Mgr Vingt-Trois : "il est difficile de nier qu'il y a un rapport entre l'immigration et la délinquance"

Download PDF

L’archevêque de Paris Mgr André Vingt-Trois a estimé jeudi dernier que la mesure proposée
par Nicolas Sarkozy de retirer la nationalité française “à toute personne d’origine étrangère” coupable de certains crimes doit être “une mesure tout à fait exceptionnelle“.
Cette possibilité doit être débattue “sur un texte au Parlement” et “pas sur des propos qui sont quand même marqués par le désir de frapper l’opinion“, a dit Mgr Vingt-Trois.

 

“Je ne pense pas qu’il faut prendre au pied de la lettre un projet comme celui-là sans examiner précisément de quoi il s’agit”.

 

Pour l’archevêque de Paris, le système d’information en France est “particulièrement concentré sur des faits divers et des chocs violents qui donnent l’impression que l’on vit dans un état
de guerre
“.

 

Auparavant Mgr Vingt-Trois avait dit qu'”il est difficile de nier qu’il y a un rapport entre l’immigration et la délinquance“, tout en ajoutant “qu’il n’y a pas de culpabilité
collective et anonyme
” mais des “responsabilités personnelles“.

 

“Qu’il y ait des délinquants qui soient immigrés ou Français de souche, c’est évident, qu’il y a ait des quartiers qui soient plus exposés que d’autres, c’est évident, mais de là à stigmatiser
une partie de la population, il y a une marge”.