Pour Mgr Gardès, l’homosexualité n’est pas un problème

Download PDF

Tout d’abord, rappelons ce qu’enseigne le CEC sur cette tendance :

“S’appuyant sur la Sainte Écriture, qui les présente comme des dépravations graves, la Tradition a toujours déclaré que ” les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés “. Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas. […] Les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté.”

Et cet extrait de la note du Cardinal Ratinger sur la reconnaissance des unions homosexuelles :

“L’Église enseigne que le respect envers les personnes homosexuelles ne peut en aucune façon conduire à l’approbation du comportement homosexuel ou à la reconnaissance juridique des unions homosexuelles.”

Et cette autre note de 1992 :

“Cependant, la saine réaction contre les injustices commises envers les personnes homosexuelles ne peut en aucune manière conduire à affirmer que la condition homosexuelle n’est pas désordonnée. Quand on accueille de telles affirmations et dès lors qu’on admet comme bonne l’activité homosexuelle ou quand on introduit une législation civile pour protéger un comportement pour lequel nul ne peut revendiquer un droit quelconque, ni l’Église ni la société dans son ensemble ne devraient s’étonner que d’autres opinions et pratiques déviantes gagnent également du terrain et que croissent les réactions irrationnelles et violentes”.

Voyons maintenant ce que déclare Mgr Maurice Gardès, archevêque d’Auch dans le journal La Dépêche. S’il s’oppose au projet de loi Taubira sur la dénaturation du mariage, il affirme son approbation du comportement homosexuel et il plaide même pour une amélioration du Pacs. Voici des extraits :

“Les homosexuels sont des êtres humains et l’homophobie me fait bondir. J’ajoute que l’amour de deux hommes ou de deux femmes ne me choque pas. Mais le mariage, non ! Pour les homos, je préfère parler de couple. Qu’ils aient un statut me paraît très important. Il faut qu’ils aient les mêmes droits que les autres au niveau matériel. Mais il fallait juste compléter le Pacs pour ça. Personnellement, je suis attaché au bonheur de l’homme. Je ne suis pas sûr que le bonheur de l’homme soit de répondre à toutes ses pulsions.”

17 comments

  1. Vaningeland Georgette

    Je suis tout à fait en accord avec le Cardinal Ratinger. Par contre, je ne comprends pas très bien Mrg Maurice Gardès. Il me semble qu’il est en contradiction quand il dit qu’il n’est pas choqué par l’amour entre deux hommes ou deux femmes et leurs vies communes et à la fin, il précise : je ne suis pas sûr que le bonheur soit de répondre à toutes ses pulsions…..
    Pour ma part, je pense que le bonheur n’est pas dans la facilité mais dans le don de soi. Quant aux pulsions, n’est ce pas le moyen de les sublimer et de les élever vers Dieu et nons vers le bas.
    Je me permets de vous citer deux passages sur la famille par deux auteurs qui me paraissent tout à fait d’actualité :
    Dans son livre “Demain c’est l’an 2000” édité en 1959, Gaston Bardet, (Seul conseiller laïc du futur Pape Jean XXIII, pour les affaires sociales…) écrit : “La religion de la famille est l’institution la plus ancienne, la plus profondément enracinée et la plus stable, elle a survécu à la vie du clan et à tous les changements religieux et politiques. L’ objet de la religion de la famille, c’est la génération la plus ancienne, les pères défunts des ancêtres” ….pietas ergo parentes, piété envers vers les parents. D’abord envers la Mère ensuite envers le Père. La valeur unique du couple “mâle-et-femelle” et de la famille qui l’enrobe, elle même abritée dans le manteau de la maison, de cette maison qui est le véritable temple des ancêtres, racines de la famille des vivants. La famille est très exactement, une cordée pour une ascension commune, pour un perfectionnement progressif, au cours des âges de la vie. Qui n’a pas compris ce rôle n’a rien compris.”
    Deuxième référence de Norbert Rocholl , théologien allemand(1938) “Ou le mariage redeviendra un mystère de la foi chrétienne ou nous le verrons périr et avec lui les peuples de l’Occident jadis chrétiens”. La rechristianisation du monde a son point d’appui principal dans la rechristianisation du mariage.

  2. Cette opinion témoigne d’une ignorance de la véritable destinée transcendante de l’homme.

    Mais il n’est pas le seul évêque dans ce cas. La Conférence des évêques de France s’est prononcée elle aussi en faveur du PACS, contredisant frontalement le cardinal Ratzinger approuvé par Jean-Paul II (en 2003).

    http://www.eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/textes-et-declarations/elargir-le-mariage-aux-personnes-de-meme-sexe-ouvrons-le-debat-note-du-conseil-famille-et-societe-14982.html

    http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_con_cfaith_doc_20030731_homosexual-unions_fr.html

    Le problème, pour nous laïcs, c’est que l’opinion des évêques s’oppose au bien commun, donc à la France et à la véritable liberté du peuple. La liberté du peuple, c’est de voir la justice régner. On ne peut que constater que les évêques, dans leur Conférence du moins (car il est évident que certains évêques respectent la justice et la vérité), sont contraires à la justice universelle et à la liberté française. (Accorder une reconnaissance officielle et des avantages fiscaux et sociaux à une “institution” qui ne rend aucun service est injuste).

    Ce n’est donc pas en tant que croyant, mais en tant qu’être humain et citoyen français que je m’oppose à Conférence épiscopale française.

  3. Yves

    Par moment faire de la politique amène à dire le contraire de ce qu’on croit sans forcément en être conscient. Mais est ce bien le rôle d’un évêque de faire de la politique ?

    In Xto

    Yves

  4. Dr Jacques Bailly

    Encore un évêque dont on se passerait volontiers.

    Que lui faut-il pour être choqué ?

    Il est dangereux pour la société car s’il n’est “pas sûr que le bonheur de l’homme soit de répondre à toutes ses pulsions”, il n’est pas sûr de grand chose !

    Il est étonnant qu’un tel individu ait été élevé au rang d’évêque alors qu’il n’est “pas sûr” que le bonheur de l’homme et de la femme est précisément dans la maîtrise de leurs pulsions.

    Archevêque bondissant, soyez “sûr” d’une chose : là où l’esprit ne domine pas la chair, l’être humain, fut-il mitré, vit dans le désordre qui conduit à l’endurcissement de l’âme !

  5. Philippe

    Je suis d’accord avec Mgr Gardès. Il suffit de lire “le cousin Pons” de Balzac pour s’en convaincre. Il peut y avoir un très grand amour entre deux hommes ou deux femme, vécu dans la chasteté. Et s’il y a chasteté, il n’y a plus rien de répréhensible et peuvent participer à la communion. Une très grande amitié dans la chasteté est sans doute le chemin à suivre et le chemin de guérison d’un état qui, au départ, est un dérèglement de la nature. Miséricorde, et ne leur fermons pas un chemin honnête de salut par dureté de cœur, car c’est nous alors qui risquerions d’être jugés.

  6. mangouste20

    “Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil”. C’est en raisonnant comme ça que beaucoup de catholiques approuvent les comportements déviants. C’est le catholicisme de gauche !

  7. legendre

    Sodome et Gomorrhe sont de sorties, Sodome tombe glisse sur le pavé gelé, que croyez vous qu’il se passa ? Gomorrhe par sympathie glissa aussi, morale de l’histoire: tous les deux perdirent leur équilibre.

  8. MVT

    en 1987,j’avais écrit à mon évêque,dans le Nord-Est de la France,pour justifier mon refus de participer au Denier de l’Eglise,la phrase suivante:

    vous êtes avant tout préoccupé de votre popularité terrestre,et vous avez surtout peur d’être traité de ringard ou de vieux con!

    il me semble que,sur ce plan-là,la situation ne s’est pas améliorée!

  9. chouan 12

    il y a belle lurette que je ne paye plus mon denier du culte et que mon obole va à la véritable église. Il faudra bien qu’un jour Rome prenne conscience que nous en avons marre de ces pseudos évêques qui voguent au gré du vent au lieu de nous insuffler la vérité dans leurs sermons . Ce sont des Rey , des Aillet, des Centènes, etc que nous voulons pas des gens qui s’aplatissent devant les idées à la mode, nous aimerions qu’ils nous montrent leur Foi!

  10. Melmiesse

    Tout être vivant nait, croît, se reproduit et meurt, il est programmé pour celà ;s’il n’y a pas toujours reproduction, il y a l’instinct naturel, biologique et le contrecarrer dans l’homosexualité n’est pas naturel. L’Eglise n’a pas à changer ce que Dieu a créé

  11. Anne Lys

    Je veux croire que quand Mgr Gardès parle de l’amour entre deux hommes ou deux femmes, il veut parler de sentiments, non d’actes sexuels. Mais il est vrai que la vie en couple, qu’il soit normal ou homosexuel, dans la chasteté, est un don très rare de la grâce de Dieu dont seuls quelques grands saints ont donné l’exemple si bien qu’il me faut bien me demander si Mgr Gardès n’approuve pas les actes sexuels homosexuels, si clairement condamnés par saint Paul dans l’Epître aux Romains et d’ailleurs par le Christ qui condamne expressément la fornication (par exemple dans St Matthieu,ch. 15, V. 19) : bien évidemment s’il condamne la fornication (acte sexuel hors mariage) commise par un homme et une femme, ce n’est pas pour approuver le même genre d’actes commis par deux hommes ou deux femmes !

  12. C’est inimaginable de voir les catholiques de partout mêlés à ce point.Et quand on voit la formation des ecclésiastiques produire des évêques comme ce monseigneur,il faut absolument se référer aux mandements que Pie XII a adressés plusieurs fois aux évêques du monde entier,les suppliant d’accorder toute l’attention à la formation théologique des prêtres,etc.Et surtout de ne jamais abandonner Saint Thomas d’Aquin. Qu’ont fait beaucoup d’évêques du temps,ils ont laissé beaucoup de théologiens déviants infiltrr les grands séminaires pour enseigner des doctrines qui ont fini paqr passer à Vatican II. Jean XVIII n’a pas eu une formation théologique adéquate,Jean-Paul II a raté sa thèse de thomisme,Ratzinger est infesté des plus dangereux tuéologiens allemands et français. Et après ça,on se désole de voir des évêques dire des conneries en 2013. Il faut reprendre tout leur enseignement à Zéro.
    Petite anecdote pour finir. J’avais un oncle théologien (+ 2008) à qui je demandais vers 1970 comment il se faisait qu’on vivait un changement révolutionnaire et que les prêtres quittaient l’Église par dizaines de milliers. Il n’eut pour toute réponse que ces mots:“Les pasteurs…les Pasteurs“ Et comme il revenait d’un séjour de six mois en Europe où ils avaient rencontré personnellement quelques dizaines des théologiens qui avaient fait la pluie et le beau temps à Vatican II,je lui demandai très brutalement ce qu’il en pensait,il me répondit après plusieurs minutes de silence:“Déformés et mal informés…“
    C’est pour cela que notre bien-aimée Grande Soeur (l’Église) est muette et malade. Christé eleison ! Cécilien

  13. Anne Lys, à vrai dire, il en interdit jusqu’à la simple pensée :

    Mt 15,18. Mais ce qui sort de la bouche part du coeur, et c’est là ce qui souille l’homme.
    Mt 15,19. Car c’est du coeur que sortent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les fornications, les vols, les faux témoignages, les blasphèmes.

    http://magnificat.ca/textes/nt01_mt.rtf

    Il veut nous purifier, nous libérer des mauvaises pensées. Toute la dignité de l’homme réside en la pensée, comme l’a écrit (à peu près) Pascal. Comme nos pensées sont libres, soyons maîtres de nos pensées et non dominées par elles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *