“Le synode qui s’achève n’a rien décidé”

Download PDF

Le cardinal André Vingt-Trois a été interrogé sur Europe 1 :

L’Eglise catholique a-t-elle raté son rendez-vous avec la modernité ?

“Je ne pense pas que c’était un rendez-vous avec la modernité. C’était un rendez-vous avec une question qui préoccupe beaucoup de monde à travers l’univers. Nous avons essayé de faire un inventaire des difficultés rencontrées par la famille aujourd’hui”.

Il y a eu un inventaire. Mais sur le remariage des divorcés et les homosexuels, on n’a pas avancé d’un pouce…

“Non, je pense que nous avons avancé mais que nous n’avons pas encore d’hypothèses suffisamment argumentées pour trancher. Ce qui explique que dans le vote final, ce sont des propositions qui doivent être travaillées pour être reprises l’an prochain”.

Que dites-vous aux homosexuels chrétiens croyants qui ne se sentent pas entendus par l’Eglise ?

“Je ne vois pas pourquoi ils ne se sentiraient pas entendus. Nous sommes toujours en contact avec des homosexuels chrétiens, on parle avec eux”.

Est-ce que le pape François sort affaibli de ce synode ?

“Le synode n’a pas dit non au pape François, il lui a dit : ‘Nous avons travaillé, nous allons continuer à travailler’. Ce que le pape a très bien compris et qu’il a exprimé dans son discours final”.

Il y aura un synode ordinaire sur la famille en 2015. Le pape pourra-t-il aller à l’encontre de la décision prise par la majorité des pères synodaux ?

“Le synode qui s’achève n’a rien décidé. Il a remis au pape des propositions et François est libre de faire ce qu’il veut avec”.

4 comments

  1. L’évêque Mons. Gadecki a fait la demande d’un médicament puissant anti-virus qui avait surgi il y a longtemps, et il est en pleine croissance et diffusion, dont le nom serait “Kasperinum nocens” comme le communisme et le virus Ebola sont mortels, différentes les unes des autres que dans la manière qui favorisent la mort, plus rapide, d’autres moins, mais tous les mortels.
    Dans ce cas, les modernistes du Synode devront avaler sec Mons. Gadecki et d’autres conservateurs qui s’opposent , parce qu’il a eu une voix puissante qui est dégagé des terres de S Jean-Paul II, le fléau dévastateur de la peste communiste son temps.
    Apparemment, D Gadecki ne tombe pas dans le conte tout à l’heure découvert par l’Église de «miséricorde, la tolérance et la douceur,” mais ce n’est que la complaisance avec des erreurs déguisés en aide à ceux qui rejettent l’Église et qui veulent passer comme des victimes innocentes, comme les homosexuels et les deuxièmes mariages, s’appuyant sur les idées reçues dans les rélativismes des sèctes protestantes et du schisme soi-disant orthodoxe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *