Solidarité épiscopale

Download PDF

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a récemment jugé la présence de crucifix à l’école contraire au droit des parents d’éduquer leurs enfants selon leurs convictions et au droit des
enfants à la liberté de religion, en Italie. Cette décision a provoqué une vague de protestation.

Dernière en date, vendredi, les évêques “ont protesté contre le verdict de la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg concernant le symbole de la croix“.
Selon les évêques, le crucifix “n’est pas seulement un signe sacré pour chaque chrétien, mais aussi un élément important de l’identité culturelle européenne, présent dans les symboles
nationaux de beaucoup de pays et organisations
“.

Si la décision de la CEDH concerne l’Italie, elle pourrait concerner demain, un autre pays.

C’est pourquoi les évêques ont réagi. Les évêques… polonais, réunis au sanctuaire marial de Czestochowa en
Conférence épiscopale jeudi.

Quant aux évêques français, on ne les entends pas souvent critiquer les discussions scandaleuses des institutions européennes.