La première lettre pastorale de Mgr Fonlupt

Download PDF

La première Lettre pastorale de Mgr François Fonlupt, évêque de Rodez depuis avril 2011, sera remise dimanche prochain. Cette lettre, publiée juste après la clôture de l’année de la foi, fait notamment suite à la visite pastorale effectuée par l’évêque depuis 2 ans, pour rencontrer ses 36 paroisses.  Mgr Fonlupt explique :

«C’était important à mes yeux de me familiariser avec les lieux et les personnages qui composent ce vaste territoire. Attention, je ne me permettrai pas de juger mes prédécesseurs qui n’avaient pas fait la même démarche d’autant plus qu’avant 2001, l’Aveyron dénombrait plus de trois cent paroisses. Il était donc impossible de découvrir chacune d’entre elles.»

De 300 à 36 paroisses, il y a quelque chose de pourri au sein de l’Eglise qui est en France… Aujourd’hui, scindé en 8 doyennés au lieu de 10, ce diocèse dispose d’une quarantaine de prêtres actifs dont une vingtaine âgés de moins de 65 ans pour une moyenne d’âge de 78 ans.

Mgr Fonlupt constate :

«En 1960, on comptait 22 prêtres pour 10 000 habitants. En 2012, on en comptabilise seulement trois pour le même nombre d’Aveyronnais.»

«il est désormais important qu’il se passe quelque chose au niveau du diocèse. De nos jours, on ne naît pas chrétien, on le devient par adhésion beaucoup plus que par automatisme. A l’image du pape François simple et accessible, je n’ai pas envie de donner l’image d’un évêque inaccessible. Ma préoccupation constante est que l’Évangile soit bien accueilli. Cette Lettre pastorale est le fruit de ma réflexion. Elle sera remise ce dimanche à toute la communauté de l’Église catholique rouergate.»

«Alors que la foi chrétienne n’est plus de l’ordre de l’évidence, il est crucial d’aider à réaliser la bascule qui s’opère dans notre société».

14 comments

  1. Vezelay

    blablabla comme d’habitude!!
    et les vocations dans tous ça, cette remise en grande pompe fait vraiment rigoler ! en ferait-on autant pour l’ordination d’un saint prêtre ???

    Ce diocèse de Rodez est vraiment à la faillite !

  2. gérard

    1960 Oui mai il n’y avait pas encor eu Vatican II et nos prêtres costumes cravates ,Lutérianisé et le bouleversement de la messe ,alors pour coi se pleindre, ou est le SACRÉE le respect du a DIEU dans tout cela ?

  3. senex

    Aider à réaliser la bascule ? Céquoiça? ….Remettre en service la Veuve,le grand rasoir de l’égalité chére à Robespierre and Co…Patience nous y allons….

  4. Il y a aussi ,heureusement, des Evêques qui sont
    conscients de leur mission et qui se préoccupent
    de leur petit troupeau de fidèles et pour qui
    l’Evangile est l’unique enseignement à propager
    dans son diocèse !

  5. Melmiesse

    Mgr Fonlupt a mis 2 ans pour se familiariser avec sa vaste paroisse; il y va piano ; espérons qu’il ne mette pas encore 2 ans pour susciter des vocations

  6. Dimech

    de Pierre :

    Propos de fonctionnaire, “en phase ” avec une tenue de Préfet de la République. Que voilà donc un parfait ” prêtre jureur ” !!!
    Adapté bien sûr à notre époque : son bréviaire, c’est un bouquin de statistiques.. en somme, un interlocuteur valable pour les Loges..Prions pour l’Aveyron !.

  7. a.picadestats

    Habillé comme un représentant de commerce, s’il s’était présenté à ma porte je lui aurais dis à quel point il reniait la confiance que lui a fait notre Seigneur en le choisissant.

    Tous ces messieurs (prêtres) et madames ( religieuses) ” tout le monde” consacrés font beaucoup de mal à notre chrétienté.

    Nous les laïcs portons notre petite croix visible car c’est un phare pour ceux qui cherchent..au milieu de toutes ces enfoulardées, et ces barbiches bien spécifiques!

  8. chouan 12

    Quand j’ai appris l’arrivée d’une lettre pastorale, j’ai fait un rêve, un beau rêve: le Carmel allait redevenir un lieu de prière, Mgr Fonlup avait accepté que des religieuses cloitrées du Christ Roi viennent s’y établir. Le Monastère de Bonnecombe allaient accueillir une dizaine de moines du Barroux ou de Fongombault, une messe tridentine aurait lieu tous les dimanches et les jours de fête à la Cathédrale, le clergé local ne mettrait plus d’obstacle à ce que chacun puisse choisir son rite préféré. Pour remplacer tous les vieux prêtres, le diocèse accueillerait des communautés nouvelles de prêtres(St Martin, St Pierre, le Christ-Roi, etc) et ces communautés auraient la charge de grosses paroisses, on ouvrirait un séminaire et les prêtres soixant’huitard attardés seraient priés de se mettre en prière pour le renouveau de l’église diocésaine. Mgr exhorterait les prêtres à confesser comme autrefois et non plus avec les simagrées habituelles depuis 68, à instaurer l’adoration, à réciter le chapelet avec les fidèles, à revoir leur pseudo-liturgie pour mettre en place une vraie liturgie qui magnifie Dieu et donne envie de le prier. Mgr avait nommé un vicaire général simple, portant col romain , humble, au service du peuple de Dieu et de Dieu.
    Malheureusement mon rêve ne fut que passager, rien de tout cela, des belles paroles, du bla-bla. Une phrase m’a intrigué dans cette lettre pastorale: Mgr se demande comment on a pu en arriver à cette situation: quand on fait des dessins pdt 40 ans dans ce qu’on appelle pompeusement la catéchèse, quand on accepte que les enfants fassent leur première communion alors qu’ils ne sont jamais à la messe le dimanche, quand on rejette une partie des catholiques parce qu’ils ont tendance à plus pratiquer que d’autres(eh oui ça s’est vu tellement de fois depuis 68), quand on accepte que des jeunes fassent leur confirmation alors qu’ils ne pratiquent pas, quand au lieu de lire des textes de la bible ou de l’évangile, on a droit à un discours syndical (Noël 2012 à la cathédrale), quand un prêtre passe son temps à prêcher sur le préservatif à une messe du dimanche à une assemblée dont les plus jeunes ont 60 ans, quand on ne propose pas chaque semaine et dans chaque paroisse l’adoration de St Sacrement et éventuellement la récitation du chapelet, quand on a une liturgie à la n’importe quoi . Tant que les prêtres ne seront pas proches des gens en leur rendant visite par exemple, tant qu’on se réfèrera au” concile des médias” au lieu du vrai concile où jamais par exemple le latin et la messe tridentine n’ont été abrogés, les langues vernaculaires étant simplement acceptées, tant qu’on communiera sur la main au lieu de communier sur la langue parce que nous ne sommes pas dignes de toucher le corps du Christ avec nos mains.les églises sont devenus des vrais champs de foire, et tant qu’on aura la théorie que la foi ne peut pas être transmise par les parents, il ne faut pas s’étonner du résultat. Quant aux vocations, il faut que certains prêtres arrêtent de culpabiliser les familles.
    Quand on connaît les causes il n’y a plus qu’à soigner le malade!!!

  9. gege

    La foi chrétienne ne relève plus de l’évidence, nos évêques modernes bien dans le siècle, bien dans le monde vont nous faire passer la bascule … C’est à dire que nous allons passer “d’une propagation de la foi” à une propagation de l’athéisme”. Ainsi, nous serons heureux comme un poisson dans l’eau dans cet état laïque.
    Vous êtes dans le monde mais vous n’êtes pas du monde dit le Seigneur.
    Nous sommes dans un monde où les chrétiens engagés disent que la foi doit relever de la sphère privée.
    C’est un comble
    Jadis (1964) les syndicalistes chrétiens sont devenus des syndicalistes marxistes s’en s’apercevoir de rien, ils chantaient avec le même enthousiasme le contraire de ce qu’ils chantaient auparavent… Les peuples vont où on leur dit d’aller …
    Rares, très rares sont ceux qui ce rendent compte de l’état de notre société et de ses dérives.
    Qu’importe petit troupeau, tu auras la vie éterenlle. (saint Paul)

  10. chouan 12

    dans ce diocèse gangréné par un repaire de clercs soixant’huitard , des gens demandent s’ils ont l’autorisation de venir à la messe tridentine, on croit rêver et pourtant nous sommes bien en 2013 et on pouvait croire encore que l’église était un espace de liberté!!!! certainement pas à Rodez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *