Le 'souffle' de Vatican II et 'l'esprit' d'Assise à Besançon

Download PDF

Du 22 octobre au 30 novembre, Mgr André Lacrampe, archevêque de Besançon, présentera ses orientations sur l’avenir des communautés dans les 13 doyennés. D’ici là, un colloque sur les religions au service de la paix est prévu le 16 octobre. Mgr Lacrampe la présente ainsi :

Le colloque du 16 octobre sur les religions au service de la paix est précédé, la veille, par la projection du film «Des hommes et des dieux». Le film de Xavier Beauvois sera présenté par le Père Christophe Roucou, Directeur du Service national pour les Relations avec l’Islam (SRI). Il interviendra le lendemain, parmi d’autres intervenants, aux côtés du Cheik Bentounés, Président de l’Association Internationale Soufie à Créteil, et de Mme Annie Genevard, conseillère régionale et maire de Morteau (Doubs). Cette rencontre s’inscrit dans le souffle du Concile Vatican II, des textes qui portent sur ce dialogue interreligieux et la liberté de conscience, dans l’esprit d’Assise (1986). Il s’inscrit dans l’effort à entreprendre en vue d’un vivre en commun paisible et fructueux, désireux d’apporter respect et estime, à travers le dialogue de la vie, les œuvres et la prière au Dieu unique, reconnaissant ce que nous avons en commun et respectant les différences comme base d’une culture du dialogue. Tel est l’enjeu aujourd’hui pour ce que nous vivons en France et ce que nous sommes appelés à vivre dans d’autres régions du monde. Je souhaite que ce colloque puisse donner un élan au diocèse de Besançon afin de poursuivre le dialogue interreligieux toujours plus respectueux et serein.

Quand j’entends parler de l’esprit du Concile ou du souffle de la réunion d’Assise (ou l’inverse), j’ai quelques réserves… Il faut dire que l’esprit a bien souvent corrompu la lettre et l’on est passé bien souvent du dialogue au relativisme, en passant par l‘irénisme. En effet, le dialogue avec les musulmans fait bien souvent fi de la réalité, comme le rappelait le père Daniel-Ange.