Mgr Malle obtient le soutien des communistes

Download PDF

C’est le grand retour des années 60, quand les évêques de France flirtaient avec le Parti communiste sur la question sociale, en pleine Guerre Froide et tandis que des chrétiens étaient persécutés dans les goulag.

Il n’y a plus d’URSS, mais il y a une offensive mondiale de l’islam, qui terrorise et persécute les chrétiens dans les pays où ils sont minoritaires, et qui viennent répandre le sang dans nos pays.

Mgr Malle, évêque de Gap, a fait lire dans toutes les paroisses de son diocèse un message pour appeler à aider les immigrés, qui sont souvent des hommes seuls. Le Parti communiste des Hautes-Alpes a apporté son soutien à l’évêque, suite aux critiques prononcées par le Rassemblement national :

“Les communistes haut-alpins expriment leur indignation face à ces attaques à l’encontre de l’évêque à la suite de son appel, dans les messes célébrées ce week-end, à la solidarité envers les migrants et les familles qui leur viennent en aide”. “Ces hommes, femmes et enfants en détresse fuient la guerre, la misère. Leur arrivée dans les Hautes-Alpes fait suite à de longs parcours au cours desquels ils ont dû faire face à mille difficultés. Avec l’évêque, les communistes haut-alpins affirment que la solidarité avec les migrants est un devoir d’humanité.”

L’Eglise de France est devenue une ONG.

4 comments

  1. Myriam

    Combien d’évêques
    appellent les fidèles à lutter contre la mort de 800 bébés en France chaque jour ?(220 000 par an?)
    Est-ce une nouvelle forme de discrimination?

  2. marliac

    ce qu’enseigne le Cathéchisme de l’Eglise Catholique au N° 2241 :

    « Les nations mieux pourvues sont tenues d’accueillir autant que faire se peut l’étranger en quête de la sécurité et des ressources vitales qu’il ne peut trouver dans son pays d’origine. Les pouvoirs publics vêleront au respect du droit naturel qui place l’hôte sous laprotection de ceux qui le reçoivent. Les autorités politiques peuvent en vue du bien commun dont ils ont la charge subordonner l’exercice du droit d’immigration à diverses conditions juridiques, notamment au respect des devoirs des migrants à l’égard du pays d’adoption ? L’immigré est tenu de respecter avec reconnaissance le patrimoine matériel et spirituel de son pays d’accueil, d’obéir à ses lois et de contribuer à ses charges. »

  3. hermeneias

    Illustration de la dérive de la communauté de l’Emmanuel maintenant sous controle de la CEF et/ou du diocèse de Paris .

    Cela m’intéresserait de savoir l’évolution interne de cette communauté en terme d’effectifs , de direction et d’orientations

  4. Philmarsouin

    Dieu ai son âme ! On peut avoir des points communs avec les communistes, mais il faut être prudent, au XX ème siècle, ils ont tout fait pour nous faire disparaitre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *