L'autorité épiscopale : jusqu'où ?

Download PDF

Les sixièmes Entretiens de Valpré, qui se tiendront le lundi 4 octobre près de Lyon, porteront sur le thème : “Autorité, obéissance. Jusqu’où ?“. Un thème qui intéresse Perepiscopus… Ils réuniront, autour du cardinal Philippe Barbarin, plusieurs centaines de décideurs et spécialistes du monde l’entreprise. Pierre de Charentenay, jésuite, rédacteur en chef de la revue Etudes évoque l’autorité dans l’Eglise :

[Dans l’Eglise] la hiérarchie est fondée sur un argument théologique fort. Depuis l’Evangile est donné à quelques-uns un pouvoir d’autorité de lier et délier : «Tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise...» (Matthieu 16, 18-19). Mais cette capacité est au service de la communauté. Elle n’est en aucun cas au service des désirs d’un responsable sur son peuple ; ce qui n’est pas toujours appliqué aujourd’hui. Or on ne peut pas séparer l’autorité de l’Eglise de sa justification qui doit être d’abord ce service, à l’image du Pasteur qui mène son troupeau. Il faut savoir que beaucoup d’Eglises nous envient la papauté. Le pape est une figure d’unité très forte. Son autorité est nécessaire pour l’unité de l’Eglise. C’est même un avantage considérable, un point extrêmement positif qui explique l’effort très sensible de Benoît XVI vis à vis de la réintégration des quatre évêques intégristes car il ne veut pas qu’un nouveau schisme s’installe. […]

L’obéissance dans l’Eglise n’est pas un rapport de dépendance à l’autorité mais une obéissance responsable, intelligente, ouverte à l’Esprit. Et l’Esprit Saint n’est pas simplement dans la tête des responsables ! Il parle à l’ensemble de la communauté. Le concile Vatican II a rappelé que les laïcs ont non seulement leur place dans l’Eglise, mais qu’ils ont une capacité d’initiative. […] Dans notre période d’individualisme total, il est très important de rappeler que le chrétien l’est par sa capacité personnelle à suivre le Christ. Il ne s’agit pas simplement d’une obéissance externe aux autorités ecclésiales. Cette position demande à chacun de faire ses choix, sans se reposer sur une tradition qui lui dictera sa conduite. L’Eglise donne des indications, laissant leur interprétation libre.”

Pierre de Charentenay vient de justifier la rôle de Perepiscopus, initiative de laïcs qui reconnaissent que l’unité se fait d’abord autour du Pape et qui s’interrogent sur certains abus de pouvoirs épiscopaux dans l’Eglise qui est en France.