MRJC : les mélenchonistes dénoncent un procès… stalinien !

Download PDF

Ils sont amusants chez Témoignage chrétien dans leur défense du MRJC, dont je rappelle que le membre qui ira à Rome représenter les catholiques français, est un admirateur du marxiste Jean-Luc Mélenchon.La photo choisie montre les messages plein de haines de la Marche pour la vie, dénoncée par le MRJC…

Mais laissons parler le comique-troupier Jean-Marie Duflove grand défenseur lui aussi du “droit à l’avortement” :

Que de Cauchon chez les évêques catholiques ! Voici que le Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC) subit un procès stalinien digne de la Corée du Nord ! Ce rassemblement de jeunes, honnête successeur de la Jeunesse agricole catholique (JAC), est à l’index. Son crime : rappeler des évidences de droit, de morale et de logique.

Tout le monde sait que les « marches pour la vie » prennent prétexte d’une cause oh combien sensible pour promouvoir un projet politique délétère et rance : interdire aux femmes la libre disposition de leur corps. Pire que l’ordre moral, l’ordre patriarcal. Le MRJC dénonce cette imposture.

Le droit français, heureusement, s’interdit de contraindre par corps une femme à garder in utero un foetus et se garde de s’immiscer dans la conscience morale de celles qui décident d’interrompre leur grossesse. La loi rend possible le vivre ensemble, indépendamment des choix intimes et de la foi personnelle.

La faute de Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban, porte aussi sur la morale. En déclarant « Je ne reconnais plus le MRJC comme un mouvement de l’Église », il prend tous les catholiques en otage. Nombre d’entre eux ne se retrouvent pas dans cette caricature outrancière d’une hiérarchie plus politique que religieuse.

Mais l’erreur est principalement logique. Suivons la pensée de Mgr Ginoux et imaginons que le bras séculier oblige les femmes – toutes, y compris les non-catholiques – à maintenir un continuum ininterrompu de leur blastocyste jusqu’à l’accouchement. Et après, on fait quoi ? On les force à garder leur bébé ? Et si elles ne veulent toujours pas ? Si elle est conséquente, l’Église devra alors ouvrir de gigantesques orphelinats pour accueillir tous ces êtres issus de cette injonction initiale : toute conception doit être menée à terme. Finalement, si l’on pousse l’enchaînement des causes et conséquences, Mgr Ginoux et ses épigones ne proposent rien de moins qu’une vaste opération de gestation pour autrui (GPA), autrui étant en l’occurrence ceux qui forceraient les femmes à ne pas interrompre une fécondation. On voit bien l’absurdité d’une telle position.

Certes, le MRJC ne finira pas sur un bûcher place du Vieux-Marché, mais on pourrait nous épargner ce ridicule qui ne fait qu’éloigner un peu plus les hommes et les femmes de bonne volonté de la foi catholique.

15 comments

  1. fg

    Jean-Sébastien Bach était le dixième (ou onzième) enfant d’un couple allemand qui, aujourd’hui, se serait arrêté au 4ème enfant en étant optimiste.
    Heureusement que le MRJC n’existait pas en 1685 !

  2. Michel Paul Raymond MEYER

    Bonjour … Voici donc des photos de ces “ruraux” … l’habillement est loin de la rusticité paysanne de ceux qui sont au bord du suicide – Les photos donc : que ne demande-t-on à ces braves jeunes gens si bien mis à poste, avec de si belles pancartes, quel est leur lieu de naissance et leur lieu de résidence actuel ? Trifouillis-les-oies ou Neuilly/Seine et à l’entour ? Ne pas vouloir répondre à cette simple question serait déjà un aveu d’imposture …

  3. Faidherbe

    Quelle abomination et méconnaissance de la femme, ce qui vient d’être déclaré !!!! Il faut tuer des enfants dans le sein de leur mère ! l’endroit il pourrait se croire le plus en sécurité ! et, d’autre part on va procréer de façon artificielle ! Il existe des mouvements catholiques qui accueillent les femmes en difficulté qui ne se font pas avorter et, à la naissance, elles décident si elles le gardent ou si elles le donnent pour être adopté par une famille ne pouvant pas avoir d’enfant. D’autre part, le nombre de femmes s’étant fait avorter et qui sont maintenant perturbées psychiquement à vie parce qu’elles ont tué leur enfant !

  4. Roger

    Un “projet délétère et rance”… Ce n’est pas haineux ça ?

    Une idée : pourquoi ne pas organiser un débat entre La marche pour la Vie et le MRJC ?

    Pourquoi ne pas laisser s’exprimer les trois jeunes français choisis pour le Synode ? Qui sont ils ? Comment et pourquoi ont ils été choisis et par qui ?

  5. Dabilly

    Bonjour,
    Je viens de voir un communiqué de la CEF , la composition de la commission Bioéthique a complètement changé au profit d’évêque libertaires. Catastrophe! Pouvez-vous enquêter? Quelle douleur!
    Merci
    Daniele dabilly

  6. Hervé Soulié

    Témoignage chrétien ne peut plus sérieusement être considéré comme une publication chrétienne, encore moins catholique.
    Quant au journaliste qui écrit cet article, son niveau de formation ne semble pas très élevé : l’expression est médiocre et le raisonnement digne d’un adolescent découvrant une science nouvelle.
    Tout est à faire en lui, à commencer par un cours de catéchisme (pour adulte ?).
    Mais il faut lui rendre cette justice qu’il a quand même ouvert un dictionnaire : il a trouvé “blastocyste”.
    Chapeau l’artiste.

  7. don quijote

    c’est vrai que les mélanchonien s’y connaissent en procès staliniens, ils sont mieux que bien placés. Quand à TC, ce torchon ne mérite surement pas le nom de chrétien car il pue la haine de l’Eglise Catholique.

  8. dudesert

    Quand il y a séparation de l’Église et de l’état ça veut dire que l’église ne se mêle pas de l’etat ET que l’état ne se mêle pas de l’Église. En l’occurrence, l’Église a le droit de reconnaître qui elle veut en son sein. Quand un mouvement ne respecte pas les commandements de Dieu gardés par l’Église , il n’est pas catholique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *