Le soutien de Mgr Aillet au prisonnier politique

Download PDF

A propos de l’incarcération à Fleury-Mérogis du jeune Nicolas, condamné à 4 mois de prison, dont 2 mois ferme, l’évêque de Bayonne a écrit :

“Devant le mépris politico-médiatique que ce mouvement social, d’une ampleur inégalée depuis des décennies, a rencontré, beaucoup sont déterminés à poursuivre leur action pour alerter l’opinion, éclairer, voire réveiller les consciences de nos concitoyens.

Parce que la conscience est profondément blessée par la loi Taubira, il est parfaitement légitime d’en réclamer l’abrogation. Le Pape François, devant une délégation officielle de parlementaires français, ne déclarait-il pas : « Votre tâche, technique et juridique, consiste à proposer des lois, à les amender ou même à les abroger » ? L’association « la manif pour tous » demeure une force de proposition destinée à pérenniser ce mouvement. D’autres initiatives sont nées pour capitaliser l’engagement de nombreux citoyens : les veilleurs, les mères veilleuses, des rassemblements sporadiques pour interpeller l’opinion et les pouvoirs publics…

Pourvu qu’elle se déroule sans violence et dans le respect de l’intégrité physique des personnes et des biens, cette opposition de fond, que l’on a pu appeler à juste titre « résistance », est pleinement légitime dans une société démocratique où la liberté d’expression, de réunion et de manifestation est garantie par la Constitution.

Le Jeune Nicolas B., sympathisant de la manif pour tous, a été condamné le 19 juin par le tribunal correctionnel à deux mois de prison ferme, avec mandat de dépôt, pour avoir participé à une manifestation pacifique le 16 juin dernier contre la loi Taubira. Les chefs d’accusation semblent surréalistes et la lourdeur de la peine disproportionnée par rapport aux faits avérés. Il s’agit manifestement d’une forme politique de répression policière et judiciaire qui marque un tournant dans le traitement arbitraire des opposants au mariage et à l’adoption par des couples de même sexe.

Je salue l’engagement de ce jeune Nicolas et de tous ceux qui, comme lui, travaillent à défendre avec détermination et sans violence, le droit des enfants à être élevé par un père et une mère, engagement qui « aura encore à se déployer dans d’autres domaines où la vigilance est requise pour le respect de la personne humaine » (Conseil permanent). Ils sont la fierté et l’espérance de notre société. Leur courage, jusqu’à la prison s’il le faut, est déjà une victoire : car on ne peut pas enchaîner la Vérité !”

21 comments

  1. rochereau

    Très simplement, une fois de plus, merci Monseigneur. Et bravo, car il faut du courage pour braver la torpeur quasi-générale – y compris dans l’Eglise…

  2. COLOMÈS

    Je ferais très respectueusement remarquer à Mgr Aillet que Nicolas n’a pas été condamné pour “avoir participé à une manifestation pacifique” mais pour son attitude envers la police de la république APRÈS la manifestation. Je pense que la parole épiscopale devrait être plus mesurée et surtout ne pas mettre “de l’huile sur le feu” : le terme “prisonnier politique” est manifestement excessif et ne peut qu’entraîner le trouble dans les esprits.

  3. chant

    BRAVO Monseigneur AILLET
    Réveiller les consciences et surveiller certains
    évêques qui ont bien envie de se rendormir.
    Si s’ils s’endorment nous dormirons aussi au moment de
    régler le denier de l’Eglise….

  4. centurion

    Laissez un message de soutien à Nicolas en appelant “le téléphone du dimanche” sur Radio Notre Dame au 0156564400 le dimanche a 17heures

  5. lamoril

    Je prie pour vous; Que le Seigneur vous aide dans cette épreuve physique et morale.Avec Saint Michel Archange défendons nous dans ce combat contre le malin

  6. LABARTHE

    La France dormait et a laissé faire dans l’indifférence tant et tant de choses depuis quarante ans. Mais elle se réveille et ses jeunes, quel espoir ! et un berger comme Monseigneur Marc AILLET, quel bonheur !

    Malheureusement notre peuple va souffrir et il ne le sait pas encore ou cache de le savoir.

    Comparer l’état d’esprit du gouvernement avec celui du Dictateur allemand, cela semble fou en première lecture.

    Mais ne faisons-nous pas le contraire ?

    Car si le Dictateur a commencé par la répression policière avant de s’attaquer à certaines catégories de la population allemande, handicapés, juifs, tsiganes, homosexuels, en France nous avons commencé par nous attaquer aux petits trisomiques 21, en leur barrant le chemin de la vie, et nous voilà sous la répression policière.

    Jean-Christophe LABARTHE

  7. richard

    Merci Monseigneur Aillet de nous soutenir. Vous êtes Pasteur et nous devons aussi prier pour vous, les Pasteurs, nous rappelle notre Pape François.

  8. soleily

    Merci à Mgr Aillet, avec lui je salue le jeune Nicolas qui lutte pour le droit des enfants à être élevés par un père et une mère.
    Merci aussi pour nous appeler à la vigilance dans d’autres nombreux domaines… Je pense en particulier aux responsabilités éducatives des parents qui doivent être particulièrement attentifs aux ruses sournoises qui veulent endoctriner les petits enfants sur la théorie du genre (que ce soit à l’école ou à travers les médias).
    La vraie liberté n’est pas dans une pseudo égalité, elle est dans l’harmonie entre nature et culture, dans l’harmonie entre sexe biologique et orientation sexuelle… C’est aujourd’hui un des problèmes urgents à affronter avec le même calme, la même détermination, la même fermeté que nous mettons à sauvegarder (ou à réparer) le sens du mariage.

  9. SAFFROY

    il nous faut une centaine de MONSEIGNEURS AILLET EN FRANCE;
    .

    Que disent les autres évêques ? Agissent-ils de quelconque façon ?

    On aimerait les voir se dresser unanimement contre cette loi et non la tolérer à mots couverts au prétexte que ” la messe est dite ” et qu’ il ne faut pas tomber dans l’ illégalité…

  10. de Provenchères Charles

    Merci Monseigneur pour votre engagement et vos prises de positions.
    Si seulement vos confrères Evêques pouvait en faire autant !!!

    Charles.

  11. Melmiesse

    au JT de 13h jeudi dernier, J P Pernaut a dit “il n’est pas bon d’être hostile au mariage homo, 2 mois c’est une première en France” aussitôt le Nouvel OBS a conseillé à Pernaut de prendre sa retraite, et les commentaires identiques inondent internet. Il va falloir réclamer la liberté de penser car les Français sont endormis par les chaines publiques de télé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *