La culture abortive conduit à la barbarie

Download PDF

Le 17 mars, Mgr Dominique Rey a consacré son diocèse de Fréjus-Toulon à Saint Joseph, dans le sanctuaire de Cotignac. Lors de son homélie, Mgr Rey a déclaré :

“La paternité de Joseph est protectrice de la vie

Joseph est témoin de l’origine divine de Jésus, du caractère sacré de la vie qui lui a été confiée. Aujourd’hui, la volonté de disposer de la vie, que ce soit pour la supprimer dès qu’elle gêne, dès qu’elle ne correspond pas aux normes que l’on s’est fixées ; ou que ce soit pour la fabriquer en manipulant les embryons comme des matériaux de laboratoire ; cette volonté démiurge de se prendre pour le Créateur, de prétendre maîtriser l’origine, d’en vouloir être l’auteur, est la forme pseudo-scientifique de l’athéisme. Cette culture abortive, aujourd’hui banalisée, subventionnée, conduit tout droit à la barbarie, en décidant arbitrairement qui a le droit de vivre et qui mérite de mourir. Saint Joseph mérite bien le titre de « défenseur de la vie et de son mystère » que lui attribuait Jean-Paul II. Joseph a arraché l’enfant Jésus au massacre des Saints Innocents (Mt 2, 16 et s). Il a sauvé du génocide Jésus, l’auteur du Salut. Dans ce sauvetage, il initie en quelque sorte Jésus à sa mission rédemptrice.