Mgr Benoit-Gonnin demande aux musulmans de prendre position contre “Daech”

Download PDF

Message de Mgr Jacques Benoit-Gonnin, évêque de Beauvais, Noyon et Senlis :

“L’actualité de ces derniers mois a souvent porté nos regards vers le Moyen Orient et les événements dramatiques qui s’y déroulaient. Des événements récents ont ajouté encore aux drames par la barbarie qui a entouré plusieurs assassinats médiatisés.

Une des difficultés importantes, pour nous, citoyens et chrétiens, tient à ce que les auteurs de ces faits inhumains prétendent agir au nom de l’Islam, et affirment servir la volonté de Dieu par leur violence extrême visant le monde, et dans un premier temps « l’Occident ».

Dès lors, des peurs plus ou moins enfouies, l’inquiétude, des paroles hostiles et d’autres comportements xénophobes émergent et pourraient s’amplifier. Nous sommes menacés de dévisser dans des tensions croissantes et dommageables à toute la vie sociale. Car nous savons bien que la violence n’est pas seulement tapie dans le cœur des autres… mais aussi dans le nôtre, et qu’elle peut se nourrir de bien des motifs pour se justifier. Or, la violence ne tue pas la violence !

Comme Citoyen de ce Pays et comme Évêque de Beauvais, je voudrais m’adresser aux chrétiens catholiques, mais aussi à toutes les personnes qui voudront croire que je porte également le souci de toute notre société. Nous voulons «garder la tête froide» ! Cela ne signifie pas les yeux fermés. Mais cela veut dire que nous ne voulons pas nous laisser submerger par des peurs incontrôlées qui pourraient nous conduire au manque de respect à l’égard de quelque personne que ce soit. Gardons-nous de ces généralisations qui enferment les autres dans nos peurs, dans notre ignorance, dans notre suffisance et nos prétentions. Une personne vaut toujours plus qu’une idée, a fortiori qu’une idéologie, même habillée de religion. Toute personne est une « histoire sacrée». Pour le chrétien, c’est l’humilité, le respect, et la liberté du Christ-Jésus qui devraient toujours le guider quand il regarde, approche, rencontre l’autre et vit près de lui. Nous voulons avoir des cœurs humains ! C’est-à-dire des cœurs qui souffrent de la souffrance de toute personne humaine, quelle qu’elle soit. Les récents événements nous ont montré que les victimes n’appartenaient pas à un groupe circonscrit. La violence aveugle et absurde s’est abattue sur des musulmans chiites et sunnites, des chrétiens, des Yésidis, des Kurdes, des Turcomans, des humanitaires et des journalistes… Nous ne voulons pas avoir la compassion sélective ! Notre solidarité concrète avec les personnes éprouvées est vitale.

Nous voulons reconnaitre et respecter nos concitoyens de religion musulmane ! C’est pourquoi, nous leur demandons de continuer à prendre, eux-mêmes et vigoureusement, position contre les « contrefaçons» de l’Islam. Ils comprennent que nous soyons horrifiés par certains comportements qui se prétendent expressions de l’Islam. Ils sont eux-mêmes écœurés. Ils savent être les mieux placés pour dénier toute valeur, au regard de l’Islam, à certains comportements qui s’en revendiquent pourtant. Ils peuvent comprendre que nous ayons besoin de leur parole. Nous leur demandons encore de nous aider à comprendre leur religion, les mots qu’ils utilisent pour en parler et leur sens. Il y va de la crédibilité de l’Islam et de son « insertion» dans notre société plurielle. Nous avons besoin que les musulmans nous aident à comprendre que l’Islam n’est pas un danger pour notre vie, notre liberté et notre avenir. De nombreuses autorités musulmanes ont commencé à le faire, en France et dans l’Oise. J’en ai moi-même été un témoin très heureux ! Je sais bien que bien des musulmans sont profondément attristés de ces « soupçons », de ces «mises en garde» ou de ces «appels répétés à se justifier» qui leur sont adressées. Je souhaiterais qu’ils puissent comprendre que nous avons besoin de nous « réassurer» lorsque de nouveaux événements viennent fragiliser notre résolution à vouloir construire la paix dans la confiance avec tous nos concitoyens, et donc avec eux. N’est-ce pas un élément important pour progresser vers une société respectueuse de chacune de ses composantes et de chaque personne ? D’autant que cette attitude n’est pas à sens unique, mais réclame réciprocité. Chrétiens, musulmans ou autres croyants, pour servir une société où chacun aura sa place, nous avons à prendre acte de la présence de l’autre ; nous avons à aller à la rencontre de l’autre ; nous avons à essayer de mieux connaître l’autre pour mieux le comprendre ; nous avons à respecter l’autre en même temps que nous lui demandons de nous respecter. Pour avancer dans cette direction, j’encourage les chrétiens catholiques à quitter l’ignorance et les a priori pour entrer dans la connaissance et la belle « curiosité» de l’autre. Des formations sont proposées, d’autres peuvent être envisagées, et des groupes peuvent se constituer. J’encourage chacun à aller à la rencontre de l’autre avec un regard bienveillant ; à oser l’apprivoisement de l’autre et la relation cordiale. Nous devons en demander la force à Dieu Créateur de tous les hommes, et oser les actes simples de cordialité et de service, dans notre entourage.

Enfin, j’exhorte tous les chrétiens à prier les uns pour les autres, et chacun pour soi, afin que l’influence du Seigneur Jésus-Christ et non des sentiments négatifs domine toujours en  eux. Nous savons que la foi au Christ ressuscité est une foi qui travaille par la charité. La dimension universelle du Cœur du Christ nous dissuade d’y mettre d’autres limites que celle de son immense amour pour tous les hommes.”

16 comments

  1. Dominique

    Est- ce que les catholiques ont pris position contre les agresseurs américains en Irak et Syrie,contre les agresseurs français en Libye où des centaines de milliers d’innocents sont morts,contre l’agression permanente sioniste en Cisjordanie et à Gaza visant à déposséder les Palestiniens de leur terre,non!
    DAECH ne concerne pas les musulmans et l’islam,c’est une créature américaine pour renverser le régime laïc de Bachar, disons la vérité ,elle nous grandit!

  2. lemaire

    Toujours le même discours angélique montrant une profonde ignorance de la nature diabolique de l’islam. Ces évêques n’ont rien compris à la logique guerrière et mortifère de l’islam ni à l’habileté et à la dissimulation des ‘pseudo-modérés’. Qu’ils relisent ce que dit l’archevêque de Mossoul qui lui sait de quoi il parle et qui nous annonce que bientôt c’est nous chrétiens d’Europe qui subiront tout cela. Satan est malin qui détourne même la générosité des naïfs. Le vrai service à rendre à nos ‘frères musulmans”, c’est d’essayer (ce n’est pas facile mais à Dieu rien n’est impossible) de les libérer de ce mensonge et de cette prison mentale qu’est l’islam.

  3. toto

    Quelle naïveté! Quelle méconnaissance absolue de l’Islam!
    Même si ses “amis” musulmans accédaient à ses souhaits, en paroles, dans leur for intérieur, ils se réjouissent de l’avancée de l’Islam partout dans le monde. Les massacres et autres horreurs ne sont que le prix à payer pour qu’Allah (= Satan) soit adoré partout dans le monde.

  4. Françoise

    Les musulmans et leurs représentants de divers pays occidentaux (dont la France) ont tardivement, mais effectivement et publiquement (par opportunisme ou en vertu du droit de mentir que leur accorde Allah ?) pris position avec force contre les exactions de l’EI au Moyen Orient notamment. “Not in my name” – “L’islam c’est pas ça”, qu’ils disent. Eh bien si ! L’islam c’est ça ! Ou bien ils n’ont pas lu le Coran, ou bien ils feignent de ne pas le connaître, ou bien ils se sont imprégnés des valeurs démocratiques des sociétés dans lesquelles ils vivent, toutes dégénérées qu’elles soient. Ou bien ils veulent créer un nouvel islam, dissident, anti-Mahomet. Nul ne sait s’ils sont sincères ou ce qu’ils pensent, peut-être ne le savent-ils pas eux-mêmes.

    Quant à Mgr Benoît-Gonnin, il est complètement à côté de la plaque.

  5. JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD

    Bonsoir,
    Beau discours d’un évêque.
    Mais il serait intéressant de savoir ce qu’à fait notre évêque pour empêcher que 230 000 bébés soit sacrifier, dans le ventre de leur maman, chaque année que DIEU fait? Rien que dans notre “beau” Pays de France!
    Le jihad ne fait pas mieux, en nombre, s’entend.
    Il serait intéressant de savoir, combien de paroisses, de son diocèse, ont répondu à l’appel de demande de prière, pour soutenir la Vie de conception à la mort naturelle, du Pape Benoît XVI, le 27 novembre 2010?
    A ce propos il est quand même bon de rappeler, qu’en France, moins de 500 paroisses ont répondu à la demande de prière, sur plus de 15 000! Cherchez l’erreur!
    Alors arrêtons nos larmes de crocodile et regardons en face la triste réalité de notre simple pays: La France!
    Avant de donner des leçons au monde entier, nous serions bien avisés de balayer devant notre propre porte.
    Nous n’aurons JAMAIS la Paix tout pendant que nous contreviendrons au 5° commandement de DIEU:
    “TU NE TUERAS PAS.”
    Que DIEU vous éclaire!
    Merci!
    JFL

  6. rocheteau

    une seule réponse possible : que les chrétiens soient de plus en plus fervents, sûrs de leur foi, priants, suppliants, et exerçant la vraie charité, pas celle des beni oui oui, mais celle qui dit la Vérité de l’Evangile sans compromis ni compromissions ! nous avons besoin de saints, d’un nouveau saint Paul qui savait partir plutôt que trahir lorsque les gens ne voulaient ou ne pouvaient comprendre ! nos évêques sont ils dignes des Apôtres dont ils sont les successeurs ? une trop grande majorité d’entre eux n’est elle pas plutôt endormie et somnolente ? ils dorment… ils rêvent… devant le Christ que l’on continue d’assassiner….

  7. Patrick Gourand

    Un grand bravo à Toto et Françoise pour leur clairvoyance. Redisons d’abord avec le psalmiste: “Quoniam omnes dii gentium daemonia.” ps 95, 5 Si les dieux des nations sont des démons, il est bien évident que le dieu que les mahométans nomment allah n’est pas autre autre chose que la face cachée de Satan, père du mensonge. Leur pseudo prophète mahomet, formé par des rabbins à la doctrine corrompue, a façonné à sa manière le livre de fables qu’est le coran. Lequel mahomet a séduit des populations entières parce que le mal coure plus vite que le bien. L’islam est le fléau de Dieu. De plus il n’y a pas d’islam modéré. Encore un mensonge inventé par le monstre pour mieux s’infiltrer. Les mahométans qui prétendent que les crimes de l’EI ne représentent pas leur religion sont : soit des menteurs ( c’est intrinsèque chez eux ) soit des ignorants de leur propre croyance. Et quand l’on voit des évêques marcher dans la combine, on se dit que l’Eglise est bien malade dans la tête de beaucoup de ses chefs. Sans doute la loi suprême est la loi de la charité. C’est pourquoi nous ne demandons qu’une chose à l’endroit de nos frères ( en humanité ) musulmans. Qu’ils reconnaissent le vrai Dieu, un et trine, créateur et père de NS Jésus-Christ et qu’ils soient nos frères dans la foi. Voilà le devoir du bon pasteur ! heureusement quelques évêques voient clair. Domine salva nos, perimus !

    • claude renée boucton

      Complètement d’accord avec Patrick qui reprend l’analyse de St Thomas d’Aquin, dans la “somme contre les Gentils”.
      Quoique disent, proclament, affirment, assurent, les musulmans, ne perdons pas de vue qu’ils parlent sous la loi de la “taqhia”. Il leur est demandé de mentir pour nous “endormir”, et d’assurer plus facilement le règne d’allah…Le père du mensonge a, bien sûr, toutes les astuces !

  8. Sébastien

    Encourageons la Vérité: reconnaissons que le Coran n’est pas une bonne nouvelle; pour cela lisons le à la lumière du Saint Esprit, puis prions pour nos frères musulmans afin qu’ils reconnaissent le seul véritable Dieu: celui de Jésus Christ!

  9. Zèbre Zélé

    Encore un qui n’a pas compris que quand des musulmans égorgent, ils ne font qu’obéir à l’enseignement du tueur pédophile qui leur sert de modèle.

  10. Lyle

    Ce que nous , nous avons du mal à croire c’est que tous les Musulmants ont une religion d’état, et même si ils sont dans un pays occidental, cela reste ainsi. Quand ils se regroupent comme en France, ou Mr Sarkosy, a fait la reconnaissance de cette religion sur le sol, il fallait penser danger, mais aucun des dirigeants n’en a eu le courage, rappelons nous seulement que le danger est chez nous, rappelons nous le cheval de Troie.

  11. Dmitriévitch

    Malheureusement, les djihadistes ne font pas que prétendre, ils agissent au nom de l’islam.

    Certes quelques personnalités musulmanes, d’ailleurs peu nombreuses, ont pris position contre les assassinats.

    Mais elles sont peu crédibles, car elles savent bien que les djihadistes s’appuient sur des textes considérés comme intangibles et sur le “beau modèle” de Mahomet qui, dans son histoire officielle, a fait couper beaucoup plus de têtes que DAESH.

    Tant qu’il n’y aura pas un vaste débats entre musulmans sur les textes du Coran et des Hadith, tant que l’ensemble des leaders musulmans n’admettrons pas le principe de la liberté de conscience et le droit intangible pour tout homme de changer de religion, toutes leurs déclarations lénifiantes seront sans valeur.

    La seule circonstance atténuante que l’on peut trouver aux musulmans qui n’osent pas afficher publiquement leur opposition aux fondamentalistes, c’est QU’ILS ONT PEUR !

  12. philippe 01

    Françoise a raison. Mgr Benoit-Gonnin, devrait s’abstenir de parler de “crédibilité” de l’islam. Pour un chrétien, l’islam qui est négation radicale de la foi chrétienne ne peut pas être crédible par dédinition. Tout à fait d’accord pour faire la distinction entre les musulmans respectables en tant que personnes, et qui dans leur grande majorité valent mieux que leur religion, mais un évêque sérieux devrait se dire une chose avant de se répandre en bonnes paroles et en bons sentiments: tant que persistera l’idée que le Coran seul est la Parole de Dieu et que Mahomet est le modèle “Inimitable” à suivre, le cancer du courant extrémiste radical continuera à se développer et à détruire toute liberté, pour ne pas dire toute civilisation, dans tous les pays où il domine. La victoire contre l’extrémisme islamique ne pourra advenir que par le démantèlement des bases intellectuelles, théologiques, politiques, financières, éducatives sur lesquelles il s’appuie et prospère. Et ce n’est certainement pas en jouant les idiots utiles de l’islam en France, comme l’ont fait et le font encore beaucoup de nos élus mais aussi beaucoup trop d’ évêques et prêtres bien intentionnés mais naïfs, qu’on pourra y arriver.

  13. Françoise

    J’ajouterais que le message de cet évêque aux musulmans est dangereux car il leur montre à quel point nombre de chrétiens y compris certains de leurs leaders ignorent tout de l’islam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *