Le diocèse de Saint-Denis ne semble pas regretter l’annulation de la messe

Download PDF

Des immigrés clandestins manipulés par l’extrême-gauche ont manifesté dimanche dans la basilique de Saint-Denis au point que la messe a été annulée. Quand on pense aux peines qui ont été prononcées contre les jeunes qui avaient déployé une banderole sur une mosquée en construction à Poitiers, il y a de quoi s’interroger sur le déséquilibre politico-judiciaire qui règne dans notre pays. Où sont les indignations, les déclarations ministérielles et la justice ? Sommes-nous donc vraiment sous un régime d’allahicité ?

Même le diocèse de Saint-Denis ne se plaint pas de cette occupation. Voici le communiqué qu’il a mis en ligne :

Manifestation dans la Basilique cathédrale Saint-Denis
Dimanche 18 mars 2018

Faisant suite à des informations contradictoires circulant sur les réseaux sociaux, le diocèse de Saint-Denis-en-France tient à rappeler les faits en apportant les précisions suivantes :

Vers 15 heures, une centaine de personnes appartenant à plusieurs Coordinations de lutte pour les sans-papiers ont pénétré dans la basilique cathédrale Saint-Denis.

Durant cette manifestation, des banderoles ont été déployées mais aucune dégradation n’a été constatée.

Les services de police sont intervenus pour procéder à l’évacuation des lieux.

Par mesure de sécurité, le recteur et l’administrateur de la Basilique cathédrale Saint-Denis ont décidé de fermer l’édifice au public après cette évacuation. La messe du soir a donc dû être annulée.

34 comments

  1. Antoine de Lisbonne

    Que de lâcheté ! J’ai la joie d’habiter une enclave de ce diocèse. Et mon denier n’y sera pas versé !

    Marre des tièdes !

    • Je trouve votre attitude qui consiste à vous réjouir de ne pas participer à la vie de ce Diocèse du fait de votre résidence tout en le critiquant à votre aise, extrêmement lâche.
      Le Diocèse n’est en aucun cas responsable de ce qui s’est passé à la Basilique et je ne vois pas ce qui autorise à dire qu’il n’a pas regretté l’annulation de la messe du Dimanche soir.

      • Antoine de Lisbonne

        Vos insultes fraternelles sont délicieuses.
        Ce diocèse est une catastrophe. Mes enfants y ont été “catechisés”. Et ce n’est pas à une entité, association pour le coup, mais à ses gérants que l’on remet de l’argent. Le programme affligeant de la maison diocésaine ne mérite pas 1 euro !

        • Le catéchisme dépend des personnes qui le font. Vous pouvez aussi proposer vos services au lieu de cracher dans la soupe.
          De toute façon ce n’est pas le sujet ici: Il s’agit de l’évacuation d’une foule entrée par infraction dans la Basilique St DENIS.
          En quoi le Diocèse est il responsable de cette entrée par infraction et qu’est ce qui permet de dire qu’il a été lâche?

          • Antoine de Lisbonne

            Madame, lâche dans sa démarche éducative depuis 40 ans. Lâche dans l’humanitarisme qui a remplacé le catéchisme, lâche dans sa volonté d’évangéliser. Lâche dans sa volonté d’annoncer le Christ comme seul sauveur. Lâche dans sa volonté de n’agir que socialement. Lâche d’avoir fait de nos églises un lieu comme un autre plutôt qu’un sanctuaire où adorer Dieu. Lâche de ne pas dire l’urgence de la conversion, lâche de ne pas donner à Notre Dame la place qui lui revient. Lâche. Lâche de ne plus apprendre aux enfants à prier, lâche de ne plus leur enseigner le Rosaire, lâche de ne plus leur enseigner clairement l’indissolubilité du mariage. Lâche.

            (Quant à ma vocation de catéchiste, vous me jugez bien hâtivement et personnellement (sans me connaître) malgré l’engagement qui est le vôtre. Je vous assure de mes prières et je compte sur les vôtres.)

  2. Juliette

    Le curé de Saint Denis aurait du faire l’inverse, les obliger à assister à la Sainte Messe ! La providence et le Saint Esprit les auraient peut-être aidés à se convertir, çà leur aurait fait du bien d’écouter la Bonne parole, … avant de les diriger vers la sortie.

    • theofrede

      qu’aurait-il du faire, sur le plan pratique ?
      la seule façon de les retenir aurait été de les enfermer dans l’église le temps de la messe, or :
      – c’est parfaitement illégal sur le plan civil
      – cela aurait plutôt pu les exciter et les inciter à des déprédations, voire pire

  3. Le clergé désormais semble rêver de catacombes et délaisse trop souvent ses autels et ses tabernacles.Il y a cependant des limites à l’effacement de la vie publique en action et en parole!

    • Juliette

      Nos autels et nos tabernacles vandalisés et abandonnés, le Christ relégué, la Sainte messe interdite.
      Que se soit en actions, en paroles et en dépravations il n’y a pas de limite à l’acharnement des conciliaires depuis Vatican2, ils ne sont pas pire que les musulmans à qui ils préparent la place et aussi malfaisants que leurs complices de gauche.

    • Théo

      Bon nombre de catholiques pourraient rester catholiques en se tournant vers la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X fondée par Mgr Marcel Lefebvre et d’autres instituts.

  4. Pradayrol

    Notre hiérarchie catholique doit se reprendre et être beaucoup plus ferme voire agressive.
    Il semble que certains évêques commencent à bouger! Cela montre, je l’espère , un réveil! Il faut prier pour eux

  5. Qon quijote

    et pourquoi ces gauchistes ne vont pas manifester dans les mosquées,puisque les illégaux sont surtout des mahométans. Mais ces gauchistes savent qu’ils seraient expulsés manu militari. Mais quelle honte de la partdu clergé

    • Antoine de Lisbonne

      Paix à son âme. Olivier de Beranger n’est plus. Mais son successeur est malheureusement plus politique qu’évangelisateur ou gardien de la fidélité à la Foi.

      • Hervé Soulié

        Parce qu’il n’a pas élevé une protestation vigoureuse (et une plainte auprès du procureur) soulignant que l’église est le lieu réservé au culte de Jésus-Christ, et non ouvert à un meeting politique.
        Une protestation vigoureuse parce qu’une Messe a dû être annulée.
        Une protestation vigoureuse parce que les manifestants sont des clandestins, c’est à dire des délinquants au regard de la loi du pays, que l’Eglise respecte.
        Une protestation vigoureuse enfin parce que, lorsque de jeunes chrétiens dressent une banderole sur une mosquée en construction, la Justice les frappe d’une peine de prison, alors que dans le cas présent, des émeutiers dont beaucoup sont certainement musulmans ne se verront pas même pas inquiétés si le recteur de la basilique et l’évêque ne surmontent pas leur passivité.
        Et puis, allez interroger Delannoy (pour le fun….) tenez, je prends avec vous le pari qu’il vous dira qu’il faut dialoguer avec l’islam…mais pas convertir les musulmans !
        CQFD

          • ST

            Monsieur DE LISBONNE
            Je n’ai pas trouvé l’onglet “répondre” à votre message précédent, donc si vous me le permettez, je répondrai à ces deux messages. D’abord je suis de l’Eglise et non d’un cercle. J’enseigne le catéchisme sur une paroisse du diocèse de st DENIS: Personne ne m’a jamais empêché d’encourager les jeunes à prier, d’enseigner le Rosaire et surtout d’expliquer le rôle imminent de la Très Sainte Vierge Marie dans l’économie du salut, de les initier aux sacrements dont celui de l’Eucharistie et du Pardon. C’est parfois difficile car le diocèse de st DENIS a une histoire et a été marquée par ce que j’appellerai une idéologie forte où certaines activités autour de la prière et de la ferveur sont encore trop considérées comme une “piété infantilisante” face à la priorité de l’engagement social.
            MGR DELANNOY ne se situe pas dans cette mouvance: c’est d’abord un homme de prière et d’humilité.
            Il accompagne, à la suite de son prédécesseur, MGR BERANGER, le pèlerinage diocésain de LOURDES ainsi que son hospitalité.
            Je me souviens que lors des grands rassemblements de “Diaconia” alors que plusieurs responsables lui avait proposé d’annuler le pèlerinage de LOURDES cette année là, en raison de trop nombreuses activités , il avait vigoureusement affirmé sa volonté de le maintenir.
            Son rôle d’évêque est aussi de rassembler, de respecter nos différentes sensibilités tout en ouvrant vers une plus grande fraternité et verticalité.
            Avant d’insulter ce successeur des apôtres en le traitant ainsi de lâche, je vous supplie de prier pour lui( non prier pour qu’il pense comme vous mais pour qu’il accomplisse la volonté de Dieu, qui est toujours à discerner).
            Je ne connais pas votre vocation , mais croyez bien que je la confie à la Vierge Marie.
            Je vous demande aussi de prier pour moi.

        • Que savez vous des déclarations de mon évêque par rapport à ce qui s’est passé? Ce communiqué ne représente pas l’ensemble de son discours sur cet événement ni de ses démarches.
          Ensuite il ne suffit pas de lever les bras au ciel et de crier au scandale, il faut agir de manière efficace.
          Par rapport au dialogue avec les musulmans, je peux vous dire que mon évêque qui a eu le courage d’accepter d’être l’évêque de mon Diocèse, ne fait pas dans l’angélisme.
          Il respecte les autres tout en ayant un regard très réaliste sur les situations.
          Il connait l’inanité de certains discours sur le vivre ensemble mais il rejette celui de la haine que vous prônez.
          Quant à convertir les musulmans: Notre premier devoir est de donner toute notre vie pour annoncer l’Evangile à temps et à contre temps. La conversion ne nous appartient pas.
          MGR DELANNOY avec son prédécesseur a relancé le pèlerinage diocésain de LOURDES.
          Je vous rappelle les paroles de st Bernadette par rapport au message que la Vierge Marie l’avait chargé de transmettre: “Je suis chargée de vous le dire mais pas de vous le faire croire…..”

          • Hervé Soulié

            Il convient de rappeler que si un dialogue doit être instauré avec l’islam, le but est quand même d’amener à la conversion à Jésus-Christ les musulmans.
            Un but qu’une certaine église moderne, dont vous êtes; ne recherche plus guère.
            Votre recours à un prétendu discours de haine est donc de mauvaise foi et il est la preuve que vous n’avez pas d’arguments sérieux à avancer.
            Quant à l’appellation “Monseigneur”, à laquelle vous semblez tenir, je pense que, pour un successeur des apôtres, elle doit se mériter.
            La mérite-t-il ?
            C’est hélas toute la question.
            Mais êtes-vous la secrétaire de l’évêque ?

        • ST

          Toute annonce de l’Evangile est faite en vue de la conversion.Mais elle est l’oeuvre de Dieu. Je ne fais pas partie de ceux qui disent que les musulmans ont déjà une religion et donc qu’il ne faut pas les évangéliser.
          Mais pour évangéliser quelqu’un il faut aussi le respecter.
          Je rencontre de nombreux musulmans sur mon quartier. Nombreux d’entre eux m’ont croisée alors que je récitais mon chapelet. Je ne me suis jamais gênée pour leur parler du Dieu auquel je crois et aborder avec eux quelques points délicats comme leur refus d’accepter que des musulmans se convertissent au christianisme.
          Cependant , je ne vais pas les jeter de force dans un baptistère.
          Votre violence est dans votre manière d’étiqueter les gens: vous me classez parmi “les modernes” et vous semblez savoir ce que je pense.
          Je respecte le sacrement de l’ordre que MGR DELANNOY a reçu.C’est le mystère de la gratuité de Dieu, de sa grâce et non une question de mérite.
          Il se trouve que j’estime aussi sa personne.
          Vous la disqualifiez en fonction de votre idéologie.
          Il se trouve que je l’ai rencontré quelquefois, que j’ai pu discuter avec lui et que son portrait ne correspond pas à la caricature que vous en faites.

          • Hervé Soulié

            Une de vos considérations au moins mérite l’attention.
            Vous admettez que le mérite n’est pas nécessairement à l’origine de l’ordination épiscopale d’un faible pasteur.
            Je souscris à votre idée.
            Vous émettez timidement l’idée que la gratuité et la grâce de Dieu pourrait bien être la cause d’une telle promotion.
            Je crains de ne pas souscrire à votre proposition.
            Il faut éviter de faire appel à la gratuité et à la grâce de Notre-Seigneur pour tenter de justifier les choix les plus sots, les jugements les plus faux, et les promotions les plus erronées décidées par les hommes.
            Et puis libre à vous de vous gargariser de majuscules enflées et du titre ronflant de “monsignore” pour celui qui continue d’être pour moi delannoy, bien peu digne dans cette affaire des
            ordres sacrés institués par Jésus-Christ.
            Mais il faut en revenir à l’essentiel : la passivité totale à réagir à l’attaque de la basilique est une faiblesse grave.
            Elle met en danger, figurez-vous, toutes les églises du diocèse par l’exemple qu’elle donne à ceux qui, pour se faire de la publicité, agiront de même dans d’autres paroisses, interrompant même le culte.
            Elle fragilise la confiance des fidèles dans ceux qui devraient les défendre.
            Elle donne de l’Eglise une image déplorable à tous.
            Salutations (et prières pour delannoy et pour vous, naturellement).

        • ST

          Monsieur SOULIE,
          Je réponds à votre dernier message.
          Vous avez une appréhension bien mondaine de l’Eglise.
          Le sacrement de l’ordre n’est en rien une promotion, il est donné en vue d’un service.
          En employant le terme “Monseigneur”Je n’emploie pas un titre “ronflant”, j’applique seulement une convention , comme celle qui amène à appeler quelqu’un “Monsieur” ou “Madame”.
          Si vous êtes contre les conventions, c’est que vous êtes plus modernes que vous le dites.
          Quant à la grâce, pardon , mais c’est ce que l’on m’a appris au catéchisme.
          Un sacrement ne se mérite pas, c’est un moyen divin donné gratuitement par le Christ afin de nous faire participer à la vie de Dieu.
          Je n’aurais pas l’outrecuidance de vous demander si vous méritez le sacrement de votre baptême qui fait de vous un prêtre un roi et un prophète.
          On a le droit de ne pas être d’accord avec tel ou tel évêque ou autre membre de la hiérarchie de l’Eglise(et de l’exprimer) mais cela n’implique pas la remise en cause de la grâce du sacrement. J’ajoute que les désaccords et les conflits ne doivent pas impliquer le manque de respect dans les propos. J’avoue être assez choquée par vos qualificatifs d’emblée insultants envers une personne que vous jugez de suite alors que vous ne connaissez ni l’ensemble de ses démarches par rapport à cette affaire, ni ce qui les a motivées.

  6. ArcSaintbernard

    La Messe quotidienne a été chassée bien souvent et de bien de lieuix de France ; voici maintenant la chasse à la Messe du dimanche ! Le Sacrifice Eucharistique se raréfie, le Pain Véritable est enlevé de la bouche des petits… Judas fait sa besogne … très actuel, tout cela !

  7. C.B.

    “des banderoles ont été déployées mais aucune dégradation n’a été constatée.”
    Curieux, mais “déployer des banderoles” et vociférer ne semble, à mon avis, pas un comportement acceptable dans un lieu de culte, quel qu’il soit.
    Ces faits sont à mémoriser, et à comparer avec les réactions lorsqu’il y a déploiement de banderoles (généralement accompagné de ce qu’on peut qualifier de vociférations) sur des chantiers de bâtiments destinés à devenir de futures mosquées. Usuellement, les réactions sont très négatives face aux “perturbateurs”.

  8. Roger

    Si la police a procédé à l’expulsion c’est que quelqu’un l’a appelée …qui donc, sinon l’affectataire ?

    Et que le police a reçu l’ordre d y aller ….qui donc à pu le lui donner sinon le préfet représentant local de Macron ?

    Bref cette affaire est révélatrice d’un accord entre l’Eglise et l’Etat !

  9. Gilberte

    le gouvernement complice ou mis au pas, qu’il aille demander à Erdogan ou Xi-Jiping comment on fait pour mater les émeutiers: la pagaille révolutionnaire amène la dictature

  10. vigor

    L’ultime fois où je suis allé visiter la basilique royale, celle-ci étant devenu un musée républicain, je vis à l’entrée la préposée du musée, une jeune maghrébine, qui regardait d’un œil moqueur les “3 ème âge” dont j’étais, qui entraient…

  11. Mariette LARREUR

    Je ne connais pas les faits, je ne suis pas du diocèse de ST. DENIS , donc je ne jugerai pas mais une chose me frappe c’est que vous êtes tous très énervés ! A mon avis, il n’y a que la prière et si vous désirez que pareil chose se reproduise : Solution : avoir une chaine de prière comme dans d’autres paroisses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *