Les "soldats de Dieu" rechristianisent le diocèse de Bayonne

Download PDF


Dans le diocèse de Bayonne, il y a décidément un évêque. Après la réinstauration d’un
service de messe exclusivement masculin, l’église St André à Bayonne refoule les concerts. Contrairement aux années
précédentes, le concert de Noël d’Oldarra n’aura pas lieu dans l’église
. Le curé, l’abbé François de Mesmay, justifie : “l’an passé, ça s’est mal passé“.

Au vu de l’article du journal
basque
, on voit poindre des critiques contre ce prêtre : “francisque et bénitier renforcé, un matériel d’évangélisation” , “protégé du nouvel évêque de Bayonne Marc Aillet“.
Mince, voilà un prêtre qui est catholique et qui refuse les manifestations non cultuelles dans son église… Il précise même qu’une église n’est pas “une salle de concert et ose
critiquer “l’attitude culturellement hostile à l’Eglise de ces centres d’apprentissage de la langue basque“.

Ce qui est reproché ce sont, en fait, “des prises de position radicales contre l’avortement ou l’expression publique des homosexuels“, “retour de la messe en latin sauce Motus
Proprio”.
On se disait bien aussi. Au point que ce même journal qualifie ces catholiques de “soldats de Dieu“.