Une chapelle transformée en commerce de vin ?

Download PDF

Famille chrétienne nous informe que Monseigneur Roland Minnerath, archevêque de Dijon, monte au créneau contre le projet de transformation d’une chapelle du XVIè siècle en commerce de vin. L’ancien maire de Dijon (aujourd’hui ministre du Travail) François Rebsamen appelle cela

« un projet d’envergure, digne des ambitions de notre pays : promouvoir le repas gastronomique des Français, entré au patrimoine mondial de l’Unesco en 2010. »

L’idée est de transformer l’ancien hôpital général de la ville, qui déménage, en « Cité internationale de la gastronomie tournée vers le vin ». 55 millions d’euros, 24 000 mètres carrés de bâtiments sur 6,5 hectares. L’ensemble inclut la grande chapelle de l’hôpital du Saint-Esprit, dont la première pierre fut posée en 1504. La transformation de la grande chapelle en vinothèque, c’est-à-dire un « espace de vente et de valorisation des vins des terroirs de France et du monde », choque les habitants. Des générations de Bourguignons y ont été baptisés, ou enterrés. La messe y est toujours célébrée une fois par semaine, non seulement pour les fidèles de l’hôpital, mais aussi pour ceux du centre-ville.

Le 8 juillet, Mgr Roland Minnerath a publié un communiqué :

0

Maxime Cumunel, délégué général de l’Observatoire du patrimoine religieux, déclare :

« Mgr Minnerath a parfaitement raison de s’insurger. D’une manière générale, c’est la bonne attitude pour un évêque de s’engager sur ce genre de projets parce que c’est sa personnalité qui peut faire évoluer les dossiers positivement. Si l’évêque ne se bat pas, personne ne le suivra. » « Ce cas n’est pas isolé. Il est même extrêmement typique. La chapelle de l’hôpital de Dijon relève de tous ces lieux où le culte était assuré par l’État : hôpitaux, prisons, écoles… Or, ils sont aujourd’hui de plus en plus désaffectés et vendus. À Paris, il y a eu l’hôpital Laennec, l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul, l’Hôtel-Dieu, l’hôpital de Draguignan, l’hôpital de Blaye, celui de Lyon dont la chapelle a été sauvée, mais qui va devenir un centre culturel, le grand Hôtel-Dieu à Lyon a également été restauré, ainsi que celui de Mâcon.

La question qui se pose dans tous les cas est : qu’est ce que l’on fait de la chapelle ? En effet, elle peut avoir été bâtie pour les indigents. Or, il faut nécessairement que son utilisation soit conforme à sa vocation d’origine ! Il faut bien comprendre que ces chapelles étaient évidemment des chapelles d’hôpitaux au sens actuel du terme, mais aussi des chapelles ouvertes sur la rue. C’est-à-dire ouvertes à tous ; des chapelles où avaient lieu des baptêmes, des mariages, des funérailles. Des chapelles où des personnes sont enterrées. On ne peut pas les traiter comme des bâtiments ordinaires !

Il faut donc leur trouver où un usage cultuel alternatif, comme dans le cas de construction de lotissements ou de pavillons où l’on a besoin d’une dimension religieuse. Si ce n’est pas le cas, il faut au moins tenter de conserver cette chapelle, avec une vocation conforme à celle d’origine. Cette vocation est premièrement universelle, puisque c’est le fond de l’Église, à savoir être accessible à tous et gratuitement, et à défaut d’avoir une dimension cultuelle, qu’elle ait au moine une vocation intellectuelle afin qu’elle soit valorisée et que les gens puissent l’identifier comme leur patrimoine et non pas une boutique que l’on peut trouver n’importe où. »

18 comments

  1. Hélène

    La messe y est toujours célébrée? Mais alors c’est indigne! Qu’ils aillent ailleurs pour leurs activités païennes,
    il ne manque pas d’endroit tout de même.

  2. Giroud

    Monseigneur Minnerath à cent fois raison. Il mène des combats justes, il voit plus loin que les intérêts passagers et médiocres d’un instant donné. Il préserve le passé, et l’avenir.
    Un véritable Pasteur. Un défenseur de tous.

  3. JFB

    Dans sa lettre Épiscopal de 2013 l’ Évêque de Dijon avait fustigé les Sociétés secrètes occultes…depuis celles-ci lui en veulent, le Frère Rebsamen ne sera pas le dernier a lui en vouloir….prions pour l’ Évêque de Dijon…

    • Ne peut on en faire un musée ? Je suis allée en Italie combien d’églises là bas ? Si certaines ne sont plus dédiées au culte on les transforme en Musée ayant un rapport comme ici à l’Hôpital ou à la musique sacrée, ou encore aux instruments que nous avons vu ma fille et moi à Rome et l’extraordinaire c’est que l’on s’y comporte comme dans une église on visite on admire en silence !

  4. LE GUEN

    Bravo Mgr de monter au créneau. Tous n’ont pas le courage de le faire. La mode est à tout désacraliser avec la F.M. fermer les églises et chapelles et les transformer en n’importe quoi. Encore que le terme désacraliser est mauvais, car ce qui est sacré l’est une fois pour toute. Dieu est descendu dans ces lieux dans l’Eucharistie, et ça ça rend sacré ce lieu, des baptêmes des enterrements, sûrement des confession, des sacrements des malade et j’en passe.

  5. gaudet

    Nous devons et pouvons adresser notre reconnaissance à Monseigneur Minnerath, pour avoir adopté une attitude éclairée de fermeté et d’audacieuse vigueur, là même ou hélas bien de ses confrères auraient baissé les bras , et restés indifférents face à ce scandale !

    Enfin avons nous un évêque , n’hésitant pas à s’opposer aux autorités administratives et politiques, dans un domaine ou l’intérêt des fidèles et la préservation du patrimoine sacré de la France est engagé.

    Nos évêques ont le devoir sacré de veiller à la préservation des églises de France et autres lieux de culte catholique, actuellement gravement menacés par notre gouvernement et notre administration maçonnique et pourrie, qui à travers la suppression de ces symboles du patrimoine sacré , entendent en réalité détruire l’existence de notre sainte religion en France .

    Je suis convaincu que le projet consistant à transformer une chapelle historique au passé religieux prestigieux, n’était pas uniquement motivé par le soucis de lui trouver une utilisation matérielle cohérente, mais aussi en supprimer le caractére spirituel intime, pour lui substituer une vocation humaine et simplement commerciale.

  6. DELAGARDE

    Nos bons JACOBINS sont de retour, il faut extirper la “superstition”. A quand l’extermination des superstitieux, comme sous la Terreur dans toutes les régions de France et en particulier dans l’Ouest.
    Un Vendéen

  7. Gaudete

    Ces c….. de socialos ne reculent devant rien et ne respectent rien.Ces gens-là sont la honte de notre pays et le déchet de notre société. Pourquoi ne va-t-il pas faire ses libations dans une mosquée ou une synagogue parce qu’il sait que dans le premier cas sa vie ne vaudrait pas cher et dans le deuxième cela pourrait être oeil pour oeil dent pour dent. Voilà à quoi on reconnaît le courage de ces sal……..!

  8. Gilberte

    ces pouvoirs publics n’ont pas d’âme, pas d’esprit, ils n’ont qu’un ventre , leur avidité est appelée “gastronomie” cela est plus respectable; je pensais que saccager une église consacrée était illégal, on se croirait en Chine

  9. Maurice

    Est-ce incompatible d’avoir une chapelle dans la « Cité internationale de la gastronomie tournée vers le vin » ?
    Non, la foi a sa place partout, même dans les lieux les plus improbables.
    Cette chapelle est toujours utilisée pour la messe dominicale, pourquoi transformer sa destination ?
    N’est-ce pas faire comme le faisait l’URSS soit faire des lieux de cultes des lieux n’ayant rien à voir avec sa destination originel ?
    L’URSS n’existe plus, mais son idéologie est toujours présente dans la tête de certains de nos politiques qui la font vivre par des actes comme celui-là ! Il y a bien assez des municipalités qui n’entretiennent pas les églises comme elles en ont l’obligation, renomme les places qui sont à coté : place de la laïcité ; n’est-ce pas de la provoc stupide, de la plus vil bassesse ?
    Les frères tablier seraient derrière cette ignominie ne serait pas surprenant ! Leur siège de la rue Cadet ne serait-il pas un lieu qui pourrait avoir une autre destination ? Après tout, il y avait beaucoup de bordels aux alentours, est-ce pour ça qu’il est là ? !

  10. eugene

    Bon courage a’ l’ eveque, qui suit les traces de JESUS qui chasse du Temple les marchands.
    Malheureusement il ya tant d’eglises maltransformees en Europe meme en mosque’es et s’est tres offensive pour les catholiques du monde entier.

  11. Parménide

    Il me semble qu’à Dijon il y a déjà une église transformé en théâtre ! une autre servait d’entrepôt il y a quelques années. Que dirait le chanoine Kir

  12. Courivaud

    Il faudra brûler un cierge pour que Mgr Minnerath, homme de culture, mette sa thèse de doctorat en pratique (“les relations de l’Eglise catholique et de l’Etat de 1848 à nos jours) pour qu’il obtienne le retrait de ce funeste projet….

    … et qu’il se montre à l’avenir plus courageux , ayant brillé jusqu’à présent par son absence pour “le mariage pour tous”, “l’euthanasie pour tous” et autres lois promulguées et à venir qui déshonorent l’Eglise catholique et les évêques, gardiens du troupeau qui leur a été confié.

  13. Hubert.Amugu

    CELA NE VOUS APPARTIENT PAS! Mr LE MAIRE STOP!
    Pendant que Jésus Christ notre Dieu et notre Seigneur chasse tous les commercants,vendeurs à la sauvette,filous,
    loulous,proxénètes,détruit des comptoirs d’échanges financiaires,des spéculants,des actionaires,de l’anciènne
    bourse de Jérusalem,sous le roi Hérodes;chasse tous les charlatants,voyants,voyantes,escrocs,faux prophètes,
    menteurs,voleurs,hypocrites,vilains,détruit les”chambres closes”grand bordel secret”pour phariséens seulement,
    chasse les vendeurs d’esclaves,d’Opium,de bétails des ossements humains qui servaient à des grands maitres
    occultes de magies blanche et de magie noire!un bazar pourrit! tout un Casino qui s’était installé depuis belle
    lurette,dans le Temple de son Père* ce que Dieu a viré de son Temple!le maire de Dijon sans ce droit,se permet
    de vouloir le réinstaller dans un Temple qui ne l’appartient pas!Permettez-moi de vous rappeler Mr le Maire,
    quelque chose que vous avez sürement oubliée!vous êtes le maire de cette ville,ne veut pas dire,que vous
    commendez la sainte Eglise Catholique et ses établissements dans votre ville!je crois que vous vous trompez
    dangeureusement;il n’y pas une loi quelconque qui autorise un maire de ville,à dicter ou à menacer directement
    ou indirectement, l’autorité Eclésiastique ses ministres,ses croyants et toutes ses èglises Catholiques!
    Les églises de votre ville où vous êtes maire,mêmes les plus petites églises qu’on ose noter abandonnées,
    appartiennent toutes à Jésus Christ*Propriétaire Eternel des Eglises Catholiques,non seulement de votre ville
    mais du monde entier* Et le Gérant Officiel de ces Eglises Catholiques de votre ville de Dijon,ordonné par
    Jésus Christ LUI MÊME est Mgr Minnerath!comme vous le constatez Mr le maire,son pouvoir,ses directives
    tout ce qu’il fait vient directement de son Patron qui est Jésus Christ LUI MÊME*cela veut dire que seul Mgr
    Minnerath a les pleins pouvoirs Divins et législatifs de diriger toutes les Eglises Catholiques de Dijon et de tout
    le Diocèse,ou Archidiocèse,selon la Seule Sainte Volonté de Dieu*mais pas à la votre Mr maire ou vous voulez
    vous emparer d’un Temple qui ne vous appartient pas!pour le transformer en grand bordel!NON Monsieur!
    vous n’en avez pas un seul petit droit!! La loi dit: ce qui est à César est à César,et ce qui est à Dieu est à Dieu
    cela veut dire que la ville de Dijon vous appartient en tant que maire de ville voté pour un mandat très
    déterminé;et toutes les Eglises Catholiques de Dijon,appartiennent à Jésus Christ notre Dieu et notre Seigneur
    dirigées par son Vicaire bien-aimé et très confiant de Dijon,qui est Mgr.Minnerath Evêque de Dijon*
    Ces Eglises Catholiques de Dijon,ne sont,ni Pavillon,ni Foire commerciales internationales de quoi que se soit!
    l’ONU “Organisation des nations unies”est une très bonne chose,on en disconvient pas!mais elle n’a pas un
    pouvoir quelconque qui soit supérieur à la Toute Puissante Eternelle Majesté Divine,Infinie de Dieu Jésus
    Christ*ceci dit Mr le maire: ni l’ONU,ni un président d’une république,ni un roi,un maitre-macon influent qu’il
    peut être ,a le droit de décider sur quelque chose,en ce qui concernerait la Ste Maison de Dieu,qui est l’Eglise
    de Dijon,où le maire de cette jolie ville,sans ce droit,et sans pouvoir,croit vouloir virer Jésus Christ de son
    Temple,pour installer un grand bordel!où l’on vendrait du vin,des drogues ,et des putaines!Non monsieur le
    maire!ca va pas ca*Prions Tous!afin que Jésus Christ notre Dieu et notre Seigneur chasse aussi ces très
    mauvaises idées qui sont rentrées dans le coeur du maire de la ville,et qu’Il lui donne la grâce de retourner
    dans la ste communauté Catholique de Dijon avec un coeur pur et plein d’amour,et d’obeissance à son
    Evêque Mgr Minnerath,Prions également au Seigneur Jésus Christ,pour qu’il couvre Notre Evêque Mgr
    Minnerath de milliers de grâces dans sa très lourdes charge d’Evêque de Dijon*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *