Aperçu du diocèse de Troyes

Download PDF

t-copie-1

Le diocèse de Troyes a été érigé dès le IVe siècle. Ville notable de la champagne, jadis le séjour et demeure ordinaire des comtes de Troyes, la ville fut sauvée des Huns par son évêque Saint Loup. Les Normands ensuite la
ravagèrent, mais le Comte Robert les ayant chassé la répara. En 878, le Roi Louis le Bègue y reçut la couronne par le Pape Jean VIII. En 1127, un Concile présé par Saint Bernard
y confirma l’Ordre des Templiers.

 

En 2004, pour une population de 292 000 personnes, on dénombrait 205 000 catholiques, avec 94 prêtres dont 77 diocésains. Moins d’une soixantaine sont encore en
activité
. Le diocèse est découpé en 5 espaces pastoraux pour 45 paroisses et 475 clochers. On ne compte actuellement que 5
séminaristes
.

 

Depuis 1999, l’évêque est Mgr Marc Stenger, né en 1946, qui préside le groupe de travail de la CEF
sur “environnement et écologie“.

 

C’est dans le diocèse de Troyes qu’est implanté le mouvement créé par l’abbé de Nantes (décédé récemment), la
Contre-Réforme Catholique, et qui vient d’écrire une lettre ouverte à l’intention de Mgr
Stenger.

 

Concernant la forme extraordinaire du rite romain, on trouve une messe dominicale à Troyes, célébrée soit par un prêtre diocésain, soit par un prêtre de l’Institut du Christ-Roi
Souverain-Prêtre.