Mgr Marceau passe de Perpignan à Nice

Download PDF

Le Pape François a nommé ce jeudi évêque de Nice, Mgr André Marceau, 68 ans, jusqu’à présent évêque de Perpignan-Elne. Mgr Guy Thomazeau avait été nommé administrateur apostolique du diocèse de Nice, suite à la démission de Mgr Louis Sankalé le 8 août 2013.

Né en 1946 à Cérons (Gironde), Mgr Marceau a étudié au petit séminaire de Pont-de-la-Maye (Gironde) puis au grand séminaire de Bordeaux. Il a été ordonné prêtre en 1972 pour le diocèse de Bordeaux et exerce d’abord comme vicaire à la paroisse Saint-Vincent de Mérignac (1972-1980). Diplômé de l’Institut supérieur de pastorale catéchétique (ISPC) de l’Institut catholique de Paris, il devient, en 1982, responsable du service diocésain de la catéchèse (1982-1992) et, à partir de 1988, responsable diocésain de la formation permanente des prêtres. Curé de Bazas (1992-2000) et de La Réole (2000-2003) et vicaire épiscopal (1992-2003). En 2003, le cardinal Jean-Pierre Ricard l’appelle comme vicaire général du diocèse de Bordeaux avant que Jean-Paul II ne le nomme évêque de Perpignan en 2004.

Au sein de la Conférence des évêques de France, Mgr Marceau est membre de la commission pour la catéchèse et le catéchuménat.

On se souvient de son appel à manifester pour la défense du mariage, en décembre 2012 :

« Il ne fait aucun doute pour moi que la gravité du débat, enfin lancé dans l’opinion, appelle qu’une mobilisation se poursuive. Madame la Garde des Sceaux parle de « nouveau modèle de société ». En prend-on vraiment la mesure ? Il n’est pas ici question de « bons sentiments ». Ce qui est en jeu, c’est  tout simplement  une redéfinition profonde de ce qu’est la fonction sociale du mariage et donc de la famille, fondée sur un couple homme-femme et ouvrant à filiation naturelle. J’encourage donc une fois de plus  les catholiques, qui sont encore, je l’espère, reconnus comme des citoyens à part entière, à se mobiliser. Certains déjà ont écrit de manière personnelle aux députés et sénateurs du département ou aux maires et autres élus. Continuez ! D’autres ont manifesté à Toulouse…»

Mgr Marceau a diffusé ce message à ses nouveaux diocésains :

“C’est habité et porteur de cette joie que je viens vers vous alors que le pape François m’appelle à devenir votre évêque. C’est la joie des serviteurs. Nous la vivrons ensemble.

Pendant dix années, je viens d’accompagner la marche missionnaire de l’Église de Perpignan-Elne. J’ai communié profondément à sa vie « parfois devant… d’autres fois au milieu de tous… en certaines circonstances derrière le peuple ». J’ai aimé cette Église. J’ai aimé cette terre entre mer et montagne. J’ai partagé, proche et solidaire, « les joies, les espoirs et les angoisses de celles et de ceux qui lui donnent visage et humanité ». Là fut mon terrain de Mission.

Aujourd’hui, de nouveaux chemins se dessinent devant moi. Vous les connaissez déjà. Ils sont depuis longtemps votre histoire, celle de votre Eglise, de vos communautés chrétiennes, de vos communes, de votre département aux nombreuses et riches traditions. Je compte sur vous pour que nous les parcourions ensemble. Vous m’en ferez découvrir la beauté et les richesses. Le Seigneur nous confie le service de son Église qui vit, ici, dans les Alpes-Maritimes. Il nous appelle à vivre ensemble cette étape nouvelle pour chacun de nous. Lui, « le marcheur des routes de Palestine »,  nous envoie « serviteurs et témoins » au devant de Lui. Il est « la Bonne Nouvelle de Dieu ». Que ce soit notre joie de porter ensemble ce message de salut.

C’est dans la confiance que je viens à la rencontre de votre Église, l’Église de Nice en toutes ses composantes. J’assure dès maintenant chacune et chacun de vous, et notamment celles et ceux qui sont dans des moments ou situations difficiles de leur vie, de mon amitié de pasteur. Bientôt, votre Église prendra Visage pour moi. J’attends ce moment dans l’Espérance. Je vous dis, à toutes et à tous, mon union, dans la prière.”

3 comments

  1. Alyette Giroud

    Cet évêque semble sincère.
    Il parle avec une conscience claire.
    Un nouveau pas vers le renouvellement de l’épiscopat français, dont nous avons beaucoup enduré depuis des décennies …

  2. Le Pape François a nommé ce jeudi évêque de Nice, Mgr André Marceau, 68 ans, jusqu’à présent évêque de Perpignan-Elne. Mgr Guy Thomazeau avait été nommé administrateur apostolique du diocèse de Nice, suite à la démission de Mgr Louis Sankalé le 8 août 2013.

    Vu que Mgr Marceau est responsable de la catéchèse et du catéchuménat au sein de la conférence épiscopale et vu les parcours catéchétique que propose toujours cette conférence (parcours qui n’apprennent rien aux enfants et cela m’a été confirmé durant l’été 2012 par deux catéchistes qui ont arrêté car elles n’en peuvent plus de ne rien apprendre aux enfants et en janvier 2014 un grand père m’a dit que pour l’éveil a la foi on fait faire du coloriage et du bricolage aux enfants mais on ne leur parle pas de Jésus et Marie…) je ne pense pas que Mgr Marceau soit un évêque qui va aider au renouveau de l’Eglise de France. N’oublions pas que le pape Jean Paul II dans son encyclique sur la catéchèse a dit qu’il fallait s’intéresser plus a un contenu qu’a une méthode et qu’il n’a pas été écouté puisque quand le pape Benoît XVI a réuni les évêques de France à Lourdes en septembre 2008 il leur a redit la même chose que le pape Jean-Paul II. Et ça continue…

    L’évêque du diocèse ou ces deux catéchistes ont arrêté de faire de la catéchèse en on parlé a leur évêque et celui-ci leur a dis qu’il était obligé de prendre la méthode imposé par la conférence des évêques de France. Cela est faux. Un évêque est maître dans son diocèse et peut faire ce qu’il veut. Ce que dit la conférence des évêques de France n’est que des orientations et des conseils.

    Je prie pour le jour ou les évêques auront des comptes a rendre au Seigneur pour que le Seigneur ne leur en tienne pas compte de faire n’importe quoi c’est a dire de ne pas appliquer ce que le magistère de l’Eglise catholique demande de faitre et de vivre. Je prie pour les évêques afin qu’ils agissent non pas comme il le désirent mais en vue de faire la Volonté de Dieu qui passe pour une catéchèse ou l’on fait connaître Jésus, Marie, les mystères chrétiens, les sacrements, la Parole de Dieu contenu dans la Bible et par faire prier et adorer et cela en fonction de l’âge des enfants et des jeunes.

    Pour en revenir a nos évêques, il faut savoir que 75 % de nos évêques sont Francs Maçons et qu’il y a une division entre eux et les bons évêques. On le constate a chaque réunion de la conférence épiscopale française a Lourdes. Prions aussi pour l’unité de nos évêques.

    Le pape qui nomme les évêques est-il toujours bien informé et renseigné ? Personnellement j’en doute.

  3. Je crains comme je l’ai dit tout récemment que Madame Giroud ne tombe des nues au sujet de cet évêque, sans revenir sur ce que j’ai écrit récemment, (et j’ai été gentil) je vous invite à entendre ma vidéo qui repose sur des faits : http://youtu.be/_hDObn8zf8E, mais aussi sur mon site.
    Il nous laisse le diocèse en un champ de ruines tant : financier, doctrinal et ecclésial…
    Je peux vous assurer, sauf s’il est mis sous surveillance comme je le crois, qu’il reproduira sur le diocèse de Nice ce qu’il a fait à Perpignan-Elne.
    Il a une capacité stupéfiante à enfoncer l’église locale dans toutes les affres que généra la période post-conciliaire de 1965 à 1980.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *