Vatican II expliqué aux jeunes Youkounkoun

Download PDF

C’est une étrange association qui a vu le jour. Elle se prénomme “YouCoun”. Comme “Youth Council” et non comme “Jeune C…”… Son ambition : faire connaître à la jeunesse le concile Vatican II à l’occasion des 50 ans de son ouverture et susciter un nouveau dialogue entre tous ces jeunes de sensibilités différentes.

L’initiative a été lancée par Samuel Grzybowski, étudiant en histoire et sciences politique, qui effectue un grand saut historique :

“Après les Ecritures, il est un texte central”.

Exit les Pères de l’Eglise et le développement du Magistère à travers l’Histoire de l’Eglise. Et il poursuit :

“Tout ce qu’on vit aujourd’hui comme Eglise vient de ce texte. Je pense à la liturgie, par exemple : la messe en français, le prêtre face à l’assemblée, etc.”

Voilà que ça se corse. Samuel Grzybowski a-t-il lu la Constitution conciliaire sur la liturgie, Sacrosanctum Concilium ? Elle ne parle pas de prêtre face à l’assemblée. Quant à la langue de la liturgie :

“L’usage de la langue latine, sauf droit particulier, sera conservé dans les rites latins”.

Par ailleurs, on peut lire dans cette même Constitution :

“C’est pourquoi absolument personne d’autre, même prêtre, ne peut, de son propre chef, ajouter, enlever ou changer quoi que ce soit dans la liturgie.”

Samuel Grzybowski souhaite rendre le Concile Vatican II accessible à la jeunesse :

“J’ai le sentiment que c’est nécessaire : la majorité ignore son contenu”.

Il ne croit pas si bien dire.

[NB : le titre de cet article est un clin d’oeil cinématographique : Le Corniaud, sorti à la fin du Concile, en 1965, mettant en scène Louis de Funès et Bourvil, au volant s’une superbe cadillac, dans laquelle est dissimulé le « Youkounkoun », le plus gros diamant du monde]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *