Aperçu du diocèse d'Angoulême

Download PDF
L’ancien diocèse d’Angoulême fondé par Saint-Ausone comprit d’abord la «civitas», puis le territoire de l’Angoumois. Avant la Révolution, il comptait 180 paroisses. Au concordat de 1801,
le siège de Périgueux fut uni à celui d’Angoulême, mais disjoint par la Restauration de 1822. A l’ancien diocèse d’Angoulême ont été agrégées 44 paroisses du diocèse de Limoges, 38 de Périgueux,
68 de Poitiers, et plus de cent de l’ancien diocèse de Saintes. Aujourd’hui, la circonscription du diocèse correspond au département de la
Charente.

a-copie-14.jpg

On compte 405 églises (sauf chapelles d’hôpitaux et de communautés). Des 373 paroisses, on en compte plus que 32 depuis 1983. Pour nourrir spirituellement 339 628 âmes, ce diocèse
compte 110 prêtres, dont 75 en activité.

L’évêque est Monseigneur Claude Dagens, né en 1940. Il a d’abord été auxiliaire de Poitiers en 1987, avant de devenir évêque d’Angoulême en 1993. Ce membre de l’Académie française avait participé à une réunion maçonnique en 2008. Pour la réunion de la
Conférence épiscopale en novembre 2009, il a publié un rapport sur la visibilité de
l’Eglise
. Quant à sa visibilité personnelle, on ne le voit pas souvent en soutane ni à une marche pour la vie… Dans son ouvrage, Le Livre noir et blanc des évêques de France, Rémi Fontaine pointe les attaques de Mgr Dagens contre les écoles
catholiques hors-contrat, sous prétexte que ce sont des lobbys et qu’il ne faut pas agir ainsi. De même, Mgr Dagens a émis des réserves sur la publication du Motu Proprio Summorum
Pontificum
.

Justement, concernant la forme extraordinaire du rite romain, s’il n’y a pas de messe autorisée à Angoulême (mais un prieuré de la Fraternité de la Transfiguration, proche de la FSSPX), il existe une messe dominicale hebdomadaire à St Yrieix
sur Charente, célébrée par un prêtre diocésain. C’est tout.