Le cardinal Tauran à Versailles : une vision irénique de l’islam

Download PDF

En la cathédrale Saint Louis de Versailles, le dimanche 15 septembre, le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, est venu donner une conférence sur « La vision chrétienne des relations chrétiens musulmans ». Une conférence qui a choqué un bon nombre de participants en raison de l’irénisme  du cardinal, parfois à la limite de l’hérésie.

Monseigneur Aumonier a accueilli le cardinal romain en précisant l’importance du dialogue dans un département « contrasté », fort de 110 à 120.000 musulmans comprenant une quarantaine de salles de prière et 23 mosquées. Ajoutant que quand on vit dans une cité« on ne disserte pas sur le dialogue interreligieux, on le vit ». Retrouvez le texte d’accueil de Mgr Aumonier

Néanmoins, Mgr Aumonier avait invité Joseph Fadelle, cet irakien converti, condamné à mort suite à sa conversion, à intervenir devant les prêtres du diocèse. Ses propos sans langue de bois sur la réalité de la religion musulmane, cette idéologie politique voire diabolique, a ému un bon nombre de prêtres qui croient encore qu’il peut y avoir un “bon” islam. Alors qu’il y a effectivement de “bons” musulmans (qui sont en fait de mauvais pratiquants de l’islam), il n’y a pas une interprétation de l’islam qui serait acceptable. Une vérité difficile à entendre pour certains.

Mais le cardinal Tauran n’est pas allé dans le même sens que Joseph Fadelle et il serait intéressant d’organiser un jour un vrai débat sur l’islam entre des convertis (et il y en a de plus en plus), lesquels ne pratiquent généralement pas la langue de bois mais un dialogue de vérité, et les personnes chargées du dialogue avec les musulmans, qui semblent avoir perdu une liberté par diplomatie. Le cardinal a rappelé que les religions sont “la solution incontournable des conflits en cours“. Mais déjà, peut-on dire vraiment que l’islam est une religion ? Le cardinal a longuement insisté sur l’importance de « se connaître, de se comprendre et de s’apprivoiser » pour faire avancer le dialogue interreligieux. Car « beaucoup d’incompréhensions sont dues à l’ignorance » de ce qu’est l’islam. Malheureusement, cette ignorance est largement partagée par les milieux qui oeuvrent dans ce dialogue interreligieux. Loin de moi l’idée de dire que le cardinal ne connaît pas l’islam. D’ailleurs, en privé, il reconnaît que le dialogue avec les musulmans est dans une impasse. Mais la diplomatie et l’obligation quasi-dogmatique qu’est devenu le “dialogue inter-religieux” l’empêche de s’exprimer librement sur le sujet.

Retrouvez l’intégralité audio de la conférence.

Il ne faut pas avoir peur de l’islam, a rappelé le cardinal. Il ne faut pas non plus avoir peur de dire la vérité sur l’islam. Il ne faut pas avoir peur de dialoguer avec les convertis de l’islam…

Le cardinal Tauran était invité dans le cadre des 800 ans de la naissance de saint Louis, patron du diocèse. En 1250, saint Louis, prisonnier, comparaît devant le sultan du Caire. Joinville est présent, témoin de ce dialogue :

- « Quelle est la cause de votre tristesse ? »

- « C’est que je n’ai point gagné ce que je désirais le plus gagner, la chose pour laquelle j’avais laissé mon doux royaume de France, et ma mère, chère encore, qui criait après moi, la chose pour laquelle je m’étais exposé aux périls de la mer et de la guerre.

- « Et qu’est-ce donc, O Seigneur Roi, que vous désiriez si ardemment ? »

- « C’est… ton âme ! Que le diable promet de précipiter dans le gouffre. Mais jamais, grâce à Jésus Christ, qui veut que toutes les âmes soient sauvées, il n’arrivera que satan puisse se glorifier d’une si belle proie. Le Très Haut le sait, lui qui n’ignore rien : si toute le monde visible était à moi, je le donnerai tout entier, en échange du salut des âmes.

- « Eh quoi ! bon Roi, tel a été le but de ton pèlerinage si pénible ? Nous pensions tous, en Orient, que vous tous les chrétiens, aspiriez ardemment à notre soumission et vouliez triompher de nous par avidité de conquérir nos terre et non par désir de sauver nos âmes.

- « J’en prends à témoin le Tout Puissant, je n’ai point souci de retourner jamais dans mon Royaume de France, pourvu que je gagne à Dieu ton âme, et les âmes des autres infidèles, et qu’elles puissent être glorifiées.

« Nous espérons, en suivant la loi du très bénin Mahomet arriver à jouir des plus grands délices dans l’avenir. » (sous-entendu, des quantités de femmes)

« Je ne puis assez m’étonner que vous, qui êtes des hommes discrets et circonspects (il discerne le meilleur en eux), vous ajoutiez foi à cet enchanteur Mahomet qui commande et promet tant de choses déshonnêtes ». « En effet, j’ai regardé et examiné son Alcoran et je n’y ai vu qu’ordures et impuretés, tandis que d’après les sages anciens, voire même les païens, l’honnêteté est le souverain bien dans cette vie ».

Quel amour de la Vérité ! Quelle audace ! Quels risques encourus, puisque le sultan d’un seul geste peut le faire décapiter d’un seul coup de sabre.

23 comments

  1. Shimon

    Le christianisme, parce qu’il est « trinitaire » est « intrinsèquement », « essentiellement » amour, relation amoureuse.  Et parce qu’il est « intrinsèquement amour » le christianisme correctement vécu est paix et concorde.
    Un monothéisme « non trinitaire » ne peut être que « autoritaire », demande de soumission aux mitsvots ou à la parole de Dieu.  Le Christ n’abolit pas la loi, il va au-delà de la lettre, directement à la relation fondatrice, celle du Père et du Fils.

    Parce que la relation de la créature à son créateur est une relation d’amour (et non de soumission), elle est « intrinsèquement » « liberté », possibilité de transgression de la loi, avec la certitude d’être encore aimé, d’être pardonné lors du retour.
    La liberté n’est évidemment pas possible dans un système totalisant totalitaire.  Seule peut exister la « rigueur » d’une loi divine inhumaine, même si Dieu est dit le tout puissant, le miséricordieux.

    La relation amoureuse ne nie pas la raison, elle la suppose au contraire et s’appuie dessus pour la dépasser, pour la transcender dans ce qui fait sens, dans ce qui fait ex-ister.  Elle est la seule à pouvoir dynamiser l’existence, par une attraction vers l’Autre.  C’est la flamboyance de l’amour authentique (et non une caricature) qui embrase toute relation.  Et le Dieu chrétien est relation, en lui et avec l’homme.

  2. Courivaud

    Cette fois, on a un commentaire de l’événement. C’est très bien et cela méritera d’être poursuivi, si vous voulez que “Riposte catholique” soit crédible (dans tous les sens du mot).

    On ne saurait se surprendre des propos de Mgr Tauran.
    Déjà, lorsqu’il était nonce au Liban, il les tenait sans état d’âme alors que les chrétiens de ce pays étaient en pleine souffrance pendant la guerre sans nom de 1975 à 1991. J’espère au moins que le bon public de Versailles (il y a quelques pesanteurs sociologiques dans cette ville, vous le savez) a protesté énergiquement . Cela devrait être fait systématiquement en tout lieu à chaque conférence ou audition publique de Mgr Tauran, ce qui serait excellent à double titre :

    – pour aider à la conversion de “Monseigneur”
    – pour permettre un changement diplomatique mémorable au Vatican.

    et l’on peut se prendre à rêver à une fusion de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi et de la Congrégation chargée du (pseudo) Dialogue.

    Et in fine, à l’invalidation ex-cathedra de la Déclaration “Nostra Aestate” qui a largement contribué à la souffrance de ces Chrétiens d’Orient à qui pourtant on doit TOUT dans la foi.

  3. Patrick de La Rode

    la langue de bois de la pensée unique sévit encore ! il faut être aveugle pour parler comme le cardinal débarqué de Rome ! qu’il aille voir ces mosquées où est enseignée la charia !

  4. Hector

    “Il y a exactement 40 ans, lors du 2e Sommet islamique tenu à Lahore, le président algérien de l’époque, Houari Boumédiène, prononçait ces fameuses phrases : « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. »
    Nous sommes arrivés à ce jour. 40 ans, cela fait deux générations. Il y aurait, nous dit-on, environ 1.000 Français – avec des noms dont la consonance se rapproche très peu de Dupont, Dubois ou Martin – qui seraient partis faire le djihad, parmi lesquels des enfants et des femmes. Tous nos politiques, de droite comme de gauche, sont affolés car ils craignent – pour une fois qu’ils font consensus ! – que ces « Français » dévoyés, s’ils n’ont pas été tués, et s’ils reviennent dans leur chère patrie, y commettent des attentats comme ce Mehdi Nemmouche qui prévoyait, avant son forfait de Bruxelles, de mettre à feu et à sang la plus belle avenue du monde.”
    (…)
    http://www.bvoltaire.fr/philippearnon/notre-atheisme-existentiel-signe-notre-servitude-demain,104429

    NB La politique de l’autruche ,va-t-elle durer longtemps ?

  5. gégé

    C’est affligeant … Consternant ! Il me semble revenir des années en arrière du temps du cardinal Agostino Casaroli, ministre des affaires étrangères du Vatican.
    Ce prince de l’Eglise, racé, fin diplomate, qui paraissait toujours prêt « à s’avancer pour une cérémonie » s’était contenté de vendre laborieusement son Eglise à l’Ours ouralien croyant y trouver la paix et la tranquillité, c’était un marché de dupes. Il fût l’artisan de l’Ostpolitik qui était fondée sur un accord Vatican-Moscou, (pacte de Metz). Cette politique contredisait l’avertissement sévère de Pie XI selon lequel « le communisme est intrinsèquement pervers : il ne faut donc collaborer en rien avec lui, quand on veut sauver la civilisation chrétienne » elle eut des effets tragiques et fut ressentie par les catholiques vivant derrière le rideau de fer comme une terrible trahison. L’Eglise ne pouvait ignorer que le communisme n’était en rien un progrès du 20° siècle mais au contraire une dégénérescence, une révolte contre Dieu et une corruption permanente qui s’enracine dans l’âme humaine.
    Je pense aujourd’hui à tous ces chrétiens qui vivent dans les pays musulmans, leur condition de citoyen de deuxième zone, de dhimmis vivant souvent avec la peur au ventre devant les exactions et les crimes perpétrés par les islamistes. Souhaitons qu’ils ne connaîtrons pas le discours du cardinal Tauran.
    Lors des “colloques du ciel” avec Marie-Julie Jahenny la stigmatisée de Blain, saint Pierre lui dit : “Ce qui m’afflige le plus, c’est qu’au premier souffle de la tempête, c’est la fuite des pasteurs qui abandonneront les brebis à la merci de tous les lions rugissants”.
    Redisons avec Saint Paul : « Tirez parti du temps présent, car nous traversons des jours mauvais »

  6. ALPHA ... OMEGA .

    Je cite le cardinal ( avant avant dernière phrase de l’article ) :
    ” Il ne faut pas avoir peur de l’islam , il ne faut pas non plus avoir peur de dire la vérité sur l’islam , ( … ) . ”

    Fatrasies Coraniques ,
    l’islam : religion de tolérance et de paix ! Et pourtant ? Nous lisons dans le Coran …
    http://www.scribd.com/doc/76715324/Fatrasies-coraniques

    Claude LEVI-STRAUSS a écrit :
    ” Les musulmans sont incapables de supporter l’existence d’autrui comme autrui .
    Le seul moyen pour eux de se mettre à l’abri du doute et de l’humiliation consiste dans une ” néantisation ” d’autrui … “

  7. joseph2

    le dialogue interreligieux est un non sens car l’islam n’est pas une religion, c’est un totalitarisme guerrier expansionniste qui se sert d’une manipulation du sacré. . on pourrait parler de dialogue inter croyance, ce serait plus exact. .

  8. Gaudete

    heureusement il y avait Joseph Fadelle pour remettre les pendules à l’heure, lui il sait de quoi il parle. Est-ce que le card Tauran a une Fatwa sur sa tête?

  9. Le Précurseur

    Le Christ n’a pas demandé de dialoguer avec les Nations quand il a envoyé ses apôtres. Sa seule recommandation a été : “Allez dans toutes les nations, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit” “Qui croira ET sera baptisé sera sauvé, qui ne croira pas et ne sera pas baptisé sera condamné!”
    Point barre, il n’y a pas d’autre alternative proposée. Le cardinal serait bien avisé de réviser ce qu’il a dû apprendre quand il était petit dans son catéchisme et dans l’évangile, (du moins je l’espère pour lui) au lieu de saboter le travail de Notre-Seigneur. Qu’il prenne bien garde car il devra répondre lui aussi de tous ses actes quand il paraîtra devant Dieu qui lui demandera compte de la gestion qu’il lui a été confiée et sa responsabilité sera à la hauteur de la charge qui était la sienne au sein de l’Eglise du Christ.. N’oublions pas qu’un prêtre aura à répondre plus qu’un laïc, un évêque plus qu’un prêtre, un cardinal plus qu’un évêque et un pape plus qu’un cardinal.
    Une vie, c’est vite passée et l’éternité…c’est si long!

  10. Pingback: 1250. Le roi de France Louis IX (saint Louis) explique au sultan du Caire le prix d’une âme aux yeux de Dieu | conseil dans l'espérance du roi

  11. Martinez

    Quand on parle de musulmans modérés on doit savoir que beaucoup de famille Chrétiennes de l’époque ou les hordes de tueurs ont obligés les Chrétiens à se convertir, ces familles ont conservés l’esprits du Christianisme et avec les siècles ont oubliés qu’ils ont été convertis de force. Ces familles se sont adaptés pour survivre tout en conservant leur mentalité Chrétienne de respect, d’amour du prochain et opposés à tuer les autres.
    Il faut arrêter de croire qu’il y a des musulmans modérés, seulement des musulmans qui ont gardés du Christianisme leurs foi en un DIEU d’amour.

  12. Françoise

    Ce dialogue entre Saint-Louis et le sultan du Caire en l’an de grâce 1250 est à mon avis le seul dialogue “interreligieux” entre le christianisme et l’islam qui ait jamais eu lieu et qui ait porté un fruit : le prisonnier royal n’a pas été exécuté. On devrait de nos jours parler comme Saint-Louis avec l’islam : dire la vérité pour se faire écouter et respecter au lieu de cultiver la langue de bois stérile qui n’attire que le mépris de nos adversaires.

  13. karr

    Que le Cardinal,ses confrères Romains ainsi que nos évêques aillent partager ce que vivent nos frères chrétiens en pays mahométans!
    Bien des ecclésiastiques sont dans le même cas,cependant les jeunes semblent plus conscients du risque;effectivement l’islam est tout à la fois une religion et une idéologie criminelle qui s’apparente au bolchévisme et au nazisme!

  14. gégé

    ” Il ne faut pas avoir peur de l’islam…”
    L”islam s’effondrera demain comme s’est effondré le communisme hier. En attendant il aura fait un mal terrible aux chrétiens. Ceux qui ont la charge de défendre l’Eglise et les chrétiens jusqu’au martyr et qui portent symboliquement la soutane rouge auront été douloureusement absents. Voila le drame de notre époque et l’immense déception des croyants.

  15. ALPHA ... OMEGA .

    EVA , une chrétienne du Proche-Orient , a écrit sur le site de Christine Tasin :

    – ” Combien de fois faut-il expliquer à notre clergé que la gentillesse , en islam , est prise pour de la faiblesse ?
    Mahomet a ordonné aux musulmans de ne pas signer la paix quand ils sont en position de force .”

    – ” Dès que les musulmans deviennent majoritaires , plus question de négocier , ni de s’arranger , ni de ” vivre-ensemble ” . On peut le vérifier dans 57 pays où l’islam est devenu majoritaire . “

    • Martinez

      Quand comprendra t on que Mahomet est pour rien dans les crimes des musulmans, seul les puissants du proche et du moyen orient ont fait construire le coran pour augmenter leur pouvoir dans leurs pays. Le Coran n’est qu’une constitution prétendument religieuse mais principalement un outil d’asservissement de leurs peuples.
      Les crimes qui sont fait au nom de l’islam n’ouvrent pas le paradis mais l’enfer.

      • ALPHA ... OMEGA .

        Bonsoir Martinez ,

        je vous cite : ” Quand comprendra t on que Mahomet est pour rien dans les crimes des musulmans , ( … ) .”

        Dans la TRADITION islamique , Mahomet a rédigé le Coran ; celui-ci contient pas moins de 600 versets ordonnant aux musulmans de pratiquer toutes sortes de violences envers tous les infidèles ( non musulmans ) .
        De plus , la Sîra ( biographie de Mahomet ) raconte tous les méfaits de Mahomet et invite les mahométans de l’imiter .

        Cependant , il est probable que Mahomet ne soit pas une personne mais plusieurs chefs bédouins qui auraient dicté , du début du 8ième siècle au 10ième siècle , les trois livres sacrés de l’islam ( Coran , Sunna , Sîra ) . De plus , la ville de La Mecque n’existait pas encore à l’époque des ” exploits guerriers ” du bédouin sanguinaire ( de 610 à 632 ) ; l’archéologie n’a jamais découvert de vestiges . Les descriptions de cette ville , dans la Sîra , ne correspondent pas du tout avec la géographie de l’endroit . Etc .
        Il faut considérer Mahomet comme un repère historique et un personnage exemplaire pour les musulmans .

        • Martinez

          Enfin quelqu’un qui comprend que la religion musulmane n’est qu’une invention de MECREANTS qui ne croyaient pas en DIEU. En fin de compte plus d’un milliard de personnes ont construits leurs vies sur le livre de MECREANTS en croyant que la vie sur terre n’est qu’un passage et qu’après ce sera le paradis. Tous ceux qui appliquent ces versets sont sur d’aller en enfer, je vous l’affirme et je suis sur que DIEU en est peiné.

  16. BONNET

    Dimanche dernier, un de mes ami musulman est venu à la messe de rentrée de ma paroisse. Je lui ai remis l’1visible avec Marie-Cheyenne Carron. La saint Esprit fera le reste. Plutôt que de nous plaindre, demandons nous comment avons-nous évangélisé durant cette sainte journée ! What else ?

  17. ALPHA ... OMEGA .

    MARTIN RHONHEIMER , théologien CATHOLIQUE :

    ” Le modèle de l’Etat islamique est le prophète lui-même .”

    ( Petit article du 13 octobre 2014 à consulter dans le blog de Sami Aldeeb )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *