Aperçu du diocèse de Belley-Ars

Download PDF

Le 4 no­vem­bre 2009, au cours de l’As­sem­blée Plé­nière des Évê­ques de France à Lour­des, Mgr Guy Bagnard a présenté
son diocèse. Extraits choisis :


L’ac­tuel dio­cèse de Bel­ley-Ars n’existe que de­puis oc­to­bre 1822. Il cor­res­pond au
Dé­par­te­ment de l’Ain. Si­tué en­tre Lyon, Ge­nève et Mâ­con, son ter­ri­toire est as­sez dis­pa­rate. Par rap­port à l’an­cien dio­cèse de Bel­ley, il a été no­ta­ble­ment agran­di. Il a
re­pris à l’an­cien dio­cèse de Ge­nève, le Pays de Gex, à ce­lui de Saint-Claude, le Haut-Bu­gey, à ceux de Lyon et de Mâ­con, la Dom­bes et la Bresse. Du fait de ces chan­ge­ments, la ville
ca­thé­drale de Bel­ley s’est trou­vée très ex­cen­trée. C’est pourquoi, le 3 mai 1992, l’église No­tre-Dame de Bourg-en-Bresse, a été éri­gée par Rome en co-cathé­drale. Par ailleurs, le
4 août 1988, la dé­no­mi­na­tion du dio­cèse de Bel­ley a été mo­di­fiée : il est de­ve­nu le dio­cèse de Bel­ley-Ars. […] Au­jourd’hui, le dio­cèse de Bel­ley-Ars com­porte 65
grou­pe­ments pa­rois­siaux
. […] A vrai dire, il n’y a pas de pa­rois­ses nou­vel­les. Il n’y a pas non plus d’équi­pes d’ani­ma­tion pas­to­rale mais des con­seils pas­to­raux de
pa­rois­ses et de sec­teur. […] Le re­grou­pe­ment de plu­sieurs pa­rois­ses en un même en­sem­ble ec­clé­sial est con­fié à la res­pon­sa­bi­li­té d’un curé, as­sis­té par­fois d’un ou
plu­sieurs prê­tres, se­lon l’im­por­tance des ter­ri­toi­res.”



Monseigneur Guy Bagnard
est né le 14 avril 1937 (il aura donc 75 ans en 2012). Il a été
ordonné prêtre le 29 juin 1965 pour le diocèse d’Autun et nommé évêque de Belley le 16 juillet 1987. Il ajouté alors à son prénom “Marie” en hommage à la Vierge et prend donc comme
nom Mgr Guy Marie Bagnard, évêque de Belley-Ars. Moins d’un an après, il ouvrait un séminaire dont nous parlerons plus bas. Au sein de la CEF, il a été
membre de la Commission pour l’unité des chrétiens et est actuellement membre du Conseil pour les mouvements et associations de laïcs. Mgr Bagnard est l’un des rares évêques français en
exercice à soutenir la Marche pour la vie. En 2007, à l’occasion du Téléthon, il a déclaré : “l’humanité de l’embryon n’est pas une question de foi, mais une réalité
scientifique
“.

Ce diocèse comporte une vingtaine de communautés. La forme extraordinaire y est
célébrée à plusieurs endroits, mais ni à Belley ni à Ars, et seulement par des prêtres
diocésains (hors FSSPX). Ce diocèse est aussi connu pour son séminaire. Ouvert en 1988, le séminaire de la Société Jean-Marie
Vianney
 accueille des jeunes du monde entier. Il a pour mission de former des prêtres diocésains auprès du Saint Curé d’Ars selon les orientations et les directives de l’Eglise.
Pour l’année 2009-2010, le séminaire compte 50 séminaristes : 10 propédeutiques, 13 Premier
cycle, 16 Second cycle, 9 Stagiaires, 2 Diacres (dont 34 pour 12 diocèses français et 12 pour des diocèses étrangers).

Nous présenterons, au fil des semaines, chaque diocèse. En cette année sacerdotale, sous le patronage du saint curé d’Ars, il nous a paru naturel de commencer par celui-ci.