Quimper : 300 fidèles soutiennent Mgr Le Vert

Download PDF

Réagissant à la suspension pour raison de santé de Mgr Le Vert, suite à un conflit fatigant avec certains membres de son presbyterium -des conservateurs des années 70 qui préfèrent tuer leur diocèse que de le réformer, environ 300 personnes ont assisté, hier dans la cathédrale Saint-Corentin de Quimper, à des vêpres. Cette cérémonie s’est déroulée à l’initiative de Philippe Abjean, professeur. La cérémonie était célébrée par l’abbé Michel Mazéas, curé de la cathédrale. Celui-ci a invité, “dans cette situation inédite et pénible“, les fidèles à prier pour que l’évêque “retrouve la santé et la paix“.

Aujourd’hui lundi, Mgr Philippe Gueneley, évêque émérite de Langres, arrive pour administrer le diocèse de Quimper. Il est connu pour être beaucoup plus conciliant avec le clergé rétrograde des années de plomb de l’Eglise de France.

16 comments

  1. Vincent Delérins

    Il ne faut pas s’étonner que les séminaires soient vides ! Comment encourager un jeune à entrer dans un séminaire pour qu’il soit livré aux fauves du progressisme ? La dépression de l’Evêque de Quimper n’est pas une première ! De nombreux évêques ont été massacrés par un clergé infâme, citons notamment les évêques GaIdon et Gaucher….

  2. Ghislaine Guern

    Mgr GUENELEY, connu pour être beaucoup plus malléable que Mgr Le Vert va malheureusement faire le jeu de cette ancienne génération de prêtres progressistes. Je crains que notre diocèse ne fasse marche-arrière et que l’administrateur diocésain (Mgr Gueneley) leur laisse le champ libre. Dans notre diocèse finistérien, il n’y aura alors plus de place pour le Sacré ! On comprends que nos jeunes prêtres préfèrent d’autres diocèses moins ancrés à gauche… Ceci explique en grande partie la désaffection du Finistère de la part de cette nouvelle génération de prêtres.

  3. c

    Il faudra tout reprendre de zéro, comme après les guerres de religion, et que notamment en Normandie ou en Poitou, très sinistrées au XVI, des “saints” prêtres et des “saints” prieurs ont fait un magnifique travail de ré-évangélisation au moment de la Contre-Réforme. Ce qui est terrible c’est qu’à chaque fois des générations de chrétiens sont sacrifiées à l’idéologie de clercs qui se sont perdus dans le monde même si ce n’étaient pas tous des mauvaises personnes, mais qui n’ont pas compris que c’était d’abord Dieu “premier servi”.
    Mais beaucoup de séminaires diocésains sont vides, l’on sait beaucoup certains diocèses fonctionnent bien et que des séminaires notamment ecclesia dei sont pleins, ne pas hésiter à leur donner une part de l’obole deniers du culte.
    Peut-être aussi il faut se décider, – l’on dispose aujourd’hui plus facilement de voiture et que l’on peut faire du convoiturage, à aller dans une paroisse non “politisée”. Il faut aussi essayer d’échanger avec les prêtres pour leur montrer que certains de leurs paroissiens ont aussi quelque chose à dire, car ils sont parfois “assiégés” par des “inamovibles du système” depuis des années et qui ne veulent absolument pas quitter leur place oubliant que personnel n’est éternel sur cette terre.
    Certes les mauvais prêtres ont une énorme responsabilité comme bergers, mais les fidèles trop moutonniers ont parfois facilité les choses. Un catholique s’il doit être certes obéissant à la parole de Dieu doit être aussi non conformiste.
    Bravo aux 300 fidèles qui ont soutenu mgr Le Vert, sachant qu’il y en a sans doute qui pensent comme eux, mais n’ont pas encore franchi le pas de le faire aussi publiquement.

    • Philomène

      Entièrement d’accord avec votre analyse, je vis la même chose dans le diocèse d’Evry; il faut avoir le courage de s’exprimer mais la plupart des fidèles ont peur ou sont lâches et se placent d’emblée du côté du plus fort, beaucoup se contentent d’aller à la messe en ne voulant pas se mêler des histoires.

  4. Côme

    bravo à ce professeur pour cette heureuse initiative et prompt rétablissement à notre Evêque. Voyons l’arbre à ses fruits : Monseigneur Le Vert a vraiment fait avancer ce diocèse. Il serait dommage aussi que cet évènement mette le désordre dans le peuple de Dieu. Tout mon soutien va à notre évêque qui est un homme courageux, ouvert, ayant une écoute attentive et sais aussi rester ferme sur ses convictions. J’ai rarement vu une personne consulter autant et prendre autant d’avis autour de lui. Je lui souhaite de nous revenir au plus tôt et je souhaite à Mgr Gueneley un bon discernement, ce qui n’est pas évident dans ce contexte.

    Il est aussi choquant de voir comment la presse peut résumer de façon inexacte ce que le Pape a fait : il n’a pas suspendu notre évêque (ce qui ressemblerait à une sanction) mais à accéder à sa demande en lui permettant de suspendre sa charge. La sémantique est importante et fait toute la différence.

  5. moreau

    Il n’y a plus grand chose de sacré dans les églises du Finistère, infestées par les idées progressistes et gauchistes. Tout au mieux sont elles devenues des lieux de curiosité touristique comme les autres. Les séminaires sont vides mais bien sûr pas la moindre remise en question en vue. La lâcheté des “fidèles” acquis aux “droits de l’homme” ne fait qu’accélérer la chute et dérive vers une “protestantisation” bon chic bon genre couleur Barbour. En Finistère les hommes ont décidé de ne plus servir Dieu. L’Église “Une, Sainte, Catholique et Apostolique” se passera donc d’eux.

  6. Marguerite-Marie

    Nous avons été nombreux à ne pas pouvoir nous rendre à Quimper dimanche.
    Y aura-t-il une autre célébration de soutien?
    Certains d’entre-nous ont écrit à Mgr Le Vert en passant par l’adresse du diocèse mais le courrier sera-t-il transmis?Et les mails?
    Y a-t-il une adresse-mail d’un groupe de fidèles qui pourrait faire passer les messages d’encouragement à Mgr Le Vert?
    Il y a 6 ans environ, lors du décès d’un de nos amis, le frère prêtre (du défunt) n’a pas eu la permission de célébrer une messe pour les funérailles (messe de rite ordinaire) et dans l’assemblée il y avait 5 ou 6 prêtres assis “au chômage”.

  7. karr

    Quand en aurons-nous terminé avec ces prêtres d’un autre âge qui provoque depuis trop longtemps la déchristianisation de notre pays!
    Ces hommes n’ont rien apporté de positif ,ont-ils encore la foi,se souviennent-ils de leur engagement envers l’évêque qui les a ordonné et ses successeurs?

  8. Je n’oublierai jamais la haine qui se manifesta lors de la vente de la chapelle de l’ ancien séminaire devenue partie de l’hôpital psychiatrique, puis vendue à un promoteur qui en faillite fut “liquidée” aux enchères, rachetée à crédit par le diocése qui préférait voir cette chapelle à l’ abandon plutôt que de la laisser à des catholiques pour y célébrer la messe selon le rite de Saint Pie V dit maintenant “rite extraordinaire”, l’ extraordinaire étant le rite célébré dans toutes les Eglises jusqu’ en 1966 au moins soit quelques siècles. Depuis d’ ailleurs, on peu constater l’ abandon de la foi, la disparition des prêtres, le vide dans les Eglises…. L’ arbre est jugé à ses fruits et nous ne pouvons que prier …. Yves Raynaud Ancien Pharmacien à Quimper

  9. Pichon

    Homo homini lupus, mulier mulieris lupior,sacerdos sacerdotis lupissimus.

    L’homme, un loup pour l’homme, la femme encore “plus loup” pour la femme,
    mais” le plus loup ” c’est “la haine de prêtre” pour le prêtre.

  10. brousseau

    Pour le commentaire de Pichon et cette belle phrase latine … n’importe quoi ! La femme encore « plus loup » pour la femme, vous allez vous mettre les féministes sur le dos ! Soyez mesuré et respectueux avec du bon sens sur ce site pour ne pas tout mélanger. Il y a des hommes, clercs ou pas, des femmes qui ne sont pas à leur place ou blessés par des hommes, clercs ou pas, des femmes qui n’ont pas trouvé leur place, sont blessés par … Etc. A quand une saine et réelle correction fraternelle comme le stipulent les Evangiles ?

  11. Victor

    Bonjour,
    Comme j’ai pu l’écrire par ailleurs, je persiste à dire que tout ceci est avant tout un conflit de personnes et de génération. Petit à petit, des noms de responsables du clergé sont mis en avant. Lorsque les prises de position passées de ces responsables sont analysées, on ne peut que convenir que cette situation devait un jour ou l’autre se produire.
    Monseigneur Le Vert a pris ses fonctions, en 2007, dans un diocèse très mal en point car très mal dirigé voire pas du tout dirigé. Cette situation convenait parfaitement aux membres du clergé car ainsi chacun dans son coin pouvait jouer au petit chef sans avoir à rendre de comptes. Et çà, nos braves curés l’appréciait énormément. Entourés de laïcs toujours cooptés (le critère de compétence ni même celui d’honnêteté ne sont jamais évalués), ils assuraient tant bien que mal (mais plutôt mal que bien) une gestion quotidienne au jour le jour. Reclus dans leurs presbytères entretenus à grand frais, ils étaient particulièrement absents du terrain et éloignés de leur base. Avec Monseigneur Le Vert, un vrai leader s’est installé à la tête du diocèse. Le style de management a changé et les méthodes de fonctionnent et de travail ont pu être remises en cause. Ceci a certainement froissé plusieurs responsables du clergé habitués à être chef à la place du chef. Rien de surprenant à cela, mais il faut cependant avoir en tête que dans toute organisation, il y a une hiérarchie; l’Eglise n’échappe pas à cette règle. Ainsi, l’évêque détient son pouvoir de par le pape et les vicaires généraux ou les prêtres le détiennent de par l’évêque. Ceci induit un devoir d’obéissance, de loyauté et de solidarité et ceci, en dépit de désaccords ponctuels qui ne doivent pas se retrouver sur la place publique.
    Les résultats de l’investissement de Monseigneur Le Vert au service de son diocèse sont aujourd’hui unanimement reconnus hormis sans doute par les curés et les laïcs en responsabilité qui ne supportent pas l’autorité et qui, plutôt que de coopérer, mettent toute leur énergie à détruire, à calomnier (hier) ou à se mettre (aujourd’hui) en évidence, comme de jeunes enfants, devant l’administrateur apostolique du diocèse. Avec de tels comportements, nous sommes bien loin de l’idéal et des fondamentaux de l’Eglise!!! Devant le silence assourdissant des prêtres de ce diocèse, incapables de soutenir leur évêque, comment peut-on imaginer aujourd’hui qu’ils puissent encore avoir, à l’avenir, un quelconque soutien et respect de leur base? Pauvre Eglise …

  12. honeau

    Beaucoup disent que Mgr le Vert fait bouger les choses dans son diocèse et c’est bien : mais on ne sait pas quoi exactement.

    Concrètement, face à quoi Mgr le Vert était-il confronté et qu’a-t-il décidé de changer voire d’améliorer ?

    Enfin, afin d’éviter de se retrouver isolé, a-t-il fait appel à des communautés nouvelles et évangélisatrices ?

    Merci beaucoup !

  13. Côme

    Merci Victor pour ce que vous avez écrit. Je suis d’accord avec vous sur tous vos commentaires. Effectivement Monseigneur Le Vert a pris les rênes d’un diocèse mal en point et il l’a remis en état de marche ! Merci à lui !!!

    Je lis beaucoup d’inexactitudes dans les commentaires des journalistes. Inexactitude ou malveillance ou alors ils se font manipulés ? Il était dit qu’il y avait 300 personnes pour soutenir Mgr Le Vert durant une messe qui lui était dédiée. En vérité, la Cathédrale était pleine et elle contient environ 800 personnes. 300 selon les journalistes, 800 au moins selon la réalité !
    Etait il si bien entouré que cela ? était il aussi soutenu que cela dans un ministère bien difficile dans un contexte bien difficile ?

    En tout cas, ce que j’observe est qu’il n’a pas fait de commentaires particuliers alors que d’autres ne se gênent pas de le faire dans presse comme ce prêtre P. Laot qui a l’audace de juger son évêque sur la place publique. “Tu ne jugeras point” dit l’Évangile et le Pape François a dit “qui suis je pour juger ?”.

    Est ce que le nouvel administrateur se fera t’il dupé comme les autres ? Je l’invite à questionner et à discuter avec le peuple de Dieu de notre diocèse et ne pas se cantoner à discuter avec quelques “grandes g…..” qui par ce qu’elles parlent plus fort que les autres pourraient croire qu’elles ont plus raisons que les autres !

    Prions l’Esprit Saint que la vérité se fasse jour.

  14. lagadec

    Certain prêtres du diocèse de Quimper et Léon ne doivent pas dormir tranquilles et même certains
    laïcs suite au départ de MGR LE VERT. Les pro de MGR GAILLOT dans le FINISTERE doivent être satisfaits.
    certains chanteurs pourraient déchanter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *