Mgr Descubes veut-il liquider l’abbatiale de Rouen ?

Download PDF

L’Abbatiale Saint Ouen à Rouen est un chef d’œuvre gothique accolé à l’actuelle mairie. L’édifice est encore affecté à l’Eglise, mais la messe y est célébrée assez rarement. Une fois tous les 6 mois, afin que l’Eglise en reste affectataire. Le reste du temps, l’édifice accueille des expositions plus ou moins culturelles et artistiques, qui n’ont que peu de choses à voir avec l’art sacré. La mairie cherche à récupérer le bâtiment et il se murmure que l’archevêque Mgr Jean-Charles Descubes ne serait pas contre…

Fondée vers 750, l’abbaye de Saint-Ouen fut l’un des plus grands monastères bénédictins de Normandie. Ses proportions sont imposantes : 137m de long sous 33m de voûtes. L’abbaye fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques. En 1803, l’hôtel de ville de Rouen s’installa dans l’ancien dortoir des moines du XVIIIe siècle. Le logis abbatial est démoli en 1816. L’église elle-même, après avoir servi un temps de fabrique au moment de la Révolution française, puis rendue au culte catholique mais sans devenir église paroissiale, sert aujourd’hui de lieu d’expositions et de concerts.

En 2009, il y avait eu un ballet équestre dans l’édifice. En ce moment, on est plus proche de l’urinoir avec Marcel Duchamp :

IMG_20140703_213959[1]

0

7 comments

  1. Shimon

    La réaffectation des lieux de culte catholique à des fins profanes de préférence blasphématoires est un moyen de progresser dans la hiérarchie des frères, particulièrement à partir du 30ème degré dans les obédiences qui se disent adogmatiques.
    Mgr Descubes y aurait-il des sympathies?

  2. Jean-Pierre Delmau

    Je ne connais Mgr Descubes ni de près ni de loin. Désaffecter une église, ou accepter qu’elle le soit, n’est pas un acte anodin. Des expériences, parfois involontaires, ont cependant montré qu’on peut redonner vie religieuse à une église sans verser dans le commerce de l’art.
    Lyon possède une magnifique église en centre ville, Saint-Bonaventure, qui n’est pas (ou plus) une paroisse, mais qui est dédiée à la prière, à l’adoration du Saint-Sacrement, au sacrement de Pénitence, et où il est possible de rencontrer un prêtre disponible à toute heure.
    C’est un peu aussi ce qu’a fait, me semble-t-il, le Père Zanotti-Sorkine, à l’Eglise de la Rédemption à Marseille, à la suite de quoi la paroisse a repris vie.
    Mais les fidèles ne portent-ils pas aussi une part de responsabilité, par leur manque d’attention et d’intérêt pour l’église en question, en dépit même de sa qualité architecturale exceptionnelle ? Ne doivent-ils pas se manifester auprès de leur évêque ?

  3. TUCHSCHERER Jean-Michel

    Je connais très bien Rouen, et je connais aussi l’abbatiale Saint-Ouen, effectivement un chef d’œuvre de l’architecture gothique française. Je suis moi-même universitaire médiéviste Tous ces monuments, exceptionnels ou non, ont tous vu le jour grâce à un environnement de foi intense. Le monachisme est à la source de toute notre civilisation chrétienne occidentale. Que ces mêmes monuments tombent à présent dans une déchéance aussi scandaleuse ne prouvent rien d’autre que la déchéance de tout l’Occident. Les civilisations, des corps organiques, naissent et meurent comme tous les corps. Faut-il les sauver? Peut-on les sauver? Peut-on sauver l’Occident de sa terrible déchéance??

  4. Grain de Sable

    Cette abbatiale que je connais bien possède des orgues magnifiques en très bon état, on les entend parfois en passant près de la mairie..
    Ce n’est pas le cas de celles de la cathédrale qui subirent un incendie et dont certaines touches ne fonctionnent plus voirent se bloquent pendant l’office dominical obligeant l’interprête à une toute particulière créativité (c’est le moindre que l’on puisse dire).
    Que la mairie fasse le nécessaire plutôt que de pervertir nos lieux sacrés.
    Je rapelle aussi qu’à Rouen d’insignes reliques datant de Ste Hélène sont exposées dans un coin de musée, que l’on a rendu les tête maoris, mais que nos reliques qui on vu passer des millions de fidèles, personne ne pense à les demander.

  5. guillemette

    Précisons que le Saint Sacrement est présent à Saint Ouen , ce n’est pas une église désaffectée, et en plus des messes, il y a un chapelet tous les jeudis soirs pour la France, la Famille et le Sacerdoce (20 h 30 ,le jeudi, hors vacances scolaires).Avis aux rouennais, l’Abbatiale est de toute beauté et Notre Seigneur entend nos prières!

  6. Sylvie Houbouyan

    La sottise et la laideur des phrases suspendues dans la nef font penser aux lettres anonymes que les criminels d’autrefois envoyaient à leurs victimes.

  7. Hubert.Amugu

    Mais le probléme est poutant très simple à régler! Si Mgr ne sait pas trop ce qu’il peut faire avec cette
    abbatiale ,mieux vaut la vendre à la Fraternité Sacerdotale St.Pie X ; pour Mgr c’est d’ailleurs la meilleure
    solution pour lui de s’en débarasser! ainsi peut-il tranquillement dormir en Paix,sans soucis!!que de livrer l’abbatiale aux mains des paiens!ou il n’aurait plus jamais de paix avec ses catholiques mécontents,de lui!!?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *