Le père Bruno-Marie Duffé, secrétaire du nouveau dicastère du développement humain intégral

Download PDF

Le pape François a nommé un prêtre français, le père Bruno-Marie Duffé, secrétaire du nouveau dicastère du développement humain intégral. Le père Duffé a été interrogé par Radio Notre-Dame :

« Je dois vous dire que je suis d’abord profondément ému et joyeux de cette appel du pape François à mon égard qui me touche profondément ». « Cet appel consacre et concentre toutes les dimensions qu’ont été les dimensions de mon ministère depuis 30 ans. »

Âgé de 65 ans, le père Bruno-Marie Duffé est docteur en philosophie du droit et éthique sociale, titulaire d’une maîtrise de théologie morale, et prêtre du diocèse de Lyon depuis 36 ans. De 1999 à 2015, il a effectué de nombreuses missions sous l’égide de l’ONU ou d’ONG comme Caritas, Terre des hommes et Médecins sans frontières au Rwanda, au Kosovo, en Ukraine, en Algérie, au Cameroun et au Proche-Orient. Le père Bruno-Marie ne sait pas encore quelles seront ses missions mais il aura sans doute « à permettre que les expériences des uns et des autres soient valorisées ». Il évoque l’importance d’être « dans le monde », là où résident aujourd’hui l’inquiétude et la violence.

Il était aumônier du… CCFD depuis le 1er septembre 2015.

Bruno-Marie Duffé est né en 1951, il a été ordonné prêtre en 1981. Titulaire d’un doctorat en philosophie politique et d’une maîtrise de théologie, ancien élève de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et de l’Institut universitaire des Hautes Etudes Internationales de Genève, il a notamment accompagné le MRJC et le CMR. Maître de conférences en éthique sociale – assurant, à ce titre un enseignement à la Faculté de Théologie catholique de Lyon sur la pensée sociale de l’Eglise – il a ouvert le champ de ses interventions aux questions contemporaines d’éthique de la santé à l’adresse des acteurs de santé.

Il a été aumônier du Centre régional de lutte contre le cancer (2004-2014), et a co-présidé le Comité d’Ethique Léon Bérard. Vicaire épiscopal « Famille, Santé et Société » depuis 2012, il anime le Conseil diocésain de la solidarité, créé en 2013 et a initié la Coordination Urgence Migrants du Diocèse de Lyon (2013). Co-fondateur puis directeur de l’Institut des Droits de l’Homme de l’Université catholique de Lyon (1985-2004), il y a contribué activement à la création de la chaire UNESCO consacrée aux droits des minorités. A ce titre, il a effectué de nombreuses missions d’expertise, de formation et de médiation internationale, avec mandat des Nations-unies (HCDH et HCR), en coopération avec plusieurs organisations non gouvernementales.