Mgr Brunin : “il n’y a pas un « modèle » de famille”

Download PDF

À l’occasion de la sortie de son livre d’entretiens avec Christophe Henning « Les familles, l’Église et la société : la nouvelle donne », Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre et président du conseil Famille et société de l’Église de France, es interrogé dans La Croix :

« Il faut cesser de penser que l’Église ne s’intéresse qu’aux familles qui correspondent à un idéal »,  écrivez-vous dans votre livre. Pourquoi ? 

Parce qu’il n’y a pas un « modèle » de famille selon l’Église catholique, même si la famille fondée sur un couple marié et fidèle reste l’idéal d’épanouissement que propose l’Église !

Comment l’Église peut-elle, à la fois,  « tenir compte de la complexité et de la diversité des situations »  et promouvoir  « une conception de la famille qu’elle tient de la Révélation chrétienne »   ? 

Dans une société qui ne fait plus majoritairement référence à la tradition chrétienne, l’Église se trouve mise au défi de montrer concrètement, à partir de ce qu’elle reçoit de la Révélation, ce que signifie « faire famille » de manière équilibrante et épanouissante. Car les Français restent très attachés à l’idée de réussir la vie de famille , mais ils doutent que cela soit encore possible. […]

La note Poursuivre le dialogue, rédigée, après le vote du « mariage pour tous », par le conseil que vous présidez à l’intention des délégués diocésains à la pastorale familiale a été jugée trop tolérante par certains. Que leur répondez-vous ? 

Le dialogue n’est pas une stratégie mais une manière fondamentale pour les chrétiens d’habiter la société et de témoigner de la richesse que porte l’Évangile. Nous sommes dans un temps favorable pour promouvoir ce que la foi propose aux familles. Cela requiert de la part des chrétiens de s’interroger davantage sur ce qu’ils donnent à voir du mariage et de la famille.”

22 comments

  1. Je suis marié depuis 53 ans avec une seule femme – nous avons 7 enfants. Je ne savais pas, avant l’intervention de cet évêque, que l’EGLISE une, sainte, catholique et apostolique pouvait envisager de considérer comme valable une autre forme de famille. Nous avons une fille-mère avec deux enfants mais nous ne pouvons pas envisager que cela soit une famille complète! C’est une famille tronquée même si le père est souvent présent!

    Ces paroles douteuses sont imprudentes et laissent penser au lecteur que l’horrible mariage homosexuel est pareil au mariage voulu par DIEU! Ces paroles sont sacrilèges!

    • Struyven

      Je suis entièrement ‘accord avec votre commentaire. Ces propos portent à croire qu’il pourrait exister, aux yeux de Dieu, donc de l’Eglise, une autre forme de famille, autre que père, mère et enfants. Ces propos sont en effet insidieux et à condamner !
      On ne se moque pas de Dieu !

  2. de Provenchères Charles

    Il y a des moment ou je me demande si certains de nos Evêques sont bien en phase avec l’enseignement de N.S. Jésus Christ !

    Dialoguer,mais avec qui? Le dialogue avec les gens actuellement au pouvoir est IMPOSSIBLE ,nous en avons la preuve tout les jours.

    Charles.

  3. Jean-Paul

    Pour aider à la réflexion de tous :

    “O Sainte Famille, Trinité de la terre, ô Jésus, Marie et Joseph, sublimes modèles et protecteurs des familles chrétiennes, nous recourons à vous non seulement pour puiser réconfort dans la douce contemplation de vos exemples, mais aussi pour implorer votre protection et vous promettre une fidélité constante dans la voie que vous nous tracez.”
    Pie XII, 30 décembre 1957

    “Tu as voulu, Seigneur, que la Sainte Famille nous soit donnée en exemple; accorde-nous la grâce de pratiquer, comme elle, les vertus familiales et d’être unis par les liens de ton amour, avant de nous retrouver pour l’éternité dans la joie de ta maison. ”
    Homélie pour Noël, St Jean Chrysostome. Texte repris actuellement dans l’antienne de la messe du jour de la Sainte Famille (NOM)

    “Dieu nous a donné le modèle de la famille parfaite dans la sainte Famille, où Jésus-Christ vécut soumis à la Très Sainte Vierge et à saint Joseph jusqu’à trente ans, ”

    Catéchisme de St Pie X § 1 4ième commandement

    La Sainte famille est donc le prototype et l’exemple de toutes les familles chrétiennes…elle ne manquera pas d’assister les familles chrétiennes, et même toutes les familles du monde, dans la fidélité à leurs devoirs quotidiens, dans la façon de supporter les inquiétudes et les tribulations de la vie, dans l’ouverture généreuse aux besoins des autres, dans l’accomplissement joyeux du plan de Dieu sur elles.
    Jean Paul II Familiaris Consortio n° 86

    …etc,…etc…

  4. Giroud

    Bien sûr, l’évêque tout comme nous, est bien d’avis que la Famille souhaitable est celle qui se compose de père + mère + enfants.
    Ce qu’il veut dire, me semble-t-il, est qu’il faut tâcher de ne pas exclure les autres familles moins “chanceuses” de notre considération.
    Il importe d’accueillir toutes les solitudes, toutes les recompositions, et de leur montrer comment leurs situations, hélas si banales, ne les séparent pas irrémédiablement de Dieu ni de l’Église, ni certainement de l’amitié et de l’estime
    qui s’attachent naturellement aux personnes.
    J’ai l’impression que le pape est aussi dans cet esprit.
    L’Église, à la suite du Christ, propose un idéal et puis chacun rame derrière comme il peut avec ce qu’il a reçu de la vie comme exemples, comme amour, comme bonté, etc.

  5. soleily

    Dialoguer, oui! Mais dialoguer c’est expliquer clairement ses convictions et ses motivations. Ce n’est, en aucune façon, se soumettre béatement à l’autre ou à l’air du temps. La famille est le lieu de création et de sauvegarde des liens intergénérationnels. Il est grave d’en faire n’importe quoi.

  6. Bizarre cette première phrase, il n’y a pas un modèle de famille dans l’Eglise catholique.
    Que fait il de la Sainte Famille ? Et du rôle éminent de Saint Joseph ?
    Encore un de ces évêques incultes qui iront bouillir dans la marmite comme ils sont représentés dans les jugements derniers des églises cathédrales d’autrefois…….

  7. Emmanuel

    Comme le dit si bien Senex: solve et coagula….
    L’une des innombrables recettes maçonniques.
    Qui nous oblige à écouter ces évêques joueurs de “pipo”
    théophilosophique?
    Qui oblige à donner de l’importance à leurs “gloseries” plus fumeuses les unes que les autres, alors qu’en définitif ceux à qui ils donneront l’impression que l’église ” va de l’avant”
    ( sic!!!) et “s’ouvre davantage à la société” ( resic!!!), s’apercevront un jour que cela n’est que fumée et mensonge pour tenter vainement de remplir des églises vidées par des pasteurs ayant en partie ou totalement renié la foi Catholique au profit d’une nouvelle religion évoquée dés les années soixante……

  8. Vrai de vrai : à entendre le pape François parler comme un chef syndicaliste dénonçant les puissances d’argent (comme si la cupidité n’était pas au coeur de tout homme blessé par le péché originel aussi bien chez les pauvres que chez les riches) ou féliciter ses “frères” musulmans pour l’Aïd, puis cette Mitre Molle de Mgr Brunin (l’expression n’est pas de moi mais du regretté André Frossart) affadir les exigences de l’Evangile jusqu’à accepter l’inacceptable, je me demande si je ne vais pas me convertir à l’Orthodoxie dont le clergé me paraît bien plus respectueux des valeurs traditionnelles du christianisme.
    C’est une question que je suis en train d’approfondir mais vraiment, et sans me sentir particulièrement rétrograde ou “intégriste” au sens étroit du terme, j’ai bien l’impression que je n’ai plus ma place dans le catholicisme français et, maintenant, romain.

    LSM

  9. gaudet

    Soleyli@

    Effectivement les options de cet évêque dissimulent assez mal ses tendances évidentes du curés progressiste de 68.

    L’Eglise a toujours enseigné que la sainte famille ou a grandi notre Seigneur , constituait le modèle et le prototype de toutes les vraies familles de la chrétienté. Vouloir faire oeuvre de mansuétude et de charité aux personnes ne conformant pas à ce principe de base peut être recevable , mais en autant cas, cela ne saurait remettre en cause le fondement essentiel de la vie spirituelle et sociale de l’Eglise.

    Nous ne sommes pas là pour plaire au monde et démontrer de la complaisance envers tous les égarements du monde, mais bien pour agir , parler, et même imposer des règles qui furent voulues clairement pas notre Seigneur Jésus Christ lui même! et ceci sans aucune concession!

    Toutefois les divagation mentales et morale de cet évêque, ne me surprênent pas outre mesure, tant je connais l’ampleur de tous les désordres , démissions, renoncements coupables, mépris des fidèles, dont les prélats français sont malheureusement capables.

    Tout porte à croire que les déclarations imprudentes de cet
    évêque contribueront à égarer beaucoup de ses auditeurs .

  10. PORQUEZ

    Je suis marié depuis 20 ans avec une seule Epouse –Le Bon Dieu nous à donnés 4 enfants. Je ne savais pas avant de lire l’intervention de Mgr Brunin, cet évêque, que l’EGLISE une, sainte, catholique et apostolique pouvait envisager de considérer comme valable une autre forme de famille. Nous avons n’avons pas vu ce Monseigneur aux journées Mondiales des Familles à Milan en 2012 ?
    Ces paroles douteuses sont imprudentes et laissent penser au lecteur que l’horrible mariage homosexuel est pareil au mariage voulu par DIEU! Ces paroles sont sacrilèges
    Prions pour la conversion de ce Monseigneur

  11. maugouste20

    Comme beaucoup, Monseigneur joue sur les mots et n’a pas le courage d’appeler un chat un chat. Venir en aide aux “nouvelles familles” qui n’en sont pas, ne doit pas faire oublier que la seule famille digne de ce nom se compose d’un homme, d’une femme et d’enfants et a capacité de donner la vie.

  12. Struyven

    La famille doit être à mes yeux, un papa, une maman et leurs enfants. Elle est depuis des siècles, le socle de nos sociétés. L’imaginer autrement est aberrant et une injure aux paroles du Christ.
    Ne pas rejeter est une chose, mais accepter en est une autre !
    Tout être humain a droit au respect et à la considération. Cela provient de la charité chrétienne. Mais encore une fois condamner ce qui n’est pas bon est juste, mais seul Dieu jugera les personnes.

  13. BOMMIER Claire

    Parler pour ne rien dire, c’est la meilleure interprétation que je peux faire des propos de cet évêque.
    Il n’y a et n’y aura jamais rien de nouveau concernant la famille.
    Ce n’est pas la société qui doit guider notre foi, mais le contraire. Je ne vois vraiment pas la foi comme un commerce, un marketting; où les Chrétiens devraient s’interroger sur la meilleure façon de “vendre” ce produit (la foi chrétienne) qui n’est pas à la mode, qui n’est pas “tendance”.

    A vrai dire, je me demande si nous n’arrivons pas à l’ère de l’Antéchrist, où ceux qui disent servir l’Eglise, la démolissent, où les bergers sont des loups dévoreurs, et destructeurs.

  14. Caroline

    Avec qui exactement le Conseil Famille et Société dialogue-t-il? J’aimerai bien le savoir.

    Comment peut-il dire que la famille basée sur le sacrement de mariage est l’idéal? Idéal, c’est à dire plus ou moins inaccessible!

    C’est bien beau, ce discours, mais on m’a toujours appris, au sein de l’Eglise, qu’il faut se battre pour construire et maintenir sa famille. Que cela est difficile, mais complètement possible grâce à la Grâce. Que si on est en échec, si on prend un nouveau partenaire, on se trouve exclu de la pleine communion de l’Eglise qu’est l’eucharistie et la réconciliation.

    Ce discours est donc totalement contradictoire. Ou alors, Mgr juge que ce modèle ne concerne que les catholiques pratiquants. Pour le reste de la société, elle n’a rien à proposer, et doit donc rester en dehors de tout semblant de politique. Mais dans ce cas, pourquoi dialoguer, alors que toute tentative est généralement perçue comme une agression et viol de la laïcité de la part de bien des politiques et des laïcards?

  15. joachim

    Il est vrai que cet évêque vient de dire une grosse bêtise qui sera reprise un peu partout. Mais n’oublions pas qu’il n’a pas le charisme de l’infaillibilité.

  16. Capucine

    Tous ces commentaires sont intéressants et bien construits (avec quelques exceptions!!!).

    L’Eglise catholique en France est très malade mais il y a toutes ces Communautés Nouvelles qui font “le plein” chaque
    Dimanche ,ou l’on voit beaucoup de jeunes ,beaucoup de familles avec leurs enfants !!!! Je souhaite que Louis Saint Martin se tourne vers ces jeunes communautés avant d’embrasser l’Orthodoxie.

    Je pense que Monseigneur Brunin fait beaucoup de mal à la
    Sainte Eglise Catholique, Apostolique et Romaine.

    “Les loups sont dans la bergerie !!!”

  17. Pingback: Le pape, Hamlet et le prêtre qui préférait la Bibliothèque Rose – Chroniques A La Torche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *