et nommés par le Vatican.

      Je ne salis rien ni personne, je fais passer une information pour éviter que certaines personnes ne soient abusées plus longtemps.

      Votre réaction, agressive, “3eme secret de fatima” prouve tout simplement que mon “contact” a parfaitement raison !

      • Annette

        Je suis de la famille d’une de ces soeurs, et je n’ai vraiment rien vu d’étrange dans cette commnauté, à part qu’elles sont souriantes, joyeuses, heureuses de vivre et sont des femmes de prière. Je suis prête à remettre en cause tout ce que je pense d’elle, mais seulement si on me dit quelles sont ces choses si graves qu’on leur reproche, car malgré tous les courriers que nous avons pu faire depuis 3 ans à toutes les autorités en charge du dossier, nous n’avons eu aucune réponse… d’où on conclue au bout d’un moment qu’il n’y a rien, et qu’elles font les frais de la “boulette” de mgr Barbarin, et de la grave crise interne qui déchire le Vatican.
        Alors, le problème est-il du côté des soeurs ou des autorités de l’Eglise qui ne veulent pas reconnaître leurs erreurs?
        Et c’est quand même assez fou que cette décision ait été prise sans qu’il y ait eu d’enquête canonique, ni avant la fondation de Cordoue, ni après.

        • Gabrielle

          Je suis tout à fait Ok avec vous , j’ai fait moi même l’expérience de vivre en clotûre avec les soeurs durant trois mois avant que tout éclate et également j’ai fait plusieurs petits séjours auprès d’elle après……je n’ai rien remarqué devient ou grave. J’ai vécu moi-même dans une Communauté nouvelle pendant presque 12 ans…là il y en avait des problèmes et il y en a encore et cependant elle n’est pas dissoute. Je pense que certaines personnes même hautement placées de l’Eglise ne savent pas ou ne veulent pas reconnaître leurs erreurs……Là, du coup, c’est trop flagrant. Je suis choquée de l’attitude de certains cardinaux et évêques qui osent en plein hiver mettre 150 soeurs à la rue sans expliquer les véritables raisons d’une telle décision…..c’est un peu court ! Même si j’aime l’Eglise et le Saint Père, je dois avouer que parfois certaines décisions me font honte ! Gabrielle

  4. Arnaud Guillaume

    Qu’une communauté nouvelle de 380 membres puisse commettre des erreurs de jeunesse cela ne me parait pas très choquant. Encore que sur ce sujet des “erreurs”, on attend toujours les fameuses preuves des agissements très dangereux des soeurs Alix et Marthe. Pour le moment silence…

  5. Soubabe

    Ma soeur est entrée il y a 11 ans dans la communauté des soeurs contemplatives de saint Jean et je désire vous communiquer mon expérience ….Toute notre famille a été toujours très touchée par la joie de ma soeur et de toutes les soeurs! Je connais plusieurs prieurés où j’ai toujours été super bien accueilli et j’ai toujours eu avec les soeurs des contacts simples, faciles, cordiaux.

    Généralement ces jeunes femmes ont des “têtes bien faites” beaucoup ont fait de très bonnes études, elles étaient médecins, ingénieurs, musiciennes, professeurs, architectes, etc… Ce ne sont pas des gamines écervelées et faciles à manipuler ….

    Il ne m’appartient pas de juger les décisions de l’Eglise mais je crains que cette dissolution brutale et sans explication ne choque beaucoup de monde et n’éloigne encore plus de personnes de Notre Seigneur Jésus Christ….

  6. poule bretonne

    je connais bien une des soeurs que l’on incrimine.
    jeune femme d’une trentaine d’année, elle n’est ni déséquilibrée, ni illuminée, ni influençable!
    chaque fois que je l’ai vue, j’ai été frappée par sa foi, sa joie et son courage.elle n’a jamais fait de mal à personne, et meme si l’acharnement prend des formes de persécution, elle prie encore pour ses bourreaux!!!
    pensez ce que vous voulez, mais je pense que l’on touche du doigt un énorme mensonge: si il y a un dossier, arretons d’en parler et montrons le , elles n’ont rien à craindre!
    j’aime mon église, et c’est pour cela que je prend la parole;je voudrais la voir chercher la Vérité!

  7. Georges

    C’est vraiment étrange ce rescrit. Pourquoi adresser un rescrit à 2 communautés complètement autonomes? et comment est-ce possible que le Saint Siege dissout une communauté sans envoyer aucun visiteur? Il semble qu’il y a des choses pas tout a fait claires dans cette histoire… Un cardinal aurait-il peur de perdre la face? Que cachent-ils?

  8. WOillemont

    Il n y a pas qu’un cardinal romain, il y a aussi un excellent évêque français sans oublier le cardinal archevêque de Lyon, ainsi que les superieurs de la communauté.
    Dans toute l histoire des saints ils ont toujours été persécutés par l Église et c est le signe de la sainteté ils ont acceptés cette injustice sans se révolter.
    Face à l orgueil féminin on ne peut rien faire.
    J admire la patience de la hiérarchie.
    Le christ s est fait obéissance et les nones répètent ” non serviam”

    • Rosario moreno

      Quand on lit les commentaires de certains on n’a qu’un envie c’est de quitter l’eglise. Pour ceux qui parlent des saints persecutés par l’eglise je ne peux que dire ceux et celles a qui c’est arrivé dans l’histoire n’ont pas fait des histoires comme les soeurs contemplatives mais ont accepté humblement les ordres de l’eglise et ont ainsi prouvé leur humilité et leur obéissance tandis que soeur Marthe et soeur Alix a qui on a demandé de quitter leurs fonctions de superieures ce qui est prevu par le droit canon ( ce n’est meme pas une injustice de l’eglise car dans un couvent on est superieur et meme fondatrice pendant un temps et après on rentre dans le rang) elles sont allés fonder ailleurs pour ne pas obéir;

    • pnfo

      Bonjour WOillemont. Vous avez raison de signale que beaucoup de saint fondateur ont été incompris ou persécuter par l’église. Et pourtant ils sont reconnus saint par cette église… Car comme Jésus dans les évangiles, elle eprouve leur humilité. Voyez comme Jésus rembarre sa Mère aux noces de Cana, Nicodeme qui vient lui poser une question et les pharisiens… Qu’elle est la différence entre ces trois ?
      Marie est toute humble et sa prière (ils n’ont plus de vins) ne dis pas à Jésus ce qu’il faut faire mais pose simplement un problème Cela lui permet d’accepter d’être rembarree et d’avoir confiance en son fils. Jésus réalise le miracle charnière entre l’ancien et nouveau testament. Car on passe de la mane et l’eau au pain et le vin.
      Nicodeme l’accepte moins de bon coeur. Mais il ne part pas. Jésus lui révèle le Saint Esprit : il faut renaitre de l’eau et de l’esprit.
      Les pharisiens orgueilleux ne l’acceptent pas. C’est pour cela qu’ils le mettrons à mort…
      Bien à vous.

  9. poule bretonne

    patience ou aveuglement?
    C’est vrai que beaucoup de saints ont été persécutés!
    mais la Vérité sera connue un jour ou l’autre.
    quant à l’orgueil, masculin ou féminin, il prend parfois le déguisement de l’honorabilité! et de l’autorité!

    nous sommes entrain de parler de ( environ ) 150 jeunes femmes qui vont se retrouver presque nues, sans habit, sans maison, parceque quelques notabilités ont tranché!
    on est loin de l’Evangile….

    se sont ils demandés ce que Jesus aurait fait?
    je ne parle meme pas du responsable des frères , véritable ponce pilate! c’est pour lui qu’il nous faut prier.

  10. noos

    J’ai très bien connu la communauté st Jean et sais bien que le père M;DOMINIQUE PHILIPPE qui avait ses défauts avait surtout des qualités exceptionnelles et qu’il a été attaqué de façon constante et virulente par un clergé et un épiscopat français en pleine déroute dans les années 70-80 et qui ne supportait pas ce reproche vivant et toutes ces vocations.

    Les frères de st Jean ont été visiblement circonvenus par cet épiscopat qui a de la mémoire et qui sentait bien que le père M.Dominique était pour eux un désaveu profond et frontal sans pour autant verser dans la rupture Lefebvriste….

    Les soeurs contemplatives , telles les vestales , étaient sans doute les dernières gardiennes de l’héritage précieux

  11. hermeneias

    Cette “dissolution” qui ressemble à une froide décision administrative et bureaucratique empêche t-elle , en pratique , les soeurs de continuer même sans l’approbation , pour l’instant , du Vatican .

    J’ai assez bien connu une des premières soeurs contemplatives avant et après sa prise d’habit et voeux religieux ( elle avait un frère chez les frères de St Jean) . J’aimerais bien , afin de comprendre si possible ce qui se passe et pour ma gouverne personnelle , rentrer en contact avec l’une ou l’autre de ces religieuses .
    Il est curieusement difficile de trouver des informations à ce sujet autres que les décisions officielles . La communauté St Jean, avec laquelle j’avais récemment repris contact après une vingtaine d’années , ne communiquant pas sur ce sujet dans sa “lettre aux amis”.

    Sont-elles toujours à Cordoue ? Certaines sont elles en France ?

  12. Fanfan

    En effet, il faut préciser ce qui est reproché à soeur Alix et à soeur Marthe.

    Pour soeur Alix, c’est simple : elle fait l’objet d’une enquête canonique à Rome pour des questions suffisamment graves pour que la Congrégation pour la Doctrine de la Foi s’en émeuve. Pour info, cette congrégation s’occupe des “délits les plus graves” en matière de moeurs. A la place des fidèles de soeur Alix je serais plutôt reconnaissant que ce ne soit pas ébruité davantage. Rome ne distribuera pas le programme des accusations, ça c’est sûr !

    Pour soeur Marthe, disons par exemple : exercice illégal de la médecine”. Elle a donné elle-même en les dosant des anxiolytiques à des soeurs en dépression, parfois des années durant, sans avoir la moindre formation en la matière. Plusieurs soeurs ont quitté et en ont pour des années à retrouver une vie normale.

    Un grand nombre de soeurs a été empêché par celles qui les gouvernent (sans mandat aucun) de rencontrer les autorités envoyées pour enquêter. Ces jeunes filles sont prises en otage, persuadées de souffrir pour la foi alors que le Saint Père les a arrêtées pour désobéissance grave.

    Ce sont des soeurs qui travaillent à peine, vivent de dons et de cours de soeur Marthe. Elles se croient dispensées des éléments de base de la vie religieuse comme l’obéissance.

    Leur seul argument est qu’elles souffrent. Mais ce n’est pas parce qu’on souffre qu’on est une victime. Sinon victime de soi-même. Elles font souffrir leurs familles qui ne peuvent plus communiquer avec elles dès qu’elles émettent une réserve, leurs amis qui ne peuvent plus savoir où elles habitent et n’ont plus de possibilité de les rencontrer. Elles font souffrir l’Eglise et le Pape qui a autre chose à faire que de les arrêter. Mais elles ne s’en rendent pas compte : il n’y a qu’elles qui souffrent. C’est exactement le fonctionnement de personnes qui ont été manipulées et n’ont plus d’empathie. Cela fait des gens malades qui mettront du temps à sortir de l’emprise.

    Alors soutenez-les si vous voulez, mais votre indignation me laisse assez froid.

    Fanf.

    • otto

      Ma soeur est depuis 20 ans dans la Communauté. Et je pouvais toujours communiquer avec elle. J’ai toujours su où elle était. Je pouvais la voir quand je voulais.
      Je peux toujours l’appeler et lui envoyer des e-mails. Et elle est venue nous rendre visite, quand il y avait des problèmes dans la famille et le besoin de la voire.
      Et qui connaît Soeur Alix sait que cette femme n’est certainement pas capable de faire quelque chose de mal.

  13. la calomnie fait partie des péchés les plus graves….car

    le doute s’insinue dans les esprits et peut y rester longtemps!
    sachez quand meme que malgres les insinuations de fanfan et d’autres, rien de clair n’a été dit aux soeurs ou à leurs proches et ceci, malgres leurs demandes insistantes!
    alors, moi, j affirme que les soeurs ne sont ni manipulées, ni tordues, ni dangereuses!

    j’attends dans la foi, que leur vocation puisse leur etre redonnée et qu’elles portent de nombreux fruits….

  14. Porlano

    Est-ce qu’il n’est pas troublant qu’un Cardinal, qui va en outre participer à l’élection du prochain Pape, et un évêque, lesquels agissent en principe tous deux sous l’inspiration de l’Esprit Saint, envoient quasiment au bagne 150 sœurs, sans la moindre communication des faits précis qui leur sont reprochés ? Motus et bouche cousue, bras menaçants braquant de travers le droit canon, ces bergers qui égarent ainsi 150 brebis + leurs parents et amis sont-ils vraiment proches de la charité du Christ ? Ne peut-on, de ce fait, émettre quelque doute sur la fiabilité de ces courroies de transmission avec le Saint-Père, se disant d’ailleurs lui-même bien affaibli et qui devait annoncer sa démission un mois après le rescrit ? Peut-être que tous les matins, quand ils se lavent les mains, certains décideurs en pleine connaissance de cause pensent-ils à quelqu’un… L’amalgame, avec les Béatitudes et toute cette vase qui remonte à la surface depuis quelques temps, est probable. Reste qu’actuellement, toutes ces sœurs jetées dans le même sac sans autre forme de procès, qui veulent savoir pourquoi, sont obligées de se cacher, sans ressources matérielles et spirituelles. Pourtant, nous ne sommes plus aux temps des catacombes, ni des Cathares et de l’Inquisition : il doit bien y avoir un moyen pour que ces hommes et ces femmes, qui aiment Dieu et que le Père prodigue aime, reviennent en frères et sœurs, poussés par l’amour fraternel jusqu’à la table du festin de l’Amour

  15. hermeneias

    Certains commentateurs ici semblent croire ou feignent de croire que tout ce qui vient de Rome vient du pape ….
    L’actualité devrait les conduire à être plus circonspects et PRUDENTS .

    Des revues douteuses comme Golias ( voyez leur forum) se réjouissent bruyamment de ce qui se passe là et seraient , pour le coup , plus papistes que les plus papistes .
    Ils semblent voir d’un oeil plutôt sympathique l’actuel prieur de la communauté st Jean tout en tirant à boulets rouges sur le père M.D. Philippe le fondateur !

    Allez comprendre…. Je crois avoir quelques idées

  16. Veronique

    Bonne journée.

    Je vivais avec les sœurs contemplatives, qui sont maintenant.. “les sœurs de Saint Jean et Saint Dominique, pendant 6 mois.
    De mon expérience personnelle, je n’ai jamais rien vu de mal avec la communauté. J’ai toujours vu les sœurs avec un sourire, fervents dans la prière, avec un grand désir de chercher la vérité.
    J’étais une postulante, pour des raisons personnelles j’ai quitté la communauté, mais j’ai toujours admiré les sœurs, parce que sa vie est un témoignage de leur foi. Ma famille ne pouvait toujours en contact avec moi, parle avec moi par téléphone ou rendez-vous à visiter. Même si cela était nécessaire que je pouvais aller visiter.

    Comme je l’ai dit, je vois que les soeurs qui veulent vivre leur vocation, elles voulant pas être de Jésus.

    Dieu nous bénit!
    (Excusez mon français, je ne parle pas bien le français.)

  17. ancienne soeur

    J’ai vécu 5 ans comme soeur contemplative de St Jean et je comprends tout à fait que les évêques se soient préoccupés de cette communauté suite aux 2 suicides qui s’y sont produit.. S’en est suivie une enquête “de l’intérieur” faite par 2 moniales, le résultat fut le limogage de sr Alix sr Marthe et sa jumelle, le coeur du pouvoir..
    Toute communanté monastique normalement constituée organise régulièrement des élections avec une supérieure qui change tous les 5 ou 6 ans et qui elle-même peut changer la maîtresse des novices. Rien de tel à St Jean, voilà déjà le coeur du problème!!!
    Le père MD Philippe a toujours demandé expressement aux membres de sa communanauté l’Obéissance à l’Eglise quelques soient les évènements. Alors pourquoi des soeurs dissidentes sont allées fonder encore une association à Cordoue alors qu’elles avaient fait de même au Mexique 1 an avant en désobéissance flagrante avec Rome???

    Voilà pourquoi ce rescrit ne me surpend pas du tout..
    Une enquête du Vatican, ce n’est pas rien, vous n’en connaissez pas les conclusions, vous ne pouvez pas juger si cette association fonfée à Cordoue est saine et inspirée de l’Esprit Saint (contre Rome, ça sera difficile à soutenir!).

    Viva el Papa François!

  18. noos

    C’est ça “Viva el papa” et circulez….

    Un peu court comme argumentaire . L’histoire de l’Eglise est longue et l’histoire des papes aussi . Ceux qui ont la mémoire longue et une pensée profonde ne sauraient se contenter de slogans . Des suicides malheureusement il peut y en avoir dans toutes communautés , sociétés , entreprises ….les exemples sont multiples .

    Soeur Alix que je ne connais que de vue est la co-fondatrice des soeurs contemplatives avec le père M.D.Philippe .
    Ce qui lui confère un statu spécial .
    Et vous avez l’air d’ignorer , ancienne soeur , que les religieuses dans l’Eglise catholique n’ont pas besoin d’un tuteur masculin pour exister . Soeur Alix était donc fondatrice et le père M.D.Philippe père spirituel….

    Votre conception de l’obéissance à l’Eglise n’a peut être pas les promesses de la vie éternelle .
    Il y a eu d’autres époques où les femmes dans l’Eglise prenaient d’avantage la parole et sermonaient papes et évêques . Catherine de Sienne et Hildegarde de Bingen et bien d’autres en sont de bons exemples . Je ne suis pas sur qu’une certaine obéissance “jésuitique”( “ac cadaver” ) soit très “chrétienne” ou évangélique . J’aime mieux la vision ….dominicaine c’est à dire réaliste .

    Les 2 suicides dont vous parlez me semblent un prétexte . Je crois plutot que ce sont des enjeux de pouvoir et une volonté de controle car notre époque libérale et relativiste , “démocratique” , contaminant l’EGLISE est tyrannique car soumise à l’arbitraire ( corollaire du relativisme ) .

    Enfin ce qui va contre votre point de vue c’est qu’un chapitre général aurait soutenu les soeurs dites “dissidentes” . D’ailleurs la supérieure imposée par l’évêque tuteur (Mgr Bonfils ) si je ne me trompe a été désavouée par une majorité de la communauté….

    Il est peut être un peu facile d’utiliser le pape et l’obéissance dans ces conditions

  19. ancienne soeur

    le père Md Philippe s’entendait très bien avec de nombreux évêques dont Mgr Brincard. Vous n’avez qu’à voir tous les diocèses en France et de par le monde qui ont invité les frères et soeurs de St Jean à fonder des prieurés
    Ce que vous ne semblez pas bien cerner, c’est le noyautage par quelques soeurs d’un certain nombres d’autres de caractère plus maléable, il faut avoir vécu à l’intérieur de la communauté pour comprendre l’aura et la puissance d’attraction exceptionnelle que sr Marthe exerçait sur les autres par exemple. (C’est le cas le plus notoire).

    De là à la comparrer avec sr Alix à Catherine de Sienne ou Hidgarte de B…..je suis loin de partager votre point de vue!!!! Vous n’avez pas vécu au jour le jour avec elles…

    Oui je suis d’accord avec vous, les suicides ont sûrement été des prétextes à une enquête plus approfondie: pourquoi tant de jeunes qui rentrent et tant d’autres qui ressortent par exemple.?
    Je ne regrette pas mes 5 ans à St Jean mais c’est quand même sr Marthe qui m’y a poussée bien franchement, elle a dit à ma place au père MD Philippe que je voulais y entrer alors que ce n’était qu’un questionnement. Elle a l’art de vous y projeter…..Elle vous jette un sortilège et les soeurs dissidentes sont aussi sous ce sortilège…
    C’est pourquoi je reste persuadée qu’il est bon que les supérieures de communauté changent selon des élections régulières, vous discernez alors mieux si vous suivez le Christ ou si vous suivez une soeur, c’est ausii simple que cela.

    Le père MD Philippe a laissé lui aussi sa place de supérieur un jour (ça n’a pas été facile je vous l’accorde) tout en restant “fondateur”. Vous qui avez “la mémoire longue et la pensée profonde” (je vous admire!!!) regardez Benoit XVI qui laisse sa place,, ça n’est pas qu’un slogan! vous êtes bien méprisant pour la joie de recevoir un nouveau Pape. Etes vous d’un autre siècle?

    Vous ne semblez pas avoir bien écouté le p MD Philippe que vous dites pourtant avoir très bien connu, c’est oui bien lui qui demandait une obéissance sans faille à l’Eglise et qui l’a appliquée pour lui même. Il n’y a pas de demi-mesure comme vous semblez l’insinuer.

    à bientôt

  20. hermeneias

    Le père M.D. Philippe a laissé sa place de supérieur – fondateur ? J’aimerais savoir comment !
    Et j’aimerais savoir comment il se fait qu’aucuns des premiers frères et disciples du père M.D.Philippe , ceux qui s’étaient lancés les premiers dans cette aventure d’une fondation , ceux qui connaissaient le mieux le fondateur pour l’avoir longuement fréquenté et écouté ses enseignements tellement riches , aucuns de ceux là , que j’ai connu aussi à Fribourg , ne se retrouvent maintenant parmi les supérieurs de la communauté .
    Comme si on avait voulu décapiter la communauté et tout ce qui pouvait trop rappeler le fondateur , auquel on a réservé un enterrement de “1ere classe” à la primatiale st Jean …. Pas un des premiers frères , prieurs et prêtres de la communauté ne se trouvent actuellement parmi les responsables alors qu’ils étaient tous très appréciés .

    Dans les 10 premières années , au moins , la communauté St Jean a été extrêmement critiqué de façon sourde ou virulente par les évêques français et Mgr Brincard n’a été nommé évêque que bien après et il avait suivi les enseignements du père M.Dominique avant de devenir chanoine régulier de St Augustin . Mais beaucoup de “vocations” affluaient chez les frères et soeurs de St Jean alors que dans les séminaires diocésains c’était le marasme et la désolation . Seul Mgr Bagnard s’est démarqué à Ars et a vu arriver de nombreux candidats tout en étant la cible , lui aussi , de critiques répétées.

    Vous semblez critiquer , ça n’est pas très clair , le fait des nombreuses entrées et des nombreuses sorties de la communauté . C’est une critique récurrente adressée au père M.Dominique …. C’est donc lui que vous critiquez sans le dire et en vous réclamant de son “autorité” …. Il me semble plutôt que ces entrées et sorties étaient signes de vitalité et de liberté .
    Je crois que , maintenant , dans la communauté des frères purgée ,formatée et remise aux “normes” de la doxa épiscopale française , il y a nettement moins d’entrées

    Vous illustrez très bien le fait que l’a-mnésie , organisée ou non , rend les gens manipulables . C’est ce à quoi s’emploie notre “siècle” , notre époque , “libérale” et tyrannique dont vous semblez si fière . J’ai simplement rappelé qu’en d’autres temps des femmes religieuses ou du tiers-ordre ( comme Catherine de Sienne ) reprenaient et exhortaient papes , évêques et puissants de ce monde loin d’une obéissance simpliste et servile , à mon avis peu chrétienne car peu intelligente .

    Le père M.Dominique c’était , suivant la grande Tradition de l’Eglise ( qui remonte à plusieurs “siècles” ), la Foi ET l’intelligence , une pleine mesure , “ad modum recipientis” , de foi et d’intelligence ….

    Alors d’un “autre siècle” ? Avec plaisir !

    Pour revenir aux soeurs contemplatives , vous parlez d’élections ? C’est justement ce qu’elles réclament à juste titre….

  21. ancienne soeur

    pas encore d’élection car la plupart des soeurs ne sont pas libres, elles sont trop “happéees” par sr Marthe, si c’est pour la remettre aux commandes, c’est du Poutine déguisé. Je vous dit qu’elle a une puissance d’attraction extraordinaire et dangereuse J’en ai moi même subi les conséquences. Ce n’est pas comparable au p MD Philippe qui lui était le fondateur, l’initiateur. Sr Marthe elle, répète le p Philippe, c’est différent. Elle n’a pas son génie ni sa sainteté.
    Malheureusement elle s’entête dans sa voie sans issue et veut recommencer ses démarches auprès du noouveau Pape, elle continue à entraîner tout un flot de jeunes femmes exaltées derrière elle.
    Heureusement qu’un élément extérieur inattendu m’a fait sortir à temps, on n’est pas si libre que ça quand on est pris au coeur de ce noyau.
    Enfin un dernier indice peut permettre de remettre en question sr Marthe et son cercle, elle s’imagine que Benoit XVI s’est retiré parce qu’il n’a pas réussi à résoudre le problème de sa communauté….ça en dit long sur son égo…je ne vous dirai pas ma source qui est authentique.

    pour vous répondre, non je ne suis pas si fière que ça ni de mon temps ni de mon siècle surtout avec les lois qui sont votées acctuellement tous les jours, c’est de mal en pis pour nos enfants mais je garde espoir et confiance dans la valeur de nos petites actions chacun à son niveau..

    bien à vous

  22. hermeneias

    ancienne soeur

    Vous satisfaisez de peu et ne répondez rien , et pour cause , sur ce qui s’est passé pour les frères de St Jean et la disparition des radars de tous les premiers et plus proches collaborateurs du père M.Dominique qui étaient des gens remarquables dont les noms et les visages restent gravés dans ma mémoire et dont faisait partie, pour les soeurs ,ne vous en déplaise , soeur Alix cofondatrice des soeurs contemplatives .

    Vous avez donc une piètre considération pour les soeurs qui n’ont pas vos opinions et une étrange conception de la vie ecclésiale qui n’est pas un camp de concentration et ou des communautés peuvent naitre et disparaitre , se former suscitées par les “charismes” ou les dons répandues par l’Esprit-Saint parmi les chrétiens sous la conduite des successeurs des apotres s’ils sont de “bons pasteurs” , des pasteurs au sens évangélique du terme .
    Je ne vois pas du tout ce qu’il y a de pastoral dans la décision qui vient d’être prise.

    La réalité est compliquée à cause des imperfections et duplicités qui peuvent exister à TOUS les niveaux .

    Ce qui me semble assez clair c’est que l’héritage , les richesses , les dons du père Philippe et des communautés qui sont nées autour de lui , sont en train d’être bradés et les soeurs contemplatives , comme telles non impliquées dans les schémas “pastoraux”( et leurs présupposés) , étaient les dernières à résister à la main mise d’une certaine bureaucratie ecclésiale qui n’est pas l’Eglise

    • ancienne soeur

      non je ne vous ai pas répondu sur les premiers frères car je préférais vous parler de ce que je connaissais le plus: ma propre expérience chez les soeurs.
      Concernant les premiers frères je sais que deux d’entre eux étaient malades, un 3ème était ressorti et s’est marié. Voilà tout ce uqe je sais, le p Philippe Marie profite d’un beau charisme lui aussi. Il a été le 1er à m’encourager à sortir de ce “mouroir” lorsque cela commençait à s’imposer en moi et alors que j’étais envoyée en mission à l’étranger.
      Je vois que vous restez invariablement sur vos positions.
      Et je suis heureuse que l’Eglise et ses évêques s’intéressent aux communautés pour éviter toute dérive sectaire autour d’une personne (comme cela commençait sérieusement à s’ancrer aujourd’hui chez les soeurs).

  23. hermeneias

    Les premiers frères et bras droits du père M.Dominique , autrement dit ceux qui le connaissaient le mieux et avaient bénéficié le plus longtemps de sa formation , ceux qui avaient eu l’audace de se lancer dans cette aventure d’une nouvelle communauté sans assurance du lendemain , ceux là étaient 10 puis 20 ….je me rappelle bien d’eux ils étaient comme des grands frères que nous respections et admirions . A Fribourg , au bout de qqes années la communauté avait vite grandi ….

    Vous ne me parlez que de 3 frères ! C’est curieux . Quant au père Philippe Marie parlons en . Il est apparemment complètement à l’écart du gouvernement de la communauté depuis , justement , que le père M.Dominique s’est retiré ou a été retiré…. Il pourrait au moins être dans les membres du conseil . Il n’est pas prieur non plus …. J’ai des dizaines de noms et de visages qui ont disparu de la “scène” dont , entre autres , le père Marie-Bernard , Jean-Emmanuel ………

    Je ne parle que de faits et de réalités et je n’essaye pas de m’auto-justifier . Vous avez le droit d’être partie sans pour autant dénigrer .
    Vous ne me ferez pas croire que vous n’êtes pas au courant de ce qui s’est passé chez les frères car c’est , sans doute , tout à fait lié avec ce qui se passe maintenant chez les soeurs .

    J’appréciais beaucoup le père Philippe-Marie pourtant c’est après une discussion et un désaccord théologique avec lui que je suis parti après environ 2 ans .

    C’est en tombant récemment , par hasard , sur un colloque organisé par la communauté à l’UNESCO , avec le concours du délégué du St Siège à l’UNESCO , que j’ai été choqué par un conformisme politiquement correct , multireligieusement correct , à mon avis très loin de la pensée du père Marie-Dominique…..Là j’ai cru comprendre qu’il c’était passé quelque chose comme une “reprise en main”….et pas pour le mieux .

    Vous ne devriez pas vous méprendre sur le nouveau pape que vous annexez un peu vite à votre point de vue , lui qui met en garde contre l’esprit mondain d’une certaine église “politique” qui est au mieux avec les puissants du moment et les opinions du moment et que l’on applaudit parce qu’elle n’a plus rien à dire .
    Je sais qu’un certain frère que l’on voit , par contre , beaucoup maintenant va régulièrement à Davos aux réunions des “décideurs” de la planète et était un “grand ami” du tristement célèbre Frédéric Lenoir

  24. ankou

    @ poule bretonne et noos :
    C’est aussi ce que je pense, il y a de la part des supérieurs une bonne part de ressentiment. Ne serait-ce pas de la basse vengeance faite sur des sœurs qui n’en sont que des victimes intermédiaires ?! L’ambition domine certains alors que l’amour du prochain devrait être le seul critère qui les anime.
    Le clergé français ne supporte pas ce qui n’est pas conforme à ce qu’il décide, même si cela va à l’encontre de ce qu’a décidé le pape ! (voire la messe qui n’est pas tolérée autrement qu’en langue vernaculaire)
    Voyons son comportement envers les traditionalistes. Il fait tout ce qu’il peut pour qu’il n’y ait pas de nouveau lieu de culte pour des offices qui ne sont pas comme il les veut !
    Tout à fait d’accord avec votre commentaire du 19 mars 2013 à 16 h 05
    — —
    @ hermeneias :
    Exact ! Il y a au Vatican des ecclésiastiques qui y sont pour un profit, l’ambition, plus que pour la foi !
    J’aime beaucoup votre dernier paragraphe du 29 mars 2013 à 22 h 00, c’est tellement vrai !!
     —

    @ ancienne sœur :
    Vous rendez-vous compte de cet écrit :
    Elle vous jette un sortilège et les sœurs dissidentes sont aussi sous ce sortilège…
    Dire que sœur Marthe jette des sortilèges…
    Il faut appeler un prêtre pour pratiquer un exorcisme ! Ainsi que sur toute la communauté et sur les bâtiments, sait-on jamais !
    Ne serait-ce pas la haine qui vous anime ? Réfléchissez-y un peu, ce ne serait pas surprenant à lire vos commentaires.

    • ancienne soeur

      salut Ankou,
      non je ne ressens aucune haine, j’ai apprécié ces 5 années chez les soeurs mais il est incontestable que sr Marthe exerce un charisme incroyable sur ses soeurs, appelez ça comme vous voulez, oui c’est une sorte de sortilège, une pression, une attraction, et elles suivent toutes comme des moutons…. je sais de quoi je parle puisque je l’ai subis comme bien d’autres et un évènement extérieur m’a soustrait à son emprise.
      Moquez vous si vous voulez mais je pars de “l’expérience” comme le demandait tant ce cher MD Philippe qui rappelait aussi sans cesse la nécéssité d’obéir avant tout à l’Eglise. C’est incroyable comme aujourd’hui maintenant qu’il n’est plus là, on ne garde de son message que ce qui arrange chacun!
      à bientôt

  25. Sacil

    Que la situation des Soeurs de St Jean sucite des commentaires emportés, on peut le comprendre. En revanche, des invectives et des anathèmes, je trouve cela déplacé. Ce n’est pas ainsi que leur situation s’apaisera et trouvera une solution. Aujourd’hui des centaines de personnes (famille, amis…) sont profondément meurtries par cette séparation insoluble à ce jour.
    Dépassionons le sujet et demandons la vérité sur tout ce qui est reproché à Soeur Alix, Soeur Marthe et les 3 autres soeurs membres de l’ancien conseil.
    Les familles, les amis, les chrétiens sont adultes et peuvent entendre la vérité. Qu’elle qu’elle soit. Il est temps que les prélats cessent de prendre le peuple chrétien pour des enfants ou des idiots. Messieurs les Prélats, osez la Vérité. Nombre d’entre vous ont caché pendant des décennies les scandales des prêtres pédophiles en pensant les protéger, se protéger eux mêmes et protéger l’Eglise. Mais, cette décision scandaleuse d’étouffer des actes odieux éclabousse toute l’Eglise aujourd’hui et anéantit le message Evangélique.
    En maintenant le secret, les prélats font un choix contestable et permettent au diable de se déchainer, lui qui aime tant se déployer dans l’ombre.
    Messieurs les Prélats, osez dire la Vérité car la Vérité vous/nous rendra Libres!

  26. hermeneias

    Merci ancienne soeur vous qui prétendez avoir compris ce “cher” père M.Dominique mieux que tout le monde….
    Soeur Alix le connaissait “un peu” mieux que vous . Désolé !
    J’ai pu reprendre avec des soeurs de l’époque de Fribourg qui sont en prieuré et qui était là avant soeur Marthe .
    Je vois mal comment elles pourraient être sous sa “coupe”….

    J’aurais en tout cas d’autres avis….

    • ancienne soeur

      non hermeneias, je n’ai jamais prétendu comprendre le p MD Philippe mieux que tout le monde, je livre juste ma propre expérience, n’en ai-je pas le droit? Je vous trouve agressif, laissez moi m’exprimer librement sans me tomber dessus à chaque phrase et en déformant totalement mes propos.
      oui les soeurs qui étaient là avant sr Marthe sont rentrées dans son rang; à St Jean vous devriez savoir que l’ancienneté dans la communauté ne donne pas le pouvoir.et heureusement d’ailleurs!
      L’aura extraordinaire de sr Marthe s’étend bien sûr aux nouvelles comme aux anciennes.
      bien à vous

  27. +Bernard

    Que de radotages, où est la vérité…je vais vous le dire très objectivement, il n’y a aucun fait, il n’y a que des charges et souvent cela cache de la calomnie….je suis obéissant envers Notre Sainte Mère l’Église mais certains prélats feraient biens de se remettre en question. Ces soeurs sont des modèles d’humilité mais personne ne leur répond. Mgr Brincard se braque et n’écoute que la version de certains frères…frères qui ont l’air d’oublier que l’autorité passe par le service…chose tant répété par le Père M-D Philippe. Certaines personnes n’aiment pas les fruits qu’apportent les nouvelles communautés! Je prie le bx Jean-Paul II d’intercéder pour ces soeurs si souriantes et si charitables.

  28. hermeneias

    Je crois que le père M.Dominique P , avec bien sur ses limites , était bon et intelligent et l’obéissance qu’il prônait était aussi avec l’intelligence de la foi et l’intelligence du philosophe.

    Ceux qui ont connu le père et sont entrés dans la communauté , quasi cofondateurs , savent très bien comment la cté st jean a été attaquée et dénigrée de façon virulente et aussi mauvaise par beaucoup d’évêques dont les séminaires étaient vides. Le père M.D. Philippe n’avait rien d’un naif mais avait semble t-il une forte relation et une estime réciproque avec J.Paul 2 qui a essayé de reconstruire une Eglise tremblant sur ses bases .

    Concernant Benoit XVI nombreux sont ceux qui disent qu’il était un bon enseignant mais qu’il a eu beaucoup de difficulté à gouverner….On connait la suite ! Benoit XVI a donné lui même les raisons de sa renonciation.

    Obéir oui ! Mais à qui et à quoi ,

  29. thérésita

    ce qui semble évident est que le démon de la haine et de la jalousie se déchaine farouchement contre ces soeurs phares (Marthe)dont vous parlez! sachons reconnaitre les qualités des autres et louer Dieu pour elles!

    • maria

      Je ne connais pas réellement les sœurs de saint jean et je ne veux pas juger,mais je pense quand même que dans toute communauté,on doit éviter d’avoir des “soeurs phares”,seul le Christ doit rester la personne phare.Quelque soient les charismes de cette personne.Je comprends que soeur Marthe soit blessée d’être destituée,mais je pense qu’au lieu de chercher à créer sa propre communauté,par humilité et par respect.on ne cherche pas par la force à faire reconnaître ses propres qualités.Regardons l’exemple de st François d’Assises qui avaient été évincé par les frères de sa communauté alors qu’il en était le fondateur ou celui de Padre Pio qui a été isolé pendant 10 ANS.Ils ont tous les deux accepté avec humilité la Volonté de Dieu et au moment où Dieu l’a jugé bon,Il a Lui-même ouvert les yeux de ceux qui les persécutaient.Alors soeur Marthe sert-elle Dieu avec humilité?Je ne suis pas pour la création d’une nouvelle communauté.Ce n’est pas soeur Marthe qui conduit la communauté,c’est le Christ,alors qu’elle soit à la tête e la communauté ou non ,peu importe.N’oublions pas le Christ j’ai l’impression qu’on n’oublie parfois que l’humilité et l’obéïssance est la clé de toute vocation religieuse et ce sont elles qui font les saints.Marthe Robin disait que la Sainteté c’est être là où Dieu veut que l’on soit et y faire ce qu’Il veut qu’on y fasse.Alors que la décision vaticane soit réellement une persécution ou non,je pense que comme saint François d’Assises,les religieuses doivent s’en remettre à Dieu et acceptaient les décisions vaticanes humblement.Si cette décision n’est pas justifiée,tôt ou tard le Vatican changera les choses.Ce n’est qu’un point de vue,alors je ne ferais qu’une chose prier pour elles,afin que la paix revienne dans cette communauté et qu’elles puissent toutes(celles qui sont pour ou contre la decision )se réconcilier et trouvaient ensemble un chemin d’entente.

  30. une ancienne soeur aussi

    j’ai passé quelques mois comme postulante et ensuite novice chez les soeurs de saint jean, dans les années 90, attirée par le rayonnement du père marie dominique philippe.
    je ne sais rien quant aux désordres de moeurs dont parlent certains. par contre, je me souviens très bien du climat d’oppression et de viol psychologique qui y régnait. j’excepte soeur Johanna, que j’ai toujours trouvée propre et intègre au milieu de toutes ces manipulations et pressions diverses, des plus tordues aux plus subtiles.
    je me souviens d’une jeune soeur qui s’est mise brusquement à converser avec jésus et marie, le regard fixe, c’était l’été, et elle est restée durant des jours à délirer, sans aucune assistance psychiatrique en attendant le retour en france du père philippe, qui était sensé juger de son état ; évidemment, par la suite, cette soeur a dû quitter la communauté rapidement pour être soignée dans sa famille. suite à ce drame, j’ai réfléchi que l’ambiance hypnotique, immobile, des heures de prière, l’ambiance feutrée ainsi que le régime alimentaire non seulement végétarien mais en plus cru (en dehors d’un peu de semoule cuite avec du beurre), et les interminables séances d'”ouverture de coeur”, ne pouvaient que favoriser l’émergence de psychoses.
    j’ai assisté à la profession perpétuelle d’une soeur qui pleurait à chaudes larmes, qui sanglotait en prononçant ses voeux, et personne n’a réussi à me convaincre qu’elle pleurait de joie.
    je me souviens de l’immobilité extraordinaire des têtes recouvertes des voiles blancs quand le père marie dominique parlait. toutes les têtes bougeaient un peu, naturellement, celles des laïcs, celles des soeurs apostoliques, celles des frères, mais pas celles des soeurs contemplatives. elles étaient toutes orientées d’un même mouvement de ferveur immobile vers le père marie dominique philippe. ça m’a toujours fait froid dans le dos.
    je me souviens aussi de l’imitation par les jeunes soeurs du maniérisme de certaines des anciennes responsables, la voix enfantine, le sourire permanent, les petits pas gracieux, jusqu’à homogénéiser une certaine manière d’être qui à mon sens n’a rien à voir avec le charisme d’une congrégation.
    le pire a été pour moi la confusion entre le for interne (en gros ce qu’on pense) et le fort externe (la règle de conduite extérieure), favorisée par le flou de la règle de saint jean (contrairement à la règle de saint benoit par exemple). de plus, je n’avais pas le droit de revoir et de consulter mon ancien directeur spirituel (un père religieux d’une autre communauté). il s’agissait de considérer la maîtresse des novices comme la “mère spirituelle”, ce que je n’ai jamais pu faire, la trouvant extraordinairement complexe et dissimulée, et je suis restée totalement fermée à son “charisme”, ainsi qu’à celui de la “fondatrice”.
    je pense que j’ai résisté au lavage de cerveau parce que j’avais la formation chrétienne solide et pétrie de bon sens de ma paroisse d’avant mon entrée. de plus j’ai toujours respecté le travail et c’est sans doute aussi ce qui m’a sauvée. d’où vient l’argent, qui paye, cela a toujours été important pour moi. j’ai toujours été convaincue que la vie religieuse devrait être relativement pauvre, travailleuse, et tournée vers Dieu, non vers des personnes humaines. c’est pourquoi rapidement je me suis dit que j’étais tout simplement dans une secte ou semie secte, et je suis partie.
    je regrette que tant de personnes aient souffert de cette congrégation, et en particulier certaines familles. je suis pourtant persuadée de l’honnêteté de la grande majorité des soeurs, mais beaucoup ont été détournées de Jésus et de l’Eglise par la soif de pouvoir et le déséquilibre de quelques unes.

  31. hermeneias

    a ancienne soeur aussi

    Je suis un ancien frère mais pas comme vous . C’est à dire qui ne règle pas de comptes . Et je suis médecin.

    L’enseignement du père md philippe était et reste très précieux dans l’Eglise . Il était le fruit d’une grande tradition dominicaine , mystique et philosophique par ailleurs , d’une tradition familiale ( père Dehaut , père Thomas-Philippe ) et de la rencontre de Marthe Robin….

    Excusez du peu ! Vos remarques insidieuses et aigres ni changerons rien.
    Comme beaucoup d’autres je suis entré simplement en me sentant accueilli et je suis sorti après 2 à 3 ans après une discussion théologique franche avec le père Philippe-Marie maitre des novices.
    En partant le père marie-dominique m’a serré dans ses bras et ne m’a fait aucune remarque ou réflexion.

    Vos attaques contre les soeurs ne reposent pas sur des faits et leur analyse raisonnable et raisonnée mais on y voit bien une pauvre tentative de justification par le dénigrement au lieu de dire que vous n’étiez pas faite pour cette communauté ou de reconnaitre vos propres erreurs.

    C’est typique d’une frustration mal vécue , mal assumée.

    Votre exemple de soeur présentant ce qu’on appelle en médecine une “bouffée délirante” ne veut absolument rien dire . C’est un phénomène bien connu qui peut se voir chez des personnes fragiles dans différents contextes.
    C’est assez désagréable et pitoyable de voir que vous en faites un “argument” pour faire feu de tout bois.
    Cela confirme ce que je viens de dire plus haut

  32. hermeneias

    erratum: “vos remarques n’y changeront rien”

    Il s’agit , en outre , dans vos propos une ancienne soeur aussi d’une attaque qui ne dit pas son nom contre le père marie-dominique.

    Ceci dit , la perfection n’est pas de ce monde même dans l’Eglise et ce n’est pas une raison pour sombrer dans une critique radicale , aveugle , destructrice et iconoclaste parce que l’on est soi-même déçu

  33. une ancienne soeur aussi

    hermeneias, merci de votre commentaire, qui fait suite au mien. nous sommes bien d’accord que le Père Marie Dominique Philippe était une bonne personne, excellente, même. Quant à sa théologie, je ne suis pas à même de la juger.
    J’ai fait part d’une expérience personnelle et déjà ancienne à l’intérieur de la branche contemplative, et je n’ai mis en cause que le gouvernement général de ces soeurs, et non pas l’ensemble des soeurs ni de cette communauté, gouvernement qui a duré de nombreuses années et qui selon mon sentiment personnel, a transformé cette branche en dérive sectaire. Cette expérience, vous ne pouvez pas l’avoir, étant un ancien frère. et bien des événements par la suite, et décisions de Rome, ont corroboré l’existence de graves dysfonctionnements à l’intérieur de cette branche.
    J’ai répondu, de façon partielle, parce que mon point de vue ne peut être que partiel, aux personnes qui se demandent quels peuvent bien être les dysfonctionnements qui ont entraîné Rome à prendre des mesures et décisions radicales.

  34. Echappé du filet des oiseleurs

    Je viens de parcourir vos commentaires. Il y a de quoi sourire et frémir.
    Sachez que nul ne sait ce qui se passe à l’intérieur d’une communauté contemplative, à part ceux ou celles qui y vivent. Les “Je connais bien Sr Machin, la communauté de …, ma soeur est entrée à …,etc.” m’arrache un sourire désabusé.
    La façade peut se révéler trompeuse. La mine épanouie, le bon accueil, les têtes bien faites, etc. se retrouvent aussi dans les communautés qui vivent des dérives sectaires. J’en sais quelque chose. Tant que vous n’avez pas vécu sous le même toit que la communauté, 24h/24h et 365j par an , vous ne pouvez pas savoir ce qui se passe en clôture.

    De toute façon, dans l’optique catholique “les supérieurs peuvent se tromper, vous ne vous trompez pas en leur obéissant” (évidemment, tant qu’on n’ordonne pas quelque chose de peccamineux) .
    Quand, dans une congrégation, on en est au point décrit ci-dessus, avec sécession, rébellion, contournement des décisions des supérieurs hiérarchiques, même en supposant que l’évêque s’est fourré le doigt dans l’oeil jusqu’au coude , c’est que les rebelles cherchent leur volonté propre et non celle de Dieu.

  35. Thérèse feuillard

    Ayant côtoyé la communauté et Jean au Cameroun,je suis sonnée et abasourdie en découvrant toutes ces infos sur les soeurs et les frères de et Jean…

  36. Jean

    La tradition de l’Eglise nous enseigne que l’un des critères de discernement des esprits est l’obéissance, qui est le signe visible d’une humilité authentique.

    On peut faire des choses merveilleuses, si elles ne sont pas accomplies dans l’humilité et l’obéissance, elles ne viennent sûrement pas de Dieu.

    Il y a donc plus de profit à se soumettre à une décision de son évêque ou du Saint-Père, fût-elle injuste, que d’agir selon son propre sentiment.

    L’Enfer est pavé de bonnes intentions…

  37. JPM

    Merci aux témoignages des anciennes soeurs qui permet de bien comprendre cette triste réalité. Devant ces faits, inutile de se voiler la face. Rome a ses raisons, qui à cette lumière se comprennent parfaitement.

  38. hermeneias

    C’est cela JPM retournez médire et parler de ce que vous ne connaissez pas sur d’autres sites , comme ceux de la Croix ou de Golias .

    Les anciennes soeurs qu ne sont ici que deux sont loin d’être représentatives et d’ailleurs peu vous importe , ici en l’occurrence , dans ce cas , qu’une majorité de religieuses soient contre la ligne imposée de l’extérieur par l’épiscopat et ….”Rome” . Mais on ne connait pas les arcanes des décisions en question car le pouvoir dans une nouvelle “église” bureaucratisée , organisée en commissions et sous-commissions “conférences” , et de plus en plus anonyme , et les appels bien-pensants à l’obéissance sont souvent des voeux-pieux ou l’expression d’arrière-pensées .
    “L’obéissance” dans l’Eglise ne saurait violer le Droit dans l’Eglise , car il existe un Droit dans l’Eglise et notamment un Droit de la vie religieuse organisée en communautés autour d’un fondateur au charisme en principe reconnu et approuvé par l’Eglise !!

    Les soeurs de St Jean , comme les frères , se sont engagés dans une cté fondée dans les années 70 avec le père MD Philippe , et quelques frères et soeurs …. Maintenant nous sommes 40 ans après , il y a eu de nombreuses vocations , des voeux prononcés , des ordinations…. Il faudrait savoir .

    Merci aux “bons apotres” pour leurs bonnes paroles . Mais certains se réjouissent de voir les difficultés actuelles . Ils attendaient ça depuis longtemps . Et on voit bien que c’est aussi le père MD Philippe qui était visé .

  39. Jacqueline

    Ayant appris très récemment les “déboires” de cette Communauté et l”acharnement incompréhensible” de Rome auquel il est fait référence régulièrement sur les forums, je suis très étonnée : en moins de trois heures, j’ai obtenu sur Internet une quantité astronomique d’informations sur le sujet.

    Et je ne parle pas d’avis ou de jugements éclairés des uns et des autres, mais de coupures de presse, de copies de rescrits signés de cardinaux, la monition de Mgr SEGUY en 2000, des extraits du jugement du TC d’Angoulême de février 2012 condamnant le frère LG et, pour finir cette liste très peu exhaustive, la copie intégrale du discours tenu lors du Chapitre Général des frères de St Jean du 9 au 29 avril à Saint-Jodard par le frère Thomas, leur prieur général.
    Or celles et ceux qui font semblant de ne rien savoir, savent bien qu’au cours de ce discours, le prieur a clairement reconnu que le père fondateur avait manifestement de longue date une interprétation très libre de sa notion d'”amour d’amitié”. Notion apparemment partagée par de nombreux frères et soeurs.

    Il sort de toute cette littérature une évidence qui cadre mal avec les à-peu-près, volontaires ou non, qui fleurissent sur les forums consacrés à cette Communauté.

    Les raisons pour lesquelles le Vatican suit cette affaire depuis bientôt quinze ans sont extrêmement claires, un enfant de dix ans pourrait les comprendre, sous réserve de ne pas faire preuve de mauvaise foi, car elles ont été longuement et souventes fois détaillés. D’abord par Mgr SEGUY en 2000 et elles n’ont pas changé depuis : dérives sectaires et abus sexuels, pour l’essentiel.

    Que certain(e)s trouvent cela anecdotique, exagéré, mensonger ou scandaleux n’a aucune importance. La question est : ces faits ont-il eu lieu ? Car si c’est le cas, il s’agit de délits et de crimes punis par la loi et les responsables, ceux qui ont commis et ceux qui ont caché, doivent être jugés.

    Pour cela une enquête judiciaire s’impose, la seule qui permettrait d’atteindre la vérité prônée par St-Jean lui-même. Mais l’Eglise le veut-elle vraiment ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *