Un dialogue en vérité ?

Download PDF

Message de Monseigneur Jean-Marc Aveline, évêque auxiliaire de Marseille et président du Conseil pour les relations interreligieuses et les nouveaux courants religieux au sein de la Conférence des évêques de France (CEF).

Le cardinal Jean-Louis Tauran est décédé hier, jeudi 5 juillet. Depuis 2007, il était président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, après avoir longtemps œuvré au service de la diplomatie du Saint Siège. Le cardinal Tauran était avant tout un homme de foi, profondément ancré dans la prière et l’amitié avec le Christ, auprès de qui il puisait l’immense courage dont il faisait preuve et qui forçait le respect de tous. Le combat contre la maladie n’a jamais altéré ni son sens de l’humour ni le souci qu’il prenait des personnes qu’il rencontrait, spécialement des plus petits. Il était aussi un grand serviteur de l’Église, à cause de l’Évangile, au service de « la vérité dans la charité », selon sa belle devise épiscopale.

« La plus grande des vérités chrétiennes, disait Pascal, c’est l’amour de la vérité ». Le cardinal Tauran, qui était un lecteur assidu du grand philosophe, a cherché à traduire cet « amour de la vérité » dans la pratique du dialogue, en ne se résignant jamais, quelles que soient les difficultés ou les déceptions, mais en tendant toujours une main lucide et bienveillante afin de construire entre croyants des relations porteuses de paix pour l’ensemble de la famille humaine.

Qu’il soit profondément remercié pour l’exemple qu’il nous a donné.

Avec sa famille, ses proches et ses collaborateurs, nous rendons grâces à Dieu et le confions à sa miséricorde.

+ Jean-Marc Aveline

Évêque auxiliaire de Marseille