La messe à l’ancienne c’est maintenant

Download PDF

Par messe à l’ancienne, entendez liturgie des années 1970, avec cubes multicolores, sketch et autres parodies en papier crépon. Cela se passe aujourd’hui (le 12 octobre dernier), dans le diocèse de Nantes, lors d’une messe de rentrée pour l’Action catholique regroupant les mouvements suivants : ACE, MRJC, CMR, JOC, ACO, ACI, MCR, ACF, VEA, Partage et Rencontre, FCPMH, EDC et MCC, célébrée par Mgr James :

mm2m3m4m5

36 comments

  1. Sophie

    Liturgie des années 70 : liturgie de la “parole”, chant emblématique : “evénou shalom aleichem”…
    J’ai subi tout cela…. beurk…
    Tout est moche et n’élève pas l’âme.
    Est ce la basilique de Nantes ?

  2. Flichy Anne (de Penfentenyo)

    Pourquoi ces CUBES ?
    Est on dans une Eglise ou dans une salle de jeux ?
    C’est inimaginable , et dire que cela se passe dans une si belle église !
    Mais à quoi pensent nos prêtres ?
    Fallait-il prier ou bien jouer ?
    C’est vraiment moche !

  3. isaure

    Quel rapport entre le pape et cette parodie? Ecoutez le pape, lisez le pape! Et cessez de mettre de l’huile sur le feu comme des pharisiens; vous faîtes le jeu des journalistes qui veulent présenter François comme moderniste ( c’est leur rêve , leur phantasme). Votre article est scandaleux! Suivre humblement les enseignements du pape et ne pas l’attendre au tournant ne serait-ce pas la sagesse? Et ne plus se comporter en enfants rebelles qui déforment et interprètent quand cela les arrangent…cela détruit l’unité de l’Eglise depuis trop de temps!

  4. Hélène

    Mon incompréhension est totale! Je ne vois pas en quoi ces jeux sont une célébration. La Messe est l’expression de la prière PUBLIQUE, elle est un moment de supplication et de louange à Dieu; elle est le renouvellement non sanglant du sacrifice de Jésus, elle doit nécessairement s’accompagner de recueillement, de silence, d’amour, de prières inspirées par l’Esprit Saint ( et pas par une commission de petits humains qui possèdent juste un vocabulaire minimal)!
    Monsieur James votre responsabilité est engagée devant Dieu pour avoir laissé faire ce genre d’excentricités dans Sa maison, pour avoir fait croire à ceux qui viennent qu’ils rendent leur culte correctement, pour avoir empêché de venir tous les autres.

  5. maroussia

    Pitoyable et typique de ce que doivent subir nos jeunes. Hèlas, on pouvait s’y attendre à la lecture de la liste des mouvements participants. Et à la vue de l’age des participants adultes.
    Une observation, on ne voit pas le MEJ…Trop “tradi” ?
    On en voit souvent des “vertes et des pas mures” dans notre cathédrale de Nantes…Et dire que je me réjouissais de cette messe de rentrée de l’enseignement catholique, présentée comme une grande première par le diocèse. Ce qui en soit était surprenant…Que nous sommes tombés bas, qu’une chose aussi naturelle, consacrer au Seigneur l’année scolaire qui commence, prier pour nos jeunes, leurs enseignants et éducateurs, paraisse extraordinaire, surtout dans un évêché ou l’enseignement catholique est si vigoureux.
    Saluons néanmoins cette initiative et espérons que l’année prochaine la liturgie sera plus respectueuse des traditions.
    Question, une messe de rentrée est elle organisée dans d’autres diocèse ?

  6. maroussia

    Mea culpa. J’ai lu trop vite et confondu avec la messe de rentrée de “l’enseignement catholique”. Or il s’agissait de ” l’action catholique” .

  7. christian deçu

    Affligeantes réactions… Comment peut-on être aussi fermé, aussi recroquevillé sur ses convictions, sur des certitudes qui n’en sont pas!… Comme je vous plains!

  8. gérard

    Et après ça il ne faudra pas venir se plaindre de ce qui nous arrive,en tout les cas il y en a un qui doit bien rigoler ,c’est LUCIFER.ou son nos messes d’avant Vatican II?seigneur pitié pitié pitié.

    • Athéna

      vous avez bien raison Gérard, par ailleurs; c’est bien au nom d’une soi disant ouverture et tolérance que l’on est en train de ruiner le christianisme, de faire de nous des imbécile heureux sussurant : ” l’amour oh oui l’amour c’est notre religion”, et en oubliant que notre Seigneur à chassé les marchands du temple et qu’il n’a jamais été mièvre. Quelle désolation, c’est vraiment la fin des temps.

  9. CHANAL

    Vous avez vu la proportion de cheveux blancs. Les enfants sont là pour de décor.
    A comparer avec une messe tradi où parfois, mais pour le bonheur du prêtre, beaucoup de jeunes enfanst font du bruit.

  10. Maurice

    Il y a plusieurs années, un prêtres, aujourd’hui décède, m’a répondu lorsque je lui ai posé la question : pourquoi faire ça, (au sujet de la messe Vatican II)
    Vous avez vu les fidèles qui viennent ? Regardez et vous aurez la réponse ! (en très résumé)
    N’est-ce pas pour la même chose, avoir des fidèles, qui en fait ne viennent que pour assister à un spectacle. La célébration du sacrifice de l’eucharistie n’est plus qu’un spectacle destiné à avoir le plus de spectateurs possible, il y a eu adaptation ! Surtout pas un office.
    Seigneur, que laissez-vous faire dans vos maisons… qu’avons-nous fait pour mériter un tel châtiment ?

  11. Bernadette

    Moi aussi je me suis posée la question, Pourquoi des cubes? Pourquoi pas des ballon qui aurait représenté la terre? Ce n’est pas la réponse de ceux qui ont fait ce choix (je ne la connais pas) mais ma réflexion. J’ai imaginé ces cubes encrée dans la terre comme des pierres pour une construction. L’action catholique construit un monde où l’Évangile est au centre et avec beaucoup de pierre on peut faire une belle maison. d’où les cubes et les noms des différentes associations qui veulent construire ce monde.
    Des célébrations de ce genre il en faut, surement mais je préfère le calme de “ma” petite chapelle.

  12. Struyven

    Le sacré est bafoué et les excentricités de mise. Est-on dans une salle de jeux ? Dans la Maison du Seigneur on y vient humblement et avec grand respect. Pardon Seigneur !

  13. marieclaude

    Quel cirque !!! Non, non, non ! “Il faut choisir ce que
    l’on aime” (J. Brel) et honorer dignement le Roi
    des rois, le Seigneur des seigneurs, et arrêter de se
    moquer de Lui.N’est-Il pas assez bafoué
    comme cela
    en cette terre de France ?
    Il faut avoir le courage maintenant de ne plus
    galvauder ce qui est sacré, car il nous sera demandé des
    comptes.Que le Seigneur nous garde et nous guide,
    nous les petits qui voulons L’aimer comme Il le veut,
    en vérité.

  14. Le début de ce premier chant en hébreu est une prière magnifique…
    que Jésus LUI-MÊME chantait…
    triste pour cette bonne dame qu’elle ne soit pas capable de la goûter…!
    Les enfants sur ces photos sont motivés et l’assistance recueillie..
    La Messe n’est pas le moment de faire ” oraison ” mais Eglise..
    Ce que font très manifestement les adultes et les enfants présents..
    Les cubes..nos anciennes bannières disent la même chose..
    Le Roi David dansait nu devant l’Arche d’Alliance…
    Louer Dieu…ce n’est pas fire une tronche de raie…
    Mais avoir une tête de RESSUSCITE….
    Nos prêtres pensent à faire passer le message..
    Les enfants savent très bien passer de la prière au jeu…
    Mais là…c’est dans la prière qu’ils sont…
    Tout est beau..Dieu aime la prière des enfants…
    Celle de ceux là en particulier…
    Je crois bien qu’IL a horreur des hypocrites…ces enfants ne le sont pas….

  15. Ah mon Dieu, si les crétins volaient, combien de chefs d’escadrilles l’Eglise conciliaire pourrait-elle fournir !
    Car, ce qui frappe avant toute chose dans ces extravagances liturgiques, c’est la bêtise plus encore que l’esprit sacrilège.
    Au lieu de s’efforcer d’ouvrir le monde au Christ, l’Eglise de Vatican II a voulu ouvrir l’Eglise (mouvement d’inversion bien dans l’air du temps) et Elle s’est souillée et abêtie. Il n’y avait qu’à voir nos Eminences et Excellences esquisser une sorte de pas de danse exotique aux J¨MJ de Rio pour être fixé.

  16. Kris Vancauwenberghe

    Qu’avez-vous contre ces bons catholiques qui expriment leur être-en-Eglise selon leur vécu? “De sacrosancto cubo in santa liturgia”, vous ne connaissiez pas ce célèbre traité médiéval? Le cube est un instrument liturgique qui remonte à la plus haute antiquité.

    • Athéna

      On ne va pas à l’église pour exprimer son vécu, mais pour respecter et honorer Dieu, et une église digne de ce nom se doit d’avoir le sens du sacré. Le Christ n’est pas notre bon copain Jésus sur l épaule duquel on met de grande tapes en riant, notre pote du dimanche quoi. Honte à ces prêtres et à ces pauvres gens qui suivent bêtement ce qu’on leur propose sans comprendre que l’on se moque d’eux et de notre seigneur.

  17. rocheteau

    du théâtre, il leur faut du théâtre… c’est ça leur messe vivante ! on se demande bien ce que peuvent faire là ces vieilles dames aux cheveux blancs et à l’air compassé… c’est d’un ridicule à faire fuir…

  18. zézé

    Dans ce contexte, ON NE PRIE PAS on s’affiche, on rigole, on trouve cela très drôle, on regarde “son petit”, qui ne prie pas non plus, mais c’est tellement bien, on est “djeune”, le BON DIEU, y faut bien qui s’y fasse !!!!!!!
    BEURK, je suis partie en courant le jour où l’EVANGILE a été mimé par des gosses, (quand JESUS choisi ses apôtres, Pierre en particulier parmi les pêcheurs) là je me suis dit STOP, ou je hurle de douleur)… et ouf j’ai retrouvé (sans m’en être éloignée de beaucoup) avec BONHEUR,la VRAIE Sainte Messe, où le BON DIEU est mis à l’Honneur……
    Merci à vous(les faux prêtres) pour vos “singeries” car LA où je vais au moins DIEU est vraiment présent.

  19. Soulié

    Pitoyable évêque James !
    Prêter son nom et sa présence à cette comédie, quelle déchéance !
    En voilà un qui devrait bien faire un autre métier…

  20. Simple colombe

    De gros cubes en carton bariolés amenés avec solennité !? – Mais encore ? – Des plaques en liège de trois mètres de haut, des découpages à profusion, des patchworks abstraits en toile de jute censés représenter la Passion du Christ, des banderoles et des slogans, des crucifix constitués entièrement de tenailles et autres marteaux, des étoles brodées de laine boulochante, de merveilleux ciboires en osier tressé ! J’ai vu tout cela (entre autres).

    Heureusement que le ridicule ne tue pas ! Sans quoi, il y aurait un génocide dans les paroisses !!!

    De fait, il y a un génocide… silencieux… de jeunes et d’adolescents. Pour une raison obscure, ils ne sont pas frappés par la beauté, le sacré et le recueillement de nos célébrations et ne voient pas ce qu’elles leur apportent, ni quel sens elles donnent à leur vie.
    Sans doute, la Parole divine est toujours proclamée à l’ambon (parfois par un lecteur butant sur les mots ou frappé de bégaiement, d’ailleurs, et choisi sans doute pour prouver notre largeur de vues). Sans doute, la liturgie déroule-t-elle ses actes et ses méditations profondes (pour peu que le célébrant ne soit pas trop frappé par l’esprit de censure, de résumé (l’époque est pressée) et de reformulation réductrice (selon ce que ses capacités, pas toujours optimales, peuvent appréhender de ce que l’Eglise donne à prier.

    Mais comment persuader un jeune doté d’esprit critique (le propre de l’adolescence) et de sens de la beauté (réalité universelle) de venir à la messe, en faisant fi de toutes ses émotions (de jeune d’abord, dans une assemblée de “vieux” – osons le mot qui correspond si souvent à la réalité dans certaines paroisses – Comment le persuader de choisir la foi seule et dépouillée d’une Mère Teresa ou d’un saint Jean de la Croix en faisant ce choix ?

    Quand admettra-t-on que si Dieu, en s’incarnant, a choisi nous parler par les sens et d’utiliser les images des paraboles pour toucher notre intellect, on n’a pas le droit de mépriser les sens qui, dans la liturgie, doivent nous conduire à Dieu ?
    Jusqu’à quand, dans trop de liturgies paroissiales, devra-t-on prier les yeux et les oreilles fermées pour trouver un peu de recueillement, et éviter l’agacement, l’exaspération, la tristesse du cœur, la dépression devant tant de gâchis ?

  21. Kanjo

    je n’ai pas bien compris : c’est bien la fête de rentrée de l’action catholique et Cie, et pas la messe ?
    Dans “mes” paroisses, c’est pareil, mais on est prévenus et beaucoup font comme moi : on tourne avec le vicaire, changeant de paroisse chaque dimanche pour avoir une messe. Enfin, quelque chose qui ressemble à une messe et où on peut prier, la messe tradi la plus proche étant à 45 km.
    D’autres tournent avec le curé pour avoir leur “fête” progressiste. C’est toujours mieux que rien et au moins, ils ont l’évangile et l’eucharistie.
    Mangoute20 a raison “Laissons-les faire. Comme Jésus disait à ses apôtres : tant qu’ils ne sont pas contre nous, ils sont avec nous.”

  22. Marc Dimajo

    Il doit manquer des photos je n’ai pas vu Dorothée et Casimir !
    Comme disait Jean Amadou justement au début des années 70,
    maintenant les prêtres ne lisent plus l’épitre ils le font.

  23. c

    En tout cas, et c’est triste, à voir les photos, la pyramide des âges, elle, est plutôt inversée, et ce n’est pas les jeux de cube qui vont changer les choses.

  24. professeur Tournesol

    Les vieux de 70 ans qui co-dirigent l Eglise retombent en enfance en faisant joujou avec leurs cubes. Ça plait sans doute aux jeunes enfants mais passé 10 ans ils trouvent ça débile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *