Simone Veil au Panthéon : quelle réaction épiscopale ?

Download PDF

C’est un silence éloquent…. J’ai trouvé un tweet de Mgr Ginoux :

 

35 comments

  1. et d’ailleurs, aucune réaction des “bons évêques” :

    – Mgr Aupetit, le préféré de la rédaction de RC
    – Mgr Rey
    – Mgr Castet,
    – Mgr Aillet
    – Mgr Centène

    “la messe est dite”. Les évêques de France abandonnent la vie à naître. Voilà tout.

    • Eve

      Henri Courivaud,
      Y aurait-il si peu d’Evêques qui soient de bons Evêques ? Je ne le pense pas.
      Réfléchissons à une prière à réciter chaque jour avec le chapelet pour demander à Dieu d’éclairer le cœur
      et l’esprit du Pape, des Evêques , des Prêtres, et de tous les baptisés catholiques afin que tous et chacun
      se rappelle les Commandements de Dieu et les mettent en pratique.
      Les Lois de Dieu s’imposent à l’âme de chaque catholique, toute loi humaine contraire ne doit pas être suivie.
      Que chaque catholique réfléchisse et prie !

      Les Commandements de Dieu donnés par Dieu à Moïse s’imposent toujours à tous ceux qui suivent les Lois de l’Ancien Testament.

      Qu’est-ce que le Panthéon ?
      https://fr.calameo.com/read/000450705d9c96cfa1274
      Une église catholique, sur la colline Sainte Geneviève, prise par les révolutionnaires de 1789 .
      La décadence morale actuelle n’est que la suite de cette lutte contre Dieu.
      Que chaque catholique réfléchisse et prie !
      Prions pour nos Evêques, écrivons à nos Evêques afin qu’ils rappellent fermement les Commandements de
      Dieu.
      Si, déjà, tous les catholiques s’y attachaient fermement, cela se verrait.
      “Vous êtes le sel de la terre, la lumière du monde…”

      • Courivaud

        Je résume ainsi votre pensée, chère Ève : il faut prier pour nos pasteurs tout en étant le sel de la terre,
        mais j’ajoute : car nous faisons partie de l’Eglise militante à qui, eux comme nous chacun à sa place, avons des devoirs à rendre pour l’honneur de JC et pour préparer Son retour.

      • hermeneias

        Euh pour faire court mais bref Eve ,

        Le Christ nous a libéré de la Loi ancienne et donc du légalisme qui est l’une des pentes glissantes , à côté du laxisme , qui conduit l’^humanité pécheresse à la perdition .
        Vous semblez oublier le Christ “le Rédempteur de l’homme” selon le titre de la 1ere encyclique de J Paul 2….

        Etait ce volontaire ?

  2. HH

    On comprendrait leu gêne s’il s’agissait de s’en prendre à une morte, mais ce n’est pas ça…

    En sacralisant l’avortement, Macron commet la faute la plus grave, la faute impardonnable :

    “Le blasphème contre l’Esprit saint est le péché commis par celui qui revendique le « droit » de persévérer dans le mal — dans le péché quel qu’il soit — et refuse par là même la Rédemption. L’homme reste enfermé dans le péché, rendant donc impossible, pour sa part, sa conversion et aussi, par conséquent, la rémission des péchés, qu’il ne juge pas essentielle ni importante pour sa vie. Le péché contre le Saint Esprit est lié à la perte du sens du péché, évoqué dans l’Exhortation apostolique Reconciliatio et paenitentia. C’est le refus de la « mise en évidence du péché » par l’Esprit saint qui est constitutif du péché contre le Saint-Esprit.”

    Macron se place donc dans un état de damnation irrémédiable, d’autant plus qu’il cherche à y associer “tous les français”, et peut effectivement en entraîner une partie.

    En ne dénonçant pas l’extrême gravité de cette faute, les évêques font preuve de non-assistance à personnes en très grave danger.

  3. fg

    @H. Courivaud
    Je suis la plupart du temps d’accord avec vous.
    Mais, sur l’attitude des évêques que vous avez cités (et d’autres, heureusement), je ne leur ferais pas reproche de leur silence.
    Nous, catholiques vigilants, savons qu’ils sont fermement opposés à la culture de mort: mais les tenants de cette culture qui étaient au garde-à-vous place du Panthéon n’attendent qu’une occasion pour lâcher la meute contre eux, meute qui compte parmi elle, hélas, beaucoup de “catholiques” auto-proclamés. Un maquisard ne doit pas s’exposer s’il veut se donner les moyens de continuer la résistance: car nous sommes comme sous l’occupation, mais l’occupant est parmi nous. C’est dans les consciences de nos proches que la vérité doit germer, et ça prendra du temps.
    Par contre le silence de Rome est plus préoccupant. Mais Rome est-elle encore dans Rome ?

    • Désolé, fg, on peut faire ce reproche, d’autant plus que ces évêques “bien” ne défilent JAMAIS à l’occasion de la “marche pour la vie” organisée annuellement à Paris en janvier.
      Si l’on prend l’exemple de Mgr Rey, celui-ci a bien su trouver le courage de dénoncer ce battage médiatique ayant eu pour nom “je suis Charlie”, afin d’en démonter et démontrer la malhonnêteté. Alors pourquoi ce silence à propos de cette récente “panthéonisation” ?
      De toute façon, les maquisards finissent un jour ou l’autre par se montrer parce qu’ils sont très vite reconnus pour ce qu’ils sont, des résistants et dans ce cas, ils résistent à découvert sans honte ni peur. Mgr Rey a des qualités, sans aucun doute, mais peut-être pas celle de maquisard ; or il le devrait “pour ce qu’il est” par sa consécration épiscopale qui devrait lui permettre d’avoir ni honte, ni peur. Je n’ai vraiment pas envie d’être sentencieux envers lui, mais par ce que je vous écris ici, je veux surtout dire qu’ il vaut mieux se montrer réservé à l’égard de certaines louanges que lui adressent des “catholiques bien”.

      Certes, Rome est silencieux pour les raisons que l’on sait, mais ce n’est pas …. une raison pour que les évêques de France, chargés eux aussi du magistère, soient silencieux face à cette supercherie et à ces amalgames politiques et sociétaux, qui ne feront qu’aggraver le “délit d’opinion” pesant déjà sur tous ceux qui aujourd’hui luttent contre l’avortement, même à titre préventif : la “loi Rossignol” votée en 2016 fait ses dégâts…. et vous avez sûrement noté qu’à l’occasion de ce vote, Mgr Rey s’était montré silencieux.

      Mais il ne faut pas oublier que les catholiques ne se réduisent pas aux évêques. Donc, nous aussi, les fidèles, devons témoigner car, comme ces derniers, nous avons reçu le même baptême.

      • Arome

        Bonsoir Courivaud,

        voilà le dilemme : parler, c’est la condamnation immédiate. Se taire, c’est renforcer le carcan de silence qui rendra tout prochaine prise de parole encore plus ardue. Pas simple.

        Dans ce contexte, chaque évêque agit en conscience, avec les informations dont il dispose. Or ils sont bien mieux informés que nous.

        Si aucun des 5 que vous citez (et on pourrait en rajouter d’autres) n’a parler, c’est quand même significatif. Tout le monde connait leur opinion. La Croix ne parle jamais de Mgr Aillet que comme du “croisé-anti-IVG”. Les accuser de trahison ou de faiblesse est un peu facile – et n’oublions pas les 95 autres évêques…

        Attention à ne pas trop dire de mal de nos évêques : vous risquez de casser des vocations sacerdotales, je peux vous en citer qui ne se sont pas engagés parcequ’ils avaient été dégoûtés… et maintenant le train de la reconquête se met doucement en marche, sans eux.

        Attention aussi aux signes des temps : vous partez du postulat que nos concitoyens sont en mesure d’entendre. C’est beaucoup moins vrai qu’avant : la plupart des gens sont conditionnés pour réagir sur des mots-clés et diviser aussitôt le monde entre gentils et méchants. Et leur réaction peut être sanguinaire ! Il faut parfois être patient, et attendre l’occasion.

        Par ailleurs, vu l’état des diocèses, que nos bons évêques se consacrent d’abord à reconquérir les paroisses et les écoles, cela peut se comprendre. Tout risquer pour le buzz… c’est risqué justement. Seul DIeu connaît et il jugera – que Dieu protège et guide nos évêques.

        Bien à vous,

        • hermeneias.

          Mouairf , Arome , le “dilemme” est un peu court car “parler” , évidemment , cela dépend comment !

          Et bien sur la condamnation viendra , d’une manière ou d’une autre ….toujours ! N’avez vous pas compris ? Depuis 2000 ans ….. Alors foin des arguties et stratégies politico-politiciennes .

          Sans “haine” le Christ devant ce pauvre Pilate , passé à la postérité , dit qu’il est venu dans le monde pour rendre témoignage à la Vérité ! Et vous savez ce que l’autre , le petit fonctionnaire , carriériste ….lui répond .

          Et il ne s’agit pas tant de S. Veil que du mensonge et de l’utilisation de sa personne et du show macronien avec sa “cérémonie” laique véritable parodie

        • D’abord, je n’ai guère envie de dire du mal de nos évêques en France, fussent-ils “bien” : relisez bien ce que j’ai répondu à “FG” en fin de 3ème paragraphe.

          Et puis, saint Paul, lorsqu’il a commencé sa prédication, le faisait dans des univers païen ou juif apparemment insurmontables l’un et l’autre pour différentes raisons. Et pourtant, lisons donc les “Actes des Apôtres” pour nous rendre compte que le saint-Esprit a fait faire des miracles, ce que les premiers chrétiens ont vu et c’est ainsi que par leur martyre ils ont pu changer la face de la terre.
          Et il ne faudrait surtout pas croire que pour opérer un tel changement, saint Paul et les premiers chrétiens aient cherché à être extravertis (ce que l’Eglise catholique des premiers temps avait condamné à juste titre). Sauf que certaines vérités sont bonnes à dire (et aujourd’hui c’est particulièrement vrai dans le contexte d’hypocrisie sociale et médiatique que nous connaissons) et qu’il ne faut pas craindre le “lynchage”. Désolé. Evidemment tout est dans l’art et la manière de dire la vérité “à temps et à contretemps” et c’est pour cela que ceux que je cite sont évêques car ils sont censés avoir l’art et la manière.

          Je termine par ces deux interrogations :
          Les évêques d’aujourd’hui – même ceux qui sont “bien” – croient-ils vraiment aux miracles ?
          Et de façon plus absolue, la vocation de TOUT chrétien, fût-il évêque, n’est-elle pas de témoigner jusqu’au martyre ?

          Je crains que vous ne lisez trop le “Figaro” qui vante sous toutes ses formes tous les conditionnements contemporains nécessaires pour que les modérés restent modérés, surtout s’ils se disent catholiques.
          Quant aux trains, même ceux de “reconquête”, vous savez, ils se mettent souvent en grève, en ce moment…..ou tombent en panne faute de logistique appropriée.

          • Arome

            Bonjour Courivaud, bonjour Hermeneias,

            1 – Vous cherchez à réduire ma pensée à un mot péjoratif (“modéré”), parceque je ne rentre pas dans vos cases. Non, ce n’est pas le goût de la modération qui me guide, c’est la recherche de la volonté de Dieu et de ce qui “marche”. Et non pas à la façon de Vatican II, pour communier dans les droits de l’homme, mais pour amener à l’amour exigeant de Dieu. Je dis bien “exigeant”. Appliquez-vous vraiment à votre propre sainteté : ce n’est pas pour les bisounours. Et non, je ne lis pas le Figaro, merci de rester poli 🙂

            2 – vous croyez que tout le monde est comme vous, c’est à dire instruit, déterminé et capable de raisonner. Pour le dire le plus gentiment possible : la situation est beaucoup plus catastrophique que ce que vous croyez. Les capacités de nos contemporains à écouter, à comprendre et à déduire sont très loin des vôtres. Il faut être très doux, très très doux, d’une part parceque le Christ l’a été, ensuite parceque les âmes sont tellement blessées qu’elles ne peuvent recevoir que très peu à la fois, et ce d’autant qu’elles ont très peu reçu.

            Pour terminer sur un point d’accord : je ne sais pas combien d’évêques croient aux miracles. On peut se demander si beaucoup n’ont pas positivé leur dépression, en pensant que leur mission n’était pas d’annoncer la foi mais de gérer la faillite et la liquidation du stock avec le moins de remous possible. C’est une vraie question. Je pense que nous nous rejoignons là dessus ?

  4. Babeth

    Quand Macron affirme que Simone est si aimée des Français, c est pourtant bien simple de nier, : beaucoup d enfants à naître ne sont pas là pour témoigner de leur desamour, qu ont ils fait pour mériter la mort, ah oui il n y a pas de projet parental pour eux… merci Simone, bienvenue en enfer avec tous les assassins du XX ème siècle, c est par millions que crient les sans voix de France et maintenant que ton portrait de Mamie Nova est gravée sur les pièces de 2euros, chaque fois que j en aurai une en main je m autoriserai un pic pour défendre à titre posthume tous ces petits à qui on n a pas permis de naître… Au jour du jugement, je préfère porter un autre nom que le tien, un jour nous rendons des comptes de tous nos actes et de toutes nos lâchetés, on ne nous le rappelle peu souvent…et pourtant il faut garder cette perspective en vue pour ne pas succomber aux sirènes ambiantes mortifères. Simone la responsable du malheur dans beaucoup de familles … Bien la peine de sortir des camps pour créer d autres prisons pour ces petits privés délibérément de leur droit à la vie.

  5. hermeneias

    Ah la judaisation à marche forcée de l’Eglise , chère à Mgr Lustiger , l’utilisation outrancière de la Shoa , “interdisent” toute critique de “sainte” Simone Veil …..qui a ouvert la voie à la banalisation de l’avortement .

    Si eux se taisent , qui parlera ? Les pierres ?
    Le Christ explique la 1ère Allance et NON l’inverse .
    Au plan politique , quoique dise le “grand prêtre” laic Macron , par ailleurs “chanoine” , Me Veil est tout à fait critiquable …..

  6. Pingback: L’atonie des « Évêques  de France ! | «prieratempsetacontretemps

  7. Hervé Soulié

    Oui, ce silence épiscopal est quand même inquiétant.
    Comme si une sorte de malédiction frappait l’Eglise de France de notre temps, condamnée à descendre marche après marche l’escalier qui la conduit doucement vers une apostasie tranquille, apaisée.

  8. Justine

    Pourquoi avoir choisi un dimanche matin le jour du Christ le Dieu d’amour le sauveur des hommes, au lieu d’un samedi ce qui aurait été plus logique pour cette funeste cerémonie ? N’est ce pas une provocation ? Je trouve tout monstrueux et scandaleux dans cette affaire. Le panthéon est devenu un lieu maudit.
    Souhaiter la mort de quelqu’un est un grand péché, mais pour appliquer le sénario de la guerre préventive devenu légitime par les instances internationales, on ne peut pas s’empêcher de penser que si Veil etait decédée pendant la guerre il n’y aurait pas eu sa loi et pas autant d’enfants assassinés et arrachés du ventre de leur mère par milliers tous les jours. Une shoha encore pire, légitime et remboursé par la sécu avec notre argent !
    C’est angoissant et cela fait peur, des choses monstrueuses se répandent, triste humanité, si c’est çà le progrès, la marche en “avant” … on vote pour des gens qui se revèlent être des monstres.
    Je ne crois pas que vous passerez mon petit commentaire mais au moins vous saurez ce que je pense et je ne crois pas être la seule.

  9. karr

    Le cardinal Lustiger,dont la mère est décédée en déportation,n’appartenait pas à une famille juive pratiquante,c’est par la suite qu’il découvrit le Judaïsme de ses ancêtres.
    J’ai lu que 75000 juifs Français et réfugiés,(n’oublions pas que le nombre total de juifs Français était plus élevé qu’à présent en raison de nos colonies d’Afrique du Nord),sont morts en déportation victimes du sadisme nazi.
    Les chiffres officiels du nombre de juifs victimes de cette oeuvre diabolique s’élèverait à six millions d’hommes,femmes et enfants de tous âges,notre pays est loin d’avoir fourni le plus grand nombre de victimes,tout comme l’Italie.
    Un seul déporté aurait été un de trop,cela est évident,mais il ne faut pas oublier que la seconde guerre mondiale a fait 50 millions de morts au total.
    Notre grand-père maternel est mort à Auschwitz en 1942 alors qu’il n’était pas juif,il laissait une femme et dix enfants!
    Madame Simone Veil était une femme de grande culture,je l’ai entendu à la radio ou elle était l’ invitée de
    Jacques Chancel ,(une rediffusion),son propos concernant la légalisation de l’avortement,sans être véritablement acceptable,était modéré et défendait davantage l’éducation sexuelle que ce crime,Simone Veil déclarait espérer que cette légalisation ne durerait pas plus de six mois,ou en sommes nous à présent?Pourquoi ce silence au cours de toutes ces années?

    • Il reste que cette loi de 1975 a été imposée au moyen d’une intimidation à laquelle s’est livrée Mme Veil, prenant pour argument le fait qu’elle avait été déportée à Auschwitz (ce fut effectivement le cas et cela n’ajoute ni enlève à l’horreur de cet événement collectif) afin de “forcer les consciences” à approuver une loi qui légalise un crime (car il s’agit d’un crime, indépendamment de la politique pénale que l’on applique pour réprimer ce crime). Cela a ouvert bien des amalgames dont se sont servi les organisateurs de cette canonisation laïque présidée par M. Macron il y a quelques jours.

      On peut vraiment regretter à cet égard que M. Finkielkraut, dans son émission de ce dimanche 1er juillet sur “Radio J” (L’esprit de l’escalier”) ait fait un “silence-radio” sur cet amalgame…. et cette malhonnêteté politique scandaleuse.

      Mais cela n’excuse pas notre lâcheté, nous les catholiques français, avec les évêques en tête, lorsqu’il s’est agi de voter cette loi.

  10. vraimment agacé

    Nous n’avons pas besoin du clergé domestiqué pour savoir qui est saint et qui est singe de la sainteté.
    tout cela se passe dans une église volée tout de même ! avec des manières de clercs et des cérémonies pour journalistes subventionnés. l’état laïque qui nous sert des cérémonies religieuses, qui nous désigne les reliques à adorer, et nous fait la morale sur les cadavres de millions d’enfants non nés ! de qui se moque-t-on à la fin ?

    aucune envie de regarder ces simagrées, quant à l’avis des évêques, n’est pas saint jean chrysostome qui veut ! apparemment ! si les évêques sont aux abois, au lieu de nous servir des discours à l’eau de rose et au volapük de cellule du parti avec des atermoiements de coach pour notables “surbookés”, qu’ils écrivent comme saint Paul, nous parlent comme le saint curé d’ars et arrêtent de nous décimér par leur incurie et leurs pusillanimités fin de race !

    Si on veut être aimé, il faut tout de même faire ce pourquoi on a été désigné ! et en plus il faudrait être abonné à la croix, lire le monde et parcourir le figaro pour les comprendre.

    rien du tout ! vous parlez comme un évêque ou vous quittez le navire ! dites, c’est “silence on tue” tout de même ! c’est tout de même bien mou tout cela depuis le curé aux trente six clochers, jusqu’au trône de saint pierre.

    On fait quoi en france à part compter les chaises vides et inaugurer les chrysanthèmes ?

    la pédagogie c’est pour les enfants, la résolution et la décision c’est pour les gens matures: l’Eglise de france est collégialement un bateau à la dérive, alors moins de rapports, moins de réunionite, moins de cérémonies débilitées par un mépris colossal pour les petites gens ! rendez nous la Messe, rendez nous le catéchisme, rendez nous la morale surnaturelle que vous n’enseignez pas, par ignorance crasse ou par pleutrerie !

    • Arome

      Bonjour “vraiment agacé”,

      on peut partager votre sentiment, bien compréhensible. J’ai peur que votre point de vue soit celui d’un externe, parti depuis quelque temps, parceque la situation des paroisses est à la fois plus complexe et bien pire que ce que vous décrivez. Elle est aussi paradoxalement plus riche en espérance qu’avant.

      Adoration, chapelet, confession, communion, indulgences, pénitences, charité…
      Adoration, chapelet, confession, communion, indulgences, pénitences, charité…
      Adoration, chapelet, confession, communion, indulgences, pénitences, charité…

      • “adoration, chapelet…..”, oui bien sûr, car tout chrétien qui se respecte recherche une unité de vie qui passe par ce que vous citez

        mais AUSSI : le chrétien, dans cette unité de vie, a conscience d’être membre de l’Eglise militante comme l’explique très bien Mgr Schneider : à ne pas oublier !

    • hermeneias.

      vOUS voulez dire rendez nous la Foi , l’Espérance et la Charité , prêchée et annoncée ….pour faire court , n’en déplaise à César et , “en même temps” ( comme dirait l’autre …) , le gout du Vrai du Bien et du Beau ( une brave dame des années 50 ….me faisait cette “réflexion” à la Ponce Pilate récemment , “qu’est ce que le bien ?” d’un air sceptique ….) .

      Il est clair que Me Veil a servi , SCIEMMENT , des forces obscures tout en prenant des postures d’intégrité et de moralité que lui aurait conféré son parcours et ses origines ……

      Cela laisse songeur . Dieu jugera mais nous ne sommes pas obligé de nous prêter , au delà du cas particulier de Me Veil , à l’imposture macronienne qui a pris Me Buzyn , apparentée à Me Veil , comme ministre de la santé ….et qui se pose en grand prêtre d’un nouveau sanhédrin et prétend être le gardien d’une nouvelle morale d’autant plus implacable qu’elle est fausse , fondée sur le mensonge

  11. berjan

    Notre civilisation est à la dérive, nous devons réagir et non obéir à des lois inhumaines ce n’est pas logique que l’on intervienne dans un foyer pour lui dicter sa conduite. Dieu est le seul conducteur. Aucune sympathie pour une personne qui a connu l’enfer de l’enfer et qui a envoyé des milliers d’embryons de personnes souvent jeunes( qui profitent de leur jeunesse !!!!!!dans un sens vraiment déplorable ) dans les oubliettes. Prions pour ces petites vies abandonnés par caprice ou orgueil.;

  12. DUFIT THIERRY

    En 1975 la loi sur l’avortement est passée en partie grâce au silence des évêques de France. Les évêques de France préféraient persécuter les catholiques attachés à la Tradition que de s’opposer à l’avortement.
    Quant à la personne qui a fait passer cette loi ce n’est pas cette cérémonie maçonnique au Panthéon qui l’empêchera de brûler en Enfer.

      • Arome

        @ Courivaud, @ Hervé Soulié, D’accord avec vous

        objectivement, il y a quelques années on les entendait plus. Soit le Pape François a fait passer des consignes (ou, ce qui revient au même, nos évêques se taisent pour ménager leur carrière ou conserver leur place), soit nos évêques se réservent pour la GPA, soit leur découragement s’est accru, soit les trois à la fois. Mais factuellement, il y a un silence qui est nouveau.

        • Courivaud

          “Se réserver pour la GPA” à un moment oû les troupes de LMPT après avoir révélé leur nullité politique et voté Macron “le Figaro” en poche, sont fatiguées ?
          Cela m’étonnerait, mais bon, les miracles existent et on peut y contribuer.,

  13. Théo

    Pour plus de conformité et de ressemblance sur ce poster géant sensationnel et de bon goût, l’artiste contemporain aurait dû lui mettre les cornes du diable avec l’auréole !

  14. hermeneias

    A Arome et cie

    Le Christ n’EST pas un “doux” sucré mais , comme je l’ai appris et compris ( à bonne école philosophique et théologique …..dominicaine de la grande Tradition ….) le Christ c’est Suaviter ET Fortiter ……le Rocher qui nous Sauve .
    Ne le réduisons pas , s’il vous plait , à un gentil sage suave

  15. Rascol

    C’est injustement qu’on fait porter a Simone Veil la responsabilité de sa loi. C’est Giscard, un catholique, qui en est l’initiateur et c’est un autre catho, Lecanuet, qui aurait du la présenter comme ministre de la justice.!

    • Courivaud

      “C’est pas moi, c’est lui”
      Digne d’un propos d’enfants d’école primaire répondant à la maîtresse qui en gronde un pour une bêtise de cour de récréation.
      Vous en êtes là, Rascal/Rascol ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *