Trouvera-t-on un évêque dimanche à Paris ?

Download PDF

Le cardinal Barbarin manifeste à Lyon dimanche, avec La Manif Pour Tous. Mais à Paris, on ne sait pas s’il y aura un évêque. Il y avait bien quelques évêques à la Marche pour la vie du 19 janvier dernier, mais aucun de Paris, ni archevêque ni évêque auxiliaire. Et il semble que demain, ce sera identique.

Dans ses nouvelles, le site du diocèse de Paris ne parle absolument pas de la mobilisation de demain. L’archevêché a-t-il décidé d’abandonner ses fidèles ?

18 comments

  1. Bisson

    Je crains que certains de nos évêques abandonnent leurs ouailles sur le bord de la route au moment où ils devraient être les lances de la lutte contre le laïcisme exacerbé du gouvernement socialiste qui cherche à tuer à tout ce qui a l’odeur de catholicisme.
    Alors que la vie des bébés et des personnes mourantes est menacée d’assassinat, nous devrions avoir en tête des manifestation ces pâtres.
    Auraient-ils peur des menaces du ministre des cultes?

    • Struyven

      Vous avez bien raison disant que Paris vaut bien une Messe plutôt qu’une marche, dans le sens où, pour moi, la prière et notamment la Messe peuvent nous attirer de grandes grâces. Mais faut-il pour autant de ne pas exprimer son mécontentement sur telle ou telle chose ? Pourquoi pas les deux ? Beaucoup de gens handicapés, ou âgés, groupe de prière prient pendant que les autres marchent. De toute façon, tout chrétien devrait se rapprocher des saints sacrements. Je suis chrétienne, catholique romaine. Ne suis pas ultra droite comme beaucoup essaient de le faire croire. Par contre, je ne saurais me joindre à cette marche étant handicapée. Donc je peux prier ! Merci à vous d’en avoir parlé !

  2. toto

    Vous voulez dire aucun archevêque de Paris, ou aucun archevêque de France le 19 janvier?
    Il y avait Mgr Barbarin Primat de Gaules, archevêque de son état.
    Les épiscopes parisiens craignent le rhume, nous sommes en hiver…L’été, ils craignent les coups de soleil.

  3. Jean-Charles

    Le problème que subit le clergé est la nécessité de la promotion, imposée par la démocratie démagogique de nos jours. Si les évêques mènent un quelconque combat politique, ils risquent créer un clivage et donc réduire leurs ouailles. Donc c’est à nous, les laïques, de défendre le mariage. #ONLR

  4. gaudet

    Je pense qu’il est nécessaire d’attendre la fin des manifestations , pour se faire une idée précise de l’attitude concrète de nos prélats parisiens.

    De toute manière , il faut considérer que ces événements constituent en eux mêmes , une épreuve de vérité, qui nous permettra de dresser une situation très exacte , et donc déterminer quels sont en fait les bons et les évêques passablement médiocre , dans leur charité et leur courage pastoral.

    Cette démarche , est foncièrement indispensable, dans le contexte dramatique que nous connaissons ou nous avons besoin de savoir sur qui précisément compter !

  5. Goupille

    Les fidèles savent tous ce qu’il faut penser de l’Archevêché.
    Ce sont les fidèles qui vont abandonner les Evêques au bord de la route.

    LNS Jésus-Christ les ramassera à Son retour…

  6. Quand nos évêques feront ils repentance pour avoir laissé commettre tant de crimes ?
    Il reste encore les crimes de l’euthanasie à venir.
    Il ont voulu faire repentance en jugeant leurs prédécesseurs …
    Qui nous parle de paille et de poutre en chaire ? ( au micro plutôt car ils n’osent plus monter en chaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *