L’éditorial du P. Pierre-Yves Pecqueux

Download PDF

Le Secrétaire général adjoint de la Conférence des évêques de France :

Nous sortons de la célébration des Saints Innocents. Entre Noël et Nouvel An ; comment ne pas faire le lien avec l’Angélus de Noël du pape François sur la souffrance des enfants dans le monde, et particulièrement au Moyen-Orient et en Afrique Centrale et son message de Paix du 1er janvier avec cette situation décrite dans l’Evangile de Matthieu dans la fuite en Egypte, mais aussi son appel à un autre regard et d’autres engagements pour les migrants.

Les réalités ne changent guère, l’exil en Egypte et les déplacements pour la survie sont toujours d’actualité. Des enfants, des jeunes se trouvent jetés sur les routes en recherche de protection et d’un avenir meilleur. Nous les appelons migrants, réfugiés ou exilés parfois avec peur, au moment où le Saint-Père nous invite à les regarder avec confiance dans leur appartenance à l’unique famille humaine.

A la veille du passage à l’An neuf, l’Eglise célébrera la Sainte Famille de Jésus – Marie – Joseph. Une fois de plus, tout est lié, l’hier et l’aujourd’hui de Dieu ; tant le regard que nous portons sur nos familles mais aussi celui que nous avons sur l’étranger, le réfugié, le migrant dans sa solitude ou son dénuement…

Un équilibre sera-t-il offert à chacun pour « grandir, se fortifier en sagesse et en grâce » à la façon de Jésus (Lc 2, 40). Le pape François nous offre un chemin dont il nous faut inventer les actions à travers 4 verbes : accueillir, protéger, promouvoir et intégrer. Voilà un programme qui peut remuer nos cœurs, nourrir nos vœux et prendre les risques de la contagion comme l’écrit Paul aux Ephésiens (2, 19) « Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens de passages, vous êtes membres de la famille de Dieu ». De beaux projets à mettre en œuvre, meilleurs vœux !

2 comments

  1. em

    “Le pape François (…) à travers 4 verbes : accueillir, protéger, promouvoir et intégrer. Voilà un programme qui peut remuer nos cœurs, nourrir nos vœux et prendre les risques de la contagion comme l’écrit Paul aux Ephésiens (2, 19) « Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens de passages, vous êtes membres de la famille de Dieu »

    Il faudrait arrêter de se servir des écritures pour justifier tout et n’importe quoi.
    La venue de ces gens est VOULUE pour le grand remplacement des peuples européens. Cessez de jouer les autruches ! Ces gens ne viennent pas pour s’intégrer (ou si peu), ils viennent parce qu’on les y a invité.
    Donner le gîte, le couvert et les vêtir SANS CONTEPARTIE est contraire à la VRAIE charité. Nos pays sont déjà en faillitte, comment héberger un nombre aussi important de pauvres gens à qui ont fait croire que cette “ruée vers l’or” va changer leur destin ?
    Nos clercs serraient bien avisés d’étudier la doctrine sociale de l’Eglise avant de faire des déclarations sans discernement et protéger le bien commun de leurs ouailles à savoir la religion catholique. La grande majorité de ces “migrants” sont de religion musulmane et le vivre ensemble ne les satisfera pas. Nous serons bientôt submergé et dépossédé de nos biens comme en Orient.
    Nombreux sont ceux qui nous alertent, écoutons les et arrêtons ce flux incessant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *