Thiberville : Mgr Nourrichard s'énerve

Download PDF

L’évêque d’Evreux a publié un communiqué le 1er juillet, dans lequel il perd patience et menace. Il
rappelle avoir gagné les 2 recours de l’abbé Michel, l’un auprès de la Congrégation du Clergé, l’autre auprès du Tribunal Suprême de la signature apostolique. Mais il ne publie pas les
textes de ces recours. On comprend pourquoi : ces recours n’ont jugé que la forme et non le fond
, comme je l’avais écrit il y a quelques jours. Conformément aux dispositions du droit,
d’autres recours sont actuellement engagés. Et il reste à juger cette affaire sur le fond.

 

Et c’est pourquoi Mgr Nourrichard perd patience et commence à sentir le roussi. Aussi, il donne jusqu’au 26 juillet à l’abbé Michel pour quitter sa paroisse, menaçant de le
suspendre
. Une déclaration intempestive qui pourrait se retourner contre l’évêque d’Evreux, car il a pris de court le jugement de fond par Rome sur cette affaire. Mgr Nourrichard a du
s’apercevoir qu’il s’était livré à un instant d’énervement : le communiqué n’est plus accessible sur le site du diocèse.
(Erratum : il est toujours en ligne.)

 

Mgr Nourrichard ferait mieux de s’occuper de son diocèse qui part à vau-l’eau. En septembre, ce seront les Filles de la Sagesse, présentent depuis 145 ans dans le diocèse, qui partent, signe de la décadence de ce diocèse.