Mgr de Berranger, RIP

Download PDF
Mgr Olivier de Berranger a été évêque de Saint-Denis-en-France de 1996 à 2009. Il est décédé le 23 mai 2017 à l’âge de 78 ans en sa 53ème année de sacerdoce.

« Et que l’Esprit Saint, qui ʺassouplit ce qui est rigide, réchauffe ce qui froid, redresse ce qui est fausséʺ transforme en brindilles de foi, d’espérance et de charité, le petit héritage d’Eglise que Dieu a préservé ou fécondé par le saint ministère qu’il m’a confié. Que les communautés chrétiennes du diocèse veuillent bien se souvenir de moi au moment des défunts, lors de l’Eucharistie qu’elles célébreront après ma mort. La paix soit avec vous tous ».

(Extrait du testament de Mgr de BERRANGER)

Les obsèques et inhumation auront lieu lundi 29 mai à 14h30 à la basilique cathédrale Saint-Denis.

Biographie :

  • Né le 10 novembre 1938 à Courbevoie (Hauts-de-Seine).
  • Ordonné prêtre le 4 juillet 1964 au Chesnay, il est incardiné au diocèse de Versailles.
  • De 1964 à 1965, prêtre étudiant à Borghesiana-La Selvotta, dans le diocèse de Rome.
  • De 1965 à 1968, vicaire à la paroisse de Houilles, il travaille plus particulièrement au service de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne et de l’Action Catholique Ouvrière.
  • De 1968 à 1976, assure la formation des futurs prêtres du Prado à Limonest (Rhône). Il enseigne la théologie fondamentale au consortium des religieux, puis la christologie au séminaire Saint-Irénée à Lyon. Il aide à la réflexion des prêtres en Mission ouvrière dans la région Centre-Est.
  • En 1976, à la demande du cardinal Kim, il est envoyé, comme prêtre fidei donum, dans le diocèse de Séoul (Corée du Sud), en vue d’aider à la formation des prêtres pour l’évangélisation des milieux populaires. Après l’étude de la langue, il est nommé vicaire, puis curé, dans des paroisses périphériques de Séoul, métropole de dix millions d’habitants.
  • De 1981 à 1985, aumônier du Mouvement des Travailleurs Chrétiens dans le diocèse de Séoul.
  • De 1985 à 1986, reprise au Prado à Lyon, année au cours de laquelle il rédige un ouvrage sur la vie de Mgr Alfred Ancel.
  • De 1986 à 1987, il retourne en Corée où il a pour tâche principale la formation du Prado dans ce pays. En même temps, il est nommé en paroisse populaire, donne des cours à l’Institut catéchétique du diocèse et assure une direction spirituelle au Grand Séminaire de Séoul.
  • En 1993, rentré en France, il est chargé de l’année internationale de formation au Prado.
  • En 1994, nommé secrétaire du Comité Épiscopal de la Coopération Missionnaire et Directeur national des Œuvres Pontificales Missionnaires à Paris.
  • Le 19 octobre 1996, il est consacré Évêque de Saint-Denis-en-France.
  • Le 30 septembre 1997, à Drancy, il lit la Déclaration de Repentance de certains Évêques de France sur la Shoah.
  • En 1997, élu Président de la Commission Sociale des Évêques de France.
  • En 2002, nommé membre du Conseil Pontifical Justice et Paix.
  • En 2004, nommé Président de la Commission épiscopale pour l’Interreligieux.
  • En 2005, nommé Président de la Commission épiscopale pour la Mission universelle de l’Église.
  • De 2009 à 2012, il se retire à Lyon-Guillotière.
  • Depuis 2013 : aumônier de la maison de retraite Saint-Louis à Versailles.
  • En 2014, il avait conféré des confirmations selon la forme extraordinaire :