Guyane : bras de fer entre l’évêque et le Conseil Général

Download PDF

Comme l’Etat a décidé de mettre le clergé guyanais sur la paille, l’évêque a dut recourir à la justice. Le Tribunal Administratif a décidé que le département doit poursuivre le paiement des salaires des prêtres. Si le président Tien Long ne revient pas sur sa décision, l’évêque Mgr Emmanuel Lafont pourrait utiliser une autre procédure, le mandatement d’office. Il demanderait dans ce cas au préfet de faire appliquer la décision du tribunal, en payant directement les hommes de culte avec l’argent du Conseil Général. Le représentant de l’Etat, comme un huissier, prélèverait directement à la source. Cette procédure est réservée aux justiciables de droit public, aux administrations et collectivités.

Mais le président du Conseil Général a fait appel de cette décision qui reste néanmoins applicable puisqu’en la matière l’appel n’est pas suspensif. Il déclare qu’il ne paiera pas, parce que le conseil général n’a plus d’argent et que l’argent a déjà servi à financer 23 nouveaux pompiers. Il compte attaquer l’État en justice, pour demander le remboursement des salaires versés depuis 1946, année de la création du département. Soit 70 millions d’euros.

 

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *