Mgr Malle et l’immigration

Download PDF

L’État a accordé une aide financière au département des Hautes-Alpes trois mois après l’appel de Mgr Xavier Malle, qui explique :

“Je me suis demandé quelle était ma mission d’éveil par rapport à cette situation mais il me semble qu’une de mes missions c’était d’aider a donner des critères de discernement. Il ne s’agit pas pour moi de donner des leçons. Quand j’étais curé avant dans un village rural en Touraine les migrants ce n’était pas notre problème, ils ne descendaient pas dans la campagne. Ici le problème c’est que les mineurs migrants passent à la frontière dans le nord du département et descendent sur Gap et c’est là qu’on doit s’en occuper.”

Un cas de conscience ?

“Il ne s’agit pas d’un cas de conscience mais je me suis demandé : est-ce qu’il est opportun ou pas de le faire maintenant ? Politiquement, au sens noble du mot, est-ce que c’est le moment de le faire ou pas ?  “C’était le moment à l’époque (au mois d’avril) parce qu’on avait besoin, donc j’ai relancé un nouvel appel  plus directement au niveau des chrétiens locaux dans les Hautes-Alpes, pour qu’ils accueillent des mineurs migrants chez eux.”