Le quotidien officiel de la CEF s'inquiète de la révocation d'un évêque

Download PDF

Benoît XVI a relevé de sa charge pastorale, lundi 2 mai, Mgr William Morris, évêque de Toowoomba en Australie. Il avait refusé de démissionner… La Croix écrit dans un article du 9 mai :

Cette procédure inhabituelle, qui avait été utilisée avec Mgr Jacques Gaillot, provoque une grande émotion dans le diocèse, et dans tout le pays.

Et jusqu’en France visiblement… Précisons tout de même que Mgr Gaillot avait été nommé évêque de Partenia, plus un hochet qu’un titre, alors que Mgr Morris n’est évêque de plus rien du tout. Le quotidien de la CEF semble s’inquiéter de cette reprise en main et sort son kleenex :

Avec plusieurs centaines de personnes, il a bravé la pluie mardi 3 mai pour défiler dans Queens Park à la lueur des bougies, avant de se réfugier au son des cantiques dans l’église bondée pour l’occasion. Sur le parvis traîne encore une pancarte avec l’inscription « l’évêque Bill est notre évêque », pendant qu’à l’intérieur une bonne vingtaine de fidèles écoutent avec attention le P. Peter Dorfield rendre une nouvelle fois hommage au travail de son supérieur. « C’est une décision très difficile à comprendre et à accepter pour notre communauté », confesse le vicaire général, qui compte bien relayer auprès de Rome « le désarroi et la douleur » ressentis ces derniers jours dans son diocèse. Présent le dimanche 1er mai à la cathédrale, Peter Dorfield a vu « de nombreuses personnes sortir en pleurs », à la lecture par Mgr Morris de la lettre annonçant par anticipation sa mise en retraite « non volontaire » à l’âge de 67 ans, Benoît XVI l’ayant relevé de ses fonctions. Dans beaucoup des 35 paroisses que compte le diocèse, « les prêtres ont eu du mal à pouvoir lire la déclaration de l’évêque jusqu’au bout », témoigne le P. Hal Ranger, en charge de la paroisse de Warwick, au sud de Toowoomba, et pour qui « la peine infligée par le Saint-Siège est sans commune mesure avec la faute commise ». Comme plusieurs prêtres de l’évêché, le P. Ranger a fait le déplacement jusqu’à Toowoomba pour venir saluer une dernière fois Mgr Morris avant que ce dernier quitte la ville. Dans son bureau, les rayonnages se vident à mesure que se remplissent les cartons, sous l’œil du pape, dont le portrait trône au-dessus de la porte d’entrée.

Le style de l’article de La Croix reflète l’inquiétude de certains, avenue de Breteuil. Mgr François Fonlupt, à peine nommé, et déjà épinglé, pourrait en faire les frais. Mgr William Morris a défendu entre autre l’ordination de prêtres mariés et de femmes. Rome a décidé de lui retirer sa charge. A quand la révocation d’évêques français ?