Messe à Notre-Dame de Paris selon le rite byzantin

Download PDF

La Divine Liturgie sera célébrée dimanche 27 mai à 15 heures en la cathédrale Notre-Dame de Paris selon le rite byzantin par Mgr Borys Gudziak, évêque de l’Éparchie Saint-Volodymyr le Grand de Paris pour les Ukrainiens gréco-catholiques de France, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg et Suisse. En présence de S.E. Michel Aupetit, archevêque de Paris et ordinaire des Orientaux catholiques en France. À l’issue de la célébration le 7e Prix littéraire de l’Œuvre d’Orient, en partenariat avec la Procure, sera remis aux lauréats.

L’Église gréco-catholique d’Ukraine naît en 988 avec le baptême de Vladimir, grand prince de la Rus’de Kiev. En 1596, l’acte d’union de Brest-Litovsk établit la communion des diocèses d’Ukraine avecRome tout en confirmant leur liturgie, leurs rites et leurs coutumes : c’est la fondation officielle de l’Église gréco-catholique d’Ukraine. Le métropolite de Lviv, André Chepthyckyj, grand précurseur du mouvement œcuménique, est emprisonné par les russes de 1914 à 1917. Son successeur, le cardinal Josyf Slipyj et tous les évêques ukrainiens sont arrêtés en 1945. En 1946, un pseudo-synode convoqué par Staline prononce la liquidation de l’Église gréco-catholique : 3000 églises et 150 monastères sont confisqués et les fidèlessont condamnés à l’exil ou à la clandestinité. En 1991, le cardinal Myroslav Lubachivskyj, archevêque majeur, rentre en Ukraine. La cathédrale de Lviv est rendue aux gréco-catholiques ainsi que 900 des églises fermées ou confisquées par Staline. Le 21 août 2005, le siège est officiellement transféré de Lviv à Kiev. L’Église compte environ 8 millions de fidèles en Ukraine et en diaspora. Le Patriarche est S.B. Sviatoslav Shevchuk, archevêque majeur de Kyiv-Halytch, primat de l’Église gréco-catholiqued’Ukraine.