Mgr Pontier, nous attendons votre soutien

Download PDF

Interrogé le 15 août sur Europe 1 par Maxime Switek, l’archevêque de Marseille et président de la conférence des évêques de France, Mgr Georges Pontier, évoque l’actualité en Egypte, les relations avec les musulmans, mais aussi la question de la dénaturation du mariage. Il rappelle que quand la famille va bien, tout va bien.

Interrogé sur la résistance des veilleurs, Mgr Pontier déclare qu’il n’a rien à rien à leur dire car ils sont majeurs et il comprend que les citoyens peuvent utiliser tous les recours possible dans une démocratie pour défendre la famille. Il estime aussi que la diversité des engagements est une richesse. Certes.

Mgr Pontier considère ainsi le mouvement, sans le condamner ni l’approuver, de façon purement extérieure, un peu comme un simple spectateur, alors même que de nombreux catholiques y sont engagés. Les laïcs attendent de leurs évêques un soutien, un soutien moral, un soutien public à leurs actions. Est-ce si difficile d’approuver ouvertement et d’encourager une manifestation pacifique comme celle des veilleurs ?

30 comments

  1. Benja1978

    Moi qui croyais que la France allait un peu mieux que notre pauvre Belgique… Quelle lâcheté de la part de l’épiscopat ! Quelle langue de buis ! Oui… vraiment l’Eglise catholique se trouve dans la dissidence, à tout le moins en marge des autorités officielles.

  2. MEYER

    N’est-il pas dit, ‘quelque part’ dans les textes bibliques, que Dieu n’aime pas les ‘tièdes’ ?
    Si ne pas condamner ne veut pas dire approuver, ne pas approuver ne veut pas dire condamner … nous avons là un sophisme, une vérité politique, du domaine de César.
    Du domaine du Seigneur … que lui dit-on ?
    Avec la bouillie froide, sans état d’âme (en a-t-il une ?) que lui sert Mgr Pontier, Dieu va pouvoir juger de la qualité de la cuisine oecuménique également servie aux ‘fidèles’ en l’Eglise de France …
    Que Mgr Pontier sache que beaucoup de fidèles prient davantage pour l’engagement des ‘Veilleurs’ que pour remédier à son ‘propre’ manque d’engagement

  3. beatrice kiener beak11

    Certes, si Mgr Pontier était proche des veilleurs, il n’aurait pas répondu en ces termes… Mais on peut penser que nos évêques ne peuvent être partout… Et cette lacune nous rappelle à quel point ils ont besoin de nos prières !

  4. Loco

    ” Dénaturation du mariage ” : c’est une très bonne expression. Très mobilisatrice.
    Recentrer sur la “famille” c’est excellent .
    Laisser une liberté entière aux “veilleurs” , c’est leur dire implicitement qu’ils sont dans le droit chemin sans dire à leur place où ils doivent aller ensuite.
    A eux de voir et d’entreprendre, comme dit Mgr Pontier : ils sont ” majeurs ” ils l’ont prouvé.
    L’Eglise ne peut pas aller au-delà sinon elle devient politique.

  5. Chambssy

    Avant l’arrivée d’Hollande, Monseigneur XXIII avait exactement la même attitude quand on lui demandait ce qu’il pensait de la volonté de laïcs catholiques de réfléchir aux côtés et avec l’Eglise aux maux annoncés (mariage à la gomme et euthanasie) ; il poussait du pied, ne prenait pas partie, vaguement méprisant ; et boum, retour de plein fouet avec les “commissions” de l’assemblée et du sénat !

  6. Chartron

    Ce n’est pas du jour au lendemain que nos évêques vont devenir courageux et fiers de leur catholicité. Cela fait de nombreuses décennies que le balancier est parti dans le mauvais sens; il mettra probablement autant de temps pour revenir. L’Espérance a maintenant toute sa place.

  7. Kiener Beak11

    Mgr Pontier, et tous nos évêques, ont vraiment besoin de nos prières !… Le problème n’est-il pas la diminution du nombre de ceux qui prient vraiment ?

  8. gaudet

    Benja 1978

    j’adhère sincèrement à votre réaction lucide. Nous sommes une époque ou les plus valeureux catholiques sont foncièrement abandonnés par l’épiscopat, dont la tiédeur est carrément consternante, quand il s’agit de traiter des sujets extrêmement graves , pour l’ensemble de la société et la famille française traditionnelle, véritable ciment indispensable de la chrétienté.

    Une fois de plus, nous nous trouvons devant un évêque, dont le comportement moral, n’est pas du tout à la hauteur de ses responsabilités pastorales, pourtant énormes !

    Etre président de la conférence des évêques de France , confère au titulaire, des devoirs spirituels et moraux très élevés, dans la conduite pastorale de l’ensemble des humbles fidèles. Ce prélat aurait donc du , depuis longtemps , non seulement apporter son plus vif soutien à ces courageux catholiques en lutte contre un pouvoir impie, mais exprimer de très officielles et sévères protestations contre la loi criminelle du mariage pédéraste!

    Je ne peux qu’exprimer toute ma compassion envers le malheureux peuple catholique , souffrant quotidiennement de la nonchalance , la tiédeur, et la désinvolture scandaleuse , d’une caste épiscopale tellement décevante! dont le chef de file est le président de cette conférence.

  9. François Vauclin

    [L’Eglise catholique se trouve dans la dissidence, à tout le moins en marge des autorités officielles.]

    Ma chère Benja1978, cette affaire d’Eglise dissidente des autorités n’est pas simple.
    Depuis Vatican II on nous dit que l’Eglise c’est le peuple des baptisés, il faudrait donc en toute logique prendre l’avis des baptisés avant toute prise de position officielle du Magistère. Hélas le Magistère n’a aucune culture démocratique ni aucune aptitude au débat.

    Si bien qu’en pratique la majorité de ces baptisés ne suit absolument plus les enseignements et condamnations des “autorités officielles” comme vous dîtes.

    C’est ainsi que l’Eglise perd tous ses combats contre les lois sociétales “scélérates” comme disent les intégristes.

    Le divorce entre l’Eglise et le troupeau ne cesse de s’aggraver.

    • Olivier 33

      Savez-vous seulement de quoi vous parlez?
      L’Eglise n’est certainement pas “le peuple des baptisés depuis Vatican II” comme vous l’insinuez faussement: l’Eglise est l’épouse du Christ, dépôt universel de la Foi et du dogme légués par NSJC dans les évangiles.
      L’Eglise comprend les vivants baptisés mais aussi les morts saints. L’Eglise s’appuie sur la Tradition du Magistère, qui ne débute pas en 1967 avec Vatican II (il y a eu une vingtaine de Concile auparavant!) mais depuis les origines.
      Vous devriez savoir que la majorité des “baptisés” sont apostats et rejettent la religion catholique; il n’y a donc aucun rapport entre ces personnes et les autorités de l’Eglise.
      Finalement, le seul “intégriste” ici, comme vous dites, c’est vous.

      • Daniel

        Pour appuyer :
        Constitution dogmatique sur l’Eglise :
        Introduction :
        §1 L’Eglise étant, dans le Christ, en quelque sorte le sacrement, c’est-à-dire à la fois le signe et le moyen de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain, elle se propose de préciser davantage, pour ses fidèles et pour le monde entier, en se rattachant à l’enseignement des précédents Conciles, sa propre nature et sa mission universelle.
        §2 … tous les justes depuis Adam, “depuis Abel le juste jusqu’au dernier élu”(2) se trouveront rassemblés auprès du Père dans l’Eglise universelle
        Actualité de 2013 :
        Le rite du baptême: Benoît XVI a voulu que l’on dise “Église de Dieu” au lieu de “communauté chrétienne”. C’est quelques jours avant de démissionner qu’il a donné cet ordre de changer, qui est entré en vigueur après l’élection du pape François. La modification apportée est la suivante : Désormais, à la fin du rite de l’accueil, avant de marquer du signe de la croix le front de l’enfant ou des enfants, le prêtre ne dira plus : “Magno gaudio communitas christiana te (vos) excipit”, mais : “Magno gaudio Ecclesia Dei te (vos) excipit”. Cette décision, mise en œuvre par la congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, a été publiée dans le journal officiel de ce dicastère, “Notitiæ”. Son existence a été signalée, dans le silence des médias du Vatican, par le quotidien de la conférence des évêques d’Italie, “Avvenire”.

  10. Nous avons la chance d’avoir Mgr Dominique Rey à la tête de notre diocèse de Fréjus-Toulon et nous en rendons grâce à Dieu chaque jour. Pourquoi tant de tiédeur de la part de Mgr Pontier? C’est d’un pasteur dont nous avons besoin et non d’un spectateur averti!

  11. DELMAU Jean-Pierre

    Le Cardinal de Retz disait déjà qu’on ne sort de l’ambiguité qu’à son détriment. Une partie de l’épiscopat est ainsi prise entre deux feux, dans ses contradictions, et tâche de s’en sortir par le silence, ou en disant ni oui ni non. C’est bien triste. Prions pour eux.

  12. de Provenchères Charles

    Il ne faut pas s’attendre’ malheureusement à une prise de position de l’Archevêque de Marseille. Il fait partie des Evêques “”CAMELEONS”.

    Il n’est pas à sa place comme “représentant” de l’Episcopat de France .Rien à attendre de bon et de bien de sa part. Qui plus est il représente la majorité de nos “Pasteur” qui sont des faibles voir pour certains d’entre eux des progressistes.

    Charles.

  13. AUBERT Roger

    2 choses.
    Certes, l’encouragement des évêques pour la défense des valeurs évangéliques mises à mal sur tous les sujets pointus et brûlants que l’on connaît est une chose…
    Mais…
    cette manière de faire des veilleurs, aussi louable soit-elle, est-elle exactement une manière de faire évangéliques ?
    Quel verset évangélique, quel fait biblique peut indiquer qu’ils sont dans la bonne voie ?
    Par contre, la réparation monacale ou chrétienne, silencieuse, presque incognito, devant le Saint-Sacrement par exemple, ou à son domicile, selon les possibilités de chacun, sont une action de foi merveilleuse…. La réparation par le pardon, c’est cela qu’il faut faire. Et… on s’aperçoit que les choses s’arrangent.
    Ce n’est pas l’action de l’homme qui va résoudre cela, mais la prière qui donne puissance à Dieu pour agir.
    Voilà quel devrait être l’enseignement de nos évêques, pasteur muets ou aveugles bien souvent. Ce n’est pas un jugement, mais une constatation.
    Apprenons leur, même le catéchisme qu’ils ont jugé bon de supprimer et même d’interdire dans certains diocèses…
    Et dire que les réactions, vu la désinformation d’ailleurs, ont été plutôt dispersées et le mal, maintenant, c’est que la jeunesse ne sait même plus se confesser pour peu que les parents n’aient pas pris les choses en main.
    C’est terrrrrrrrible, cette indifférence générale, cet aveuglement luciférien qui fait croire que Dieu accueille tout le monde dans sa maison, comme ça, parce qu’il veut tout simplement que tous les hommes soient sauvés.
    On a construit un faux Dieu bonasse, permissif, sans exigences… un protestantisme catholique quoi !
    D’ailleurs les mots ne veulent plus rien dire… Le petit nombre des sauvés, la porte étroite, les invités au festin, les vierges folles bof! Est-ce que ça peut changer quelque chose au comportement des masses scotchées à la télé ?
    Moi qui dit cela, il faut que je prenne garde à moi, comme d’ailleurs l’exprimait Saint Paul! UDP

  14. Caroline

    Oui, Benja 1978, la France va mieux que votre Belgique, sur les questions de société. Mais elle est sur la mauvaise pente, comme vous le voyez…

  15. Hélène

    Il n’a rien à leur dire parce qu’ils sont MAJEURS? Quel est le rapport? Cet homme ne s’adresse donc habituellement qu’aux enfants?
    Qu’il ait au moins le courage de dire qu’il s’en fout, qu’il s’est fait doubler sur le sujet par de vrais croyants, qu’il a perdu de vue ( l’a-t-il jamais eue?) la vérité de sa fonction, etc…
    Et on se demande pourquoi les églises sont vides!

  16. gilles

    Enfin nous voyons les limites de la conférences des évêques de France éclater bau grand jour.
    Les fidèles ne doivent pas se sentir tenus par les décisions et déclarations de la CEF,pas plus que les évêques eux-mêmes qui sont responsables dans leurs diocèses respectifs.
    La conférence des évêques de France n’est qu’une instance de concertation ses décisions doivent être soumise à l’autorité Romaine,cela est valable pour toutes les conférences épiscopales du monde.
    Dans certains pays comme l’Italie,ou le président de la conférence épiscopale est nommé par le Pape,chaque évêque conserve une grande liberté d’action et d’expression.

  17. HAMILTON

    Monseigneur est,un sage, Monseigneur est conscient de sa “position sociale”, Monseigneur ne veut pas indisposer les “autorités” , Monseigneur est PRUDENT (mais oui, la prudence est une vertu chrétienne!), en un mot, Monseigneur est POLITIQUEMENT CORRECT , et en échange, est en droit d’attendre que ceux qui tiennent en main les destinées de notre pays lui soient reconnaissants
    Que pourrait attendre Monseigneur d’un engagement dans cette affaire, si ce n’est maints désagréments!
    – Allez donc bien en paix Monseigneur, ne mouillez pas votre belle soutane en vous engageant de ces choses la ON NE VOUS METTRA PLUS DANS L’ EMBARRAS EN VOUS DEMANDANT UN SOUTIEN . qui, si vous l’accordiez, pourrait vous nuire
    Ah Monseineur!… Encore un détail: vous connaissez bien sur, le verset 20, 13 du Lévitique. rappelé par le terme plus édulcoré d'”efféminé” dans I Cor 6, 10… Mais vous êtes un homme moderne, un prélat de notre temps; tout ça “c’est dépassé”… Non ?

  18. C’est la L A C H E T E de beaucoup des eveques de France et certains iront jusqu’à la trahison lorsque les choses iront beaucoup plus mal .Prions pour eux et NOUS laics agissons sans attendre leur soutien .Si nous avions eu cette attitude en 1983 ,le Pèlerinage de Chartres du CENTRE HENRI ET ANDRE CHARLIER n’aurait JAMAIS VU LE JOUR . Agissons sans écouter leur silence .DEO GRATIAS . MAX CHAMPOISEAU un des fondateurs du Pèlerinage

  19. f

    Un franc maçon, selon les sources de Maximilien Bernard, peut-il soutenir ouvertement des chrétiens qui agissent et les défendre ? Evidemment non. N’oublions jamais ce critère de discernement quant à l’authenticité de la personne
    : la foi en actes.

    • zézé

      S’il est franc-mac alors qu’attend Rome pour lui demander de choisir entre les deux ?
      “on ne peut servir deux maîtres à la fois” d’après l’Evangile….
      alors il est vrai que, devant le peu d’évêques et de prêtres qui se mobilisent ne serait-ce que pour nous soutenir dans la Foi, voire dans nos diverses manifestations ou tout simplement prendre position contre toutes ces lois sataniques ou devant les massacres des chrétiens, ou églises ou chapelles, cimetières chrétiens vandalisés, où les plus odieux sacrilèges et profanations sont faites, alors il n’est pas le seul franc-mac à la tête des diocèses et les prêtres sont tous gauchistes ou presque…
      Que votre Coeur Immaculé et Douloureux Sainte Vierge Marie vienne…..

  20. Un ami prêtre a insisté pour que j’ écoute l’ interview: Ce qui m’ a surtout gêné ,choqué à moins d’ avoir mal compris, c’ est l’ amalgame qui été fait sur les religions , comme si notre religion Catholique ,n’ était pas celle instaurée par Jésus Lui même. Sa mission ? Garder le dépôt révélé; faire dire que le Saint Père estime qu’ il est plus important d’ attirer les hommes vers Dieu que vers la religion , c’ est sans doute aller un peu vite , cela voudrait il dire que l’ on a pas besoin de la religion pour aller vers Dieu . Certes Dieu est notre finalité , mais nous devons certes avec humilité ,mais certitude croire que ce que le ministère de Jésus à former les Apôtres se continue à travers le successeur de saint Pierre et que l’on sz saurait faire l’ impasse de notre Credo inséré dans notre religion catholique.. Que l’ Esprit Saint nous éclaire tous pour rester dans la charité , inséparable de la Vérité ;la devise de Benoit XVi devrait tous nous y aider .Prions pour retrouver dans la paix et la charité ce que veut l” Esprit – Saint ,inséparable de son Epouse notre Mère la Sainte Eglise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *