Le pape en France en 2015

Download PDF

En réponse aux sollicitations de journalistes et au bruit persistant dans la presse, le Directeur de la Salle de Presse a annoncé qu’après sa visite du 25 novembre à Strasbourg, consacrée au Parlement européen et au Conseil de l’Europe, le Saint-Père effectuera une visite apostolique en France courant 2015. Aucune date ni aucun lieu n’ont été annoncés, mais on parle de Paris et Lourdes, comme Benoît XVI en 2008.

Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la CEF, se réjouit :

“Scrutant avec peine dans l’actualité les heureuses nouvelles, en voici enfin une qui réchauffe le cœur, et que l’on s’empresse de propager ! Le Vatican, par la voix du Père Lombardi, confirme officiellement que le Pape sera nôtre en 2015.

Quelle joie ! À la suite de Jean-Paul II et de Benoît XVI dont la francophilie demeurera inoubliable, le Pape sera hôte de notre pays et de notre Église. Quel honneur et quelle responsabilité pour nous tous ! En effet, pas un des gestes et pas une des paroles du Pape François n’indiffèrent. Tout en respectant évidemment la laïcité, il nous est permis de penser que cette visite « fera grand bien chez nous ». D’ici là, notre attention se concentrera vers le Parlement Européen, où le message du Saint-Père à l’Europe ne sera pas sans nous mobiliser!”

Déjà plus de 11 000 fidèles ont signé une lettre ouverte pour remercier le pape de sa venue en France :

Très Saint Père,

En janvier 2014, nous étions plus de 120.000 Français à vous adresser une supplique à l’occasion de la visite que vous avez accordée à Monsieur François Hollande au Vatican.

Nous nous tournions avec confiance et espérance vers votre Sainteté pour lui demander de bien vouloir se faire, auprès du Président de la République française, l’interprète du profond malaise et de l’inquiétude grandissante de nombreux catholiques de France face à la promotion par son gouvernement d’atteintes majeures aux droits fondamentaux de la personne humaine (Loi Taubira, PMA-GPA, recherches sur l’embryon humain, euthanasie, Gender, etc.) et face aux attaques dont ils font quotidiennement l’objet dans l’indifférence totale (campagne médiatique de dénigrement, profanations d’églises, etc.)

Et c’est avec une profonde gratitude que nous vous remercions d’en avoir pris connaissance.

Nous apprenons votre venue en France en 2015. Nous tenons à vous faire part au plus vite de l’immense joie et espérance que suscite l’annonce de votre visite et à vous remercier de l’honneur que vous faites aux Français.

Votre venue ravivera encore plus cet élan inouï qui anime tous ces Français qui, depuis plus d’un an, se sont levés pour défendre le Bien Commun, l’intérêt supérieur de l’enfant et la famille.

Ce souffle, salué récemment par Monseigneur Christoph Schönborn et Monseigneur Angelo Scola, soutiendra, nous le souhaitons de tout notre cœur, des mouvements similaires dans d’autres pays d’Europe et du monde qui font face à des évolutions semblables.

Avec vous, nous prierons avec ferveur, afin que la lumière du Christ, notre Seigneur, renforce et illumine notre foi et éclaire le chemin de nos dirigeants.

Soyez aussi assuré, Très Saint Père, de nos prières pour le Synode sur la Famille.

Nous avons l’honneur d’être, avec le plus profond respect de Votre Sainteté, ses très humbles et dévoués serviteurs.

Prochainement, le 25 novembre, le pape se rendra à Strasbourg, devant le Parlement de l’Union européenne. Ce sera une visite éclair, ce qui indigne quelque peu notre camarade Bernard Antony :

“On apprend que ce pape pressé viendra, en un temps record de moins de quatre heures, parler au Parlement Européen puis au Conseil de l’Europe le 25 novembre prochain, en quelque sorte sans aucun contact avec le pays où son avion se posera. Le déplacera-t-on d’ailleurs en voiture ou en hélicoptère ? Dans ce cas, avec un tapis bien nettoyé entre l’aéronef et l’hélico, cela lui éviterait de devoir poser ses bottines sur le sol alsacien.

Certains trouveront peut-être que cette visite éclair au « pays légal » européen ne témoigne pas d’un grand intérêt pour le pays réel. Il est vrai que François veut peut-être se démarquer du style très enraciné de son émérite voisin au Vatican, le pape Benoît XVI ? Car ce dernier, bien que grand et lumineux intellectuel ( ce que lui, François, n’est guère), aimait volontiers vider un grand bock de bière bavaroise à la manière des gens de son pays, sans craindre de se faire photographier avec son bon et doux sourire tout à la joie d’une bonne lampée dans la moussante cervoise.

Nul doute qu’en visite en la splendide ville de Strasbourg il eut bien sûr exprimé le vœu d’aller contempler et prier dans la cathédrale, ce joyau universel de l’art gothique en Alsace.

Et peut-être aurait-il été ensuite fort heureux de pouvoir se désaltérer et grignoter une saucisse dans la splendide maison Kammerzel (XV° siècle) qui la jouxte.

François, lui, se nourrira dans l’avion d’un plateau-repas bien conditionné. Sa mystique, nous dit-on, n’est pas en effet particulièrement celle des noces de Canaa.

Certes, il est bien qu’un pape ne fasse pas la noce ! Mais tout de même pour quelqu’un qui veut aller aux peuples et même aux périphéries, pourquoi ne pas se risquer à aller boire un petit verre de rouge d’Otrott, dans une de ces dernières winstubs, précisément à la périphérie de ces quartiers d’où l’on a expulsé la vieille Alsace. Pour cause de charia triomphante en application certes des textes de paix et d’amour du Coran selon « la religion authentique »…

Oui, cher François, puisque tu ne cesses de nous demander de parler simple et franc, de ne pas hésiter à protester, nous t’obéissons et te disons que tu nous chagrines un peu.

Modifie donc un peu le programme. Et viens voir comme l’Alsace de sainte Odile est belle !”

2 comments

  1. Devgir

    Mon Dieu, que cet article est niais ! Parler pour ne rien dire eût mieux valu. Le pape est tant … tellement sollicité par mille actualités brûlantes des quatre coins du monde que nous lui sommes déjà reconnaissants ô combien, de venir quelques heures à Strasbourg exprimer clair et net la voie proposée par l’Église.
    Qu’il n’y passe que 4 heures montre à quel point les minutes parfois, lui sont comptées et nous ne pouvons que le remercier davantage encore de sa venue…
    Mais il y a de pauvres esprits quinteux pour pinailler même sur le Bon et le Bien.
    Je remercie notre saint Père pour ce maigre temps qu’il peut nous accorder aujourd’hui et l’attends avec bonheur en 2015.

  2. alex

    c’est sûr qu’il doit faire vite pour rencontrer une église de france disparaissante:
    il aura devant lui 5000 pretres maxi qui s’éteignent à force de 800 par an en moyenne avec moins de 100 nouveaux donc sa visite papale sera pt’etre la dernière avant 2022… où il restera quelques curés français.
    quant aux ouailles elles passeront en 2030 environ de 3 à 2 millions, dont toujours 2/3 de femmes et moitié de retraités.

    après ces ultimes décennies, il ne restera que quelques réserves d’indiens catho et quelques sectes chrétiennes anglo-saxonnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *