Notre-Dame de Versailles : l’abbé F. tente de calmer le jeu

Download PDF

Suite aux nombreuses réactions indignées par l’attitude du curé de la paroisse Notre-Dame à Versailles, le père F., ex-vicaire renvoyé par l’évêque, tente de calmer l’ambiance avec un message sur Facebook :

fC’est bien légitime de sa part et cette réaction est compréhensible en regard de la tempête qu’il doit subir. Néanmoins, il ne faut pas oublier une chose importante, sinon nous tombons dans le cléricalisme : les prêtres sont au service des fidèles. Et les fidèles, floués par cette décision, ont parfaitement le droit de s’en plaindre, que ce soit auprès du curé ou auprès de l’évêque. Ces dernières décennies, les fidèles ont été les victimes des ambitions, du carriérisme, des caprices de clercs. Et beaucoup ont quitté l’Eglise pour ces raisons. A une époque, les fidèles bottaient le derrière des clercs qui n’en faisaient qu’à leur tête. Les catholiques sont restés passifs des années, durant la crise post-conciliaire. Il semble qu’ils ne comptent plus se laisser faire et c’est une bonne chose. Le cléricalisme, c’est fini.

Le père Guy Cordonnier, curé de la paroisse Notre-Dame :

c

16 comments

  1. bitika

    il est bien elegant, le Pere Cordonnier ; mais (oserais-je dire ‘que diable !’), pourquoi nos cures s’obstinent-ils a mepriser la soutane ? comme le dit le Pere Zanotti-Zorkine, il faut etre fier de sa fonction et le montrer, de la meme facon que nous portons une Croix sur la poitrine, preuve de notre appartenance a Jesus-Christ, le premier geste d’Evangelisation. Aux Etats-Unis, seuls les Catholiques se signent après les Graces (le Benedicite), et je ne saurais manquer a ce geste tant en prive qu’en public.

  2. ” les prêtres sont au service des fidèles.”
    ILs sont en 1er service….
    Les serviteurs du Seigneur…
    et par ce fait…
    bon berger…
    Nous, fidèles devenons par obligation…
    les chiens de garde…
    pour l’instant…nous aboyons…
    mais attention…
    mus savons mordre!
    .

  3. Boanergues

    Un quidam, même pas un citoyen lambda car il méprise la plus haute fonction qui soit, celle de représentant du Christ pour l’éternité !

  4. Oktavius

    Très juste conclusion : nous devons combattre autant l'”anticlérical…isme” que nous devons développer l'”anti…cléricalisme”

  5. patrhaut

    Etes-vous certain d’avoir choisi la bonne photo? Ne serait-ce pas plutôt celle du clerc du notaire installé près le presbytère? En tout cas, vous saluerez ce monsieur à qui il ne me viendrait pas à l’esprit de me présenter en disant “Bonjour, Monsieur le curé”….
    Pathétique et déplorable. Après, on me demande pourquoi je suis traditionaliste …!

  6. Éric Morin

    Bonsoir !
    Je ne connais rien de l’affaire en question. J’ai croisé il y a une vingtaine d’années le P. Guy Cordonnier et je souhaite à chacun, le jour où il sera dans la peine ou le deuil, de rencontrer un prêtre capable de trouver des paroles de consolations comme le P. Guy Cordonnier sut le faire pour plusieurs de mes amis.

  7. Hélène

    Mais franchement c’est qui ce mec? Et ils voudraient qu’on les respecte et qu’on vienne les écouter quand toute leur attitude montre qu’ils ont été happés par le monde et qu’apparemment ils s’en portent bien.
    Non merci! Nous n’en voulons plus et nous ne nous tairons plus.

  8. Smith Sybil

    C’est le cadre dirigeant de je ne sais quelle entreprise ? Ah, attendez… Il a une décoration sur le revers de sa veste ? Je vais chercher la loupe… Oh, mais ça ressemble… à une mini-croix. Quelle signification cela peut-il avoir ? Ah mais oui, c’est cela, ça doit être un de ces prêtres qui sont prêtres mais il ne faut pas trop que ça se sache et encore moins que ça se voit. Pauvres de nous…

  9. Vous vous trompez tous c’est le conseiller spirituel de Manuel Vals… bien évidemment il doit garder profile bas… se curer les ongles. Ah là là, mais regarder ce visage rose poupin. Édifiant.
    Monsieur de Versailles bon courage et n’ayez pas peur vous êtes un bon berger, mais craignez le loup qui se dissimule sous l’agnelet. On ne dirait pas, mais il a des crocs… Un CRS? Qui l’eut cru?

  10. chenevez

    ben c’est quoi ces préjugés: j’ai connu le Père Cordonnier il y a plus de 30 ans lorsqu’il était à la tête du catéchuménat national: un prêtre extraordinaire, profondément humain et très proche de tous ceux qui venaient à lui; je garde de lui un souvenir impérissable et serai très heureuse de le revoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *