Des théologiens européens poussent les évêques chinois au schisme

Download PDF

Dans son numéro du 7 juillet 2001, Daoudal Hebdo revient longuement sur les récents sacres illicites commis en Chine. Le pouvoir communiste tente de faire échouer les tentatives d’unification entre l’Eglise officielle, sous tutelle du Parti communiste, et l’Eglise clandestine, fidèle à Rome. Il semble que dans cette tentative de scission entre l’épiscopat local et Rome, il y ait un soutien de la part de certains évêques occidentaux. Extraits :

Dans le dossier chinois, le pape est aujourd’hui efficacement secondé par Mgr Savio Hon Fai-Tai, un salésien de Hong Kong, qui a été professeur de théologie dans divers séminaire chinois, membre de la Commission théologique internationale (donc connu du cardinal Ratzinger), responsable de la traduction en chinois du Catéchisme de l’Eglise catholique. Le 23 décembre 2010, Benoît XVI a nommé le P. Savio Hon Tai-Fai secrétaire de la congrégation pour l’évangélisation des peuples et archevêque, et l’a sacré le 5 février 2011.

Ce dernier a déclaré, à propos des dernières ordinations épiscopales :

Nous devons aider l’Eglise chinoise à vivre a foi et ne pas nous plier à des demandes qui sapent le coeur même de la foi catholique et les relations avec le pape. Il y a malheureusement, en Amérique et en Europe, une théologie qui est en train de pénétrer également dans l’Église chinoise. Cette théologie revendique précisément l’autonomie dans le choix des évêques et l’indépendance par rapport au Saint-Siège. C’est ainsi qu’il y a en Amérique et en Europe des gens qui poussent les évêques chinois à se comporter de cette manière. “Si vous réussissez – leur disent- ils – nous vous suivrons.” Il y a peu de temps encore, ces problèmes d’indépendance et d’autonomie n’existaient qu’au niveau des rapports avec le gouvernement. Maintenant ils se posent également au niveau théologique.

Il n’est pas impossible qu’il y ait des théologiens français, voire des évêques français qui poussent les chinois à la rupture avec le siège de Pierre. Ils devraient aller vivre quelques années dans la Chine communiste…