Rosaire national : que font nos évêques ?

Download PDF

En 1917, la Sainte Vierge est apparue à 3 enfants : François, Jacinthe et Lucie, et leur a dit, entre autres, que pour enrayer le mal et convertir les pécheurs, le Seigneur donnait deux derniers remèdes : la consécration au Cœur Immaculé de Marie et la prière du Rosaire.

Le samedi 07 octobre, nous avons fêté le saint Rosaire. Précisément, ce jour-là, des centaines de milliers de Polonais (un million ?) ont prié un « Rosaire aux frontières » pour le salut de la Pologne, de l’Europe et du monde, pour la conversion des pécheurs et le salut des âmes. De nombreuses communautés de par le monde – ou de simples particuliers – ont prié le Rosaire ce jour-là en union de prière avec les Polonais.

Le samedi 14 octobre, des milliers de catholiques américains ont prié le Rosaire dans le même but, célébrant par ailleurs la dernière apparition de la Vierge Marie à Fatima, le 13 octobre 1917, et le miracle du soleil qui s’y déroula devant environ 70 000 témoins.

Les catholiques français resteront-ils bras croisés devant leur chapelet, en un moment où le mal est déchaîné, et où tant d’âmes sont en train de passer à côté du salut ?

Du côté des évêques de France, il semble que la prière du rosaire soit dépassée…

Un laïc a créé une communauté de prière sur Hozana.org afin d’inviter tous les Français de bonne volonté à prier un Rosaire géant ce samedi 21 octobre 2017.