Les vœux de Mgr Descubes

Download PDF

Voici les voeux d’un homme politique, non, pardon, d’un archevêque, celui de Rouen, qui ne mentionne ni Jésus, ni Dieu ni la Vierge Marie :

“L’année 2014 s’achève dans un climat morose lié aux difficultés économiques et aux tensions internationales. A travers le monde comme dans notre pays, nombreux sont ceux qui n’auront pas vécu dans la joie les récentes fêtes de Noël.

Et, dans le même temps, nous avons été témoins d’attentions délicates et de gestes de solidarité. On se sent instinctivement plus paisible et proche des autres pendant cette période.

Que sera l’année 2015 ? Beaucoup la voient arriver sans illusion.

Les contraintes mondiales donnent l’impression que les lieux de décision sont trop éloignés des préoccupations quotidiennes qui ne semblent guère prises en compte. Il est important que les dirigeants gardent une vraie proximité avec leurs administrés. Si les études et les prospectives sont indispensables, les rencontres directes le sont également.

La résolution des conflits internationaux nous dépasse avec des avancées comme le rétablissement des liens entre les Etats Unis et Cuba, et des situations douloureusement problématiques en Ukraine, au Proche Orient, en Centre Afrique …

Et cependant il dépend aussi de nous que 2015 soit une année heureuse :

-En se faisant confiance sans se laisser aller aux peurs toujours mauvaises conseillères. Elles naissent lorsque l’on regarde les autres avec des préjugés ou qu’on les enferme dans des schémas préétablis. A l’inverse l’accueil et la bienveillance dans nos familles, dans nos quartiers, dans nos activités quotidiennes construisent la confiance.

-En se mettant au service de la paix : différente de l’absence de conflit, elle cherche à procurer à chacun une juste et digne place. Quand se côtoient le luxe et la pauvreté, faut-il s’étonner que surgissent des violences ?

-En ayant l’audace et le courage de consentir aux réformes qu’imposent les défis économiques et environnementaux à relever. La solidarité avec nos proches, avec les peuples du monde et avec les générations à venir est une invitation à trouver la bonne mesure entre la satisfaction des besoins vitaux et le désir de posséder toujours plus.

D’ailleurs dans le climat incertain que nous connaissons, brillent des lieux de stabilité et d’espérance : la famille dont tous les sondages se plaisent à noter combien nous y sommes tous attachés ; les élans spontanés de générosité lorsque surviennent des catastrophes ; sans oublier les initiatives individuelles et associatives, les élans artistiques qui rendent plus humain et plus fraternel notre vivre ensemble.

Chacun peut apporter sa pierre et sa voix, si petites soient-elles, pour construire un monde de relation plutôt qu’une société de haine et d’opposition, et pour donner autour de soi le goût de vivre. Demain n’est pas aussi noir qu’on l’imagine.”

24 comments

  1. Jean-Pierre Delmau

    “Voici les voeux d’un homme politique, non, pardon, d’un archevêque, celui de Rouen, qui ne mentionne ni Jésus, ni Dieu ni la Vierge Marie.” Plus que nous autres, il a probablement le souci de ne pas discriminer…
    “Les contraintes mondiales donnent l’impression que les lieux de décision sont trop éloignés des préoccupations quotidiennes” : ce ne sont pas des “contraintes mondiales”, ce sont des choix : on a choisi d’ôter les décisions à nos élus nationaux proches, pour les remettre à des anonymes non élus et lointains. Ne nous plaignons pas des résultats, ou alors tirons en les conséquences.
    “La résolution des conflits internationaux nous dépasse” : même cause, même conséquence.
    Quant à la famille, brillant “lieu de stabilité et d’espérance”, c’est vrai, mais malheureusement de moins en moins souvent, ce dont notre pasteur ne parait pas s’apercevoir, ni envisager l’influence de l’Eglise. Dommage.

  2. ces éveques sont timorés , comme le dit la très sainte vierge marie ce sont des chiens muets .

    Certains laics sont beaucoup plus courageux et de vrais défenseurs de la foi catholique .

    JESUS dit dans l’APOCALYPSE : JE VOMIS LES TIEDES

  3. gégé

    Ce n’est même pas du baratin religieux.
    Il ne faut cependant pas trop l’accabler sinon les vœux de l’année prochaine ne parleront que de la météo.
    Pauvre évêque imposteur!

  4. Struyven

    Il est en effet une lacune très importante dans ses voeux ! Où se trouve l’Espérance et la Foi dans son discours ? Ne croit-il dont plus possible que Dieu répondent à nos prières ? Que l’homme est seul pour faire face à toutes ces catastrophes ? Peut-être car il sait que nous vivons un tant d’apostasie où la foi en Dieu a disparu en beaucoup de personnes ? IL était d’autant plus important d’en parler. Si l’on rejette Dieu, comment espérer avoir son secours. Alors Dieu qui a laissé les hommes libres de leur choix, ne peut que laisser les hommes faire et se dépêtrer dans ce monde en ébullition. Gloire à Dieu au plus haut des Cieux et paix sur la terre aux homme qu’ils l’aiment. Voilà ce qui manquait à son discours, qui ressemble plus à un discours de politicien.

  5. Sami

    ” Quand se côtoient le luxe et la pauvreté, faut-il s’étonner que surgissent des violences ” ? Demande Mgr Descubes
    ” Oui, il faut s’en étonner et surtout le déplorer car nous sommes des êtres humains et non des vases communicants “

  6. Maurice

    Après de tels propos, allez vous étonner que nous les appelions des néo-protestants !
    Ce serait un frère la truelle qu’il ne se serait pas exprimée autrement.

    Évêque ? De quoi ? !

  7. ça suffit

    j’aimerai savoir si tous ces évêques qui font plus des discours politiques croient en Dieu, à son Fils Jésus mort sur la Croix et surtout ressuscité, croient au diable , à l’enfer, au purgatoire à tous les fondements de l’église catholique dont on ne les entend jamais parler?

  8. COUPAT

    SUIVRE LE VENT N’EST QU’UNE AMBITION DE FEUILLE MORTE.

    Voilà le message d’un berger pour ses brebis, qui n’ont pas vraiment l’impression d’être défendues ou d’avoir une ligne directrice d’espoir.
    Nous sommes en Normandie peut-être c’est un message subliminal de Normand.

    Pour aider cette évèque à se sortir de son compte pénibilité, offrons lui un stage de redynamisation à Bayonne auprès de Monseigneur AILLET, avant d’éviter qu’il ne ferme des églises.

  9. Montgarnaud

    A lire cette prose lamentable, on ne s’étonne guère que l’archevêque de Rouen recueille cinq mitres (l’équivalent des étoiles du guide Michelin) dans la toute dernière livraison du “Trombinoscope des évêques” publié par Golias !

  10. Yram

    C’est triste à dire mais certains de nos évêques ne sont plus catholiques… puisqu’ils font partie de l’Eglise enseignante et qu’ils n’enseignent plus rien aux catholiques sur le moyen de faire leur Salut.
    Depuis longtemps nos écoles, qui sont devenues des écoles sans âme, appliquent avec zèle les idéologies du genre et autres imbécilités, elles ne procurent même pas l’enseignement du Vrai catéchisme aux enfants….
    Dans les paroisses on continue d’avoir des messes sans directives liturgiques où chacun “bricole” les cérémonies, le catéchisme est laissé à des laïcs pas toujours très chrétiens, les morts ne peuvent avoir de messes etc…
    Il y a pourtant des fraternités nouvelles ou traditionnelles qui ont PLEIN de jeunes prêtres enthousiastes et prêts à servir MAIS ils ne sont pas convaincus d’appliquer l’esprit du Concile et pour cela messieurs le évêques n’en veulent pas.
    Ils sont responsables des âmes mais ils s’en moquent, l’important est d’appliquer le spirituellement correct défini par eux depuis vatican II (qui a pourtant contribuer à vider les églises).
    On jugera l’arbre à ses fruits à dit le Seigneur, que vont-ils devenir ces pauvres évêques lorsqu’ils vont devoir rendre leurs comptes à ce même Seigneur ?

  11. Philomène

    C’est exactement ce que j’entends sans arrêt dans les homélies des prêtres et de l’évêque du diocèse d’Evry. C’est le discours moyen de Vatican II: des vœux pieux et la culture de l’excuse.

  12. Rosme

    Un jour, alors qu’il était encore évêque à Agen, je lui ai rendu visite en son évêché et ai été introduit en son bureau: pas de crucifix, pas de photo du pape, pas de statue de la Vierge Marie, rien qui puisse me faire savoir que je me trouvais dans le bureau d’un prélat.
    Déjà, à l’époque, ses vœux de Noël ou de Nouvel An étaient sans référence à son divin Maître, pour la déception de certains de ses prêtres de diocèse.
    Apparemment, il ne change pas malgré ses promotions de carrière.
    Prions pour lui.

  13. Sami

    ” Gardons nous de juger sur la mine ” comme dans la Fable du chat du cocher et du souriceau.
    Ce n’est pas l’absence des signes extérieurs de la foi qui peut nous faire déduire quelque chose sur la foi de quelqu’un.

  14. MVT

    c’est une conséquence perverse de Vatican 2 dont les textes ont souvent été appliqués de façon aberrante,notamment du fait des “idéaux de mai 68”!

  15. Gilberte

    Il n’est pas là, pourtant il suffit de demander. Les pèlerins d’Emmaüs “Quand ils furent près du village ou ils se rendaient, il fit semblant d’aller plus loin. Mais , ils le pressèrent en disant: ” Reste avec nous, car le soir tombe et le jour déjà touche à son terme.” Il entra donc pour rester avec eux( saint Luc) . Il n’est pas invité à Rouen??

  16. Hervé Soulié

    Pauvre “évêque” Descubes…
    Mais il me vient un doute : croit-il seulement en Dieu ?
    C’est peut-être pour cette raison qu’il ne se réfère ni à Dieu, ni à Jésus-Christ, ni à Marie.
    D’une certaine manière, cela l’excuserait aussi.
    Chacun sait que les cinquante dernières années en France ont “charrié” comme évêques le meilleur mais aussile pire.
    On a eu Gaillot… On a Descubes…
    Le peuple de Dieu doit porter sa croix !

  17. Myriam

    Qui est son maître ?
    Qui a permis cette pub immonde du denier de l’Eglise ???? La clique de Rouen.
    Qui a vendu les biens de l’Eglise à Drouot??? Rouen
    Coût de cette pub immonde ????
    Gains de la vente????
    Nous attendons de les connaître ….
    Quelles horreurs pour 2015 ????
    Stop

  18. alex

    le monde que ce monsieur veut batir existe déjà, c’est le réal-paganisme socialiste mondialiste.

    on peut voir beaucoup d’églises désacralisées dans notre pays , reconverties parfois en lieu dit culturel ou abandonnées.

    on parle moins des hommes d’église et de soi-disants chrétiens eux-memes totalement désacralisé(e)s:
    c’est ça l’église nouvelle.
    car pour etre bon et bien, il faut etre nouveau… mais nouveau qui, nouveau quoi? nouvelle Chose.

    Or l’ Eglise Divine n’a pas été établie comme Chose.
    De là , on peut comprendre que l’église ne veuille plus convertir car elle a perdu son Identité.
    La plupart des gens se moquent de l’identité, prétendant vivre sans elle:
    le résultat c’est qu’à ne plus vivre comme on est et on croit , on croit comme on vit.
    cet homme d’église représente bien les fruits de la révolution conciliaire, la perte de sens sacré et raisonnable, pour un monde de choses sans âme ni incarnation.

    Autant dire que à ce niveau là, la Grâce est devenue inopérante et le pasteur totalement égaré, aveugle et chargé d’âmes comme lui: c’est ça le progrès sans Dieu-Créateur=Dieu-Artisan-Développeur.

    décidement les desseins des humanoides, catholicoides, ne sont pas ceux de Dieu, c’est autre chose distinct, séparé, incompatible, incorruptible, non manipulable à outrance.

    en somme, la religion nouvelle c’est comme le beaujolais nouveau:
    un grand coup marketing que pratiquement tout le monde adore, fasciné, mais que en vrai tout le monde déteste car c’est de la piquette.
    Alors ce vin là ne passera jamais pour le vin du royaume de Dieu mais le vin des traitres, des menteurs, des criminels d’esprit plein d’eux-memes et non de Dieu et des grâces saintes sinon la Sainte Grâce Incorruptible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *