Tous à Paris pour défendre le mariage traditionnel!

Download PDF

alliances

Comme vous le savez, amis lecteurs, Riposte catholique est engagée, depuis des semaines, dans le combat contre la dénaturation du mariage que prétend nous imposer l’actuel gouvernement.

Nous avons soutenu de toutes nos forces les initiatives en ce sens. Nous avons, en particulier, fait tout ce qui était en notre pouvoir pour favoriser l’unité entre les différents acteurs du combat. Et nous serons naturellement, pour la plupart d’entre nous, dans les rues de Paris dimanche prochain.

Qu’on ne s’y trompe pas: nous y serons d’abord en tant que catholiques et ensuite seulement en tant que Français. Ne serait-ce que parce que nous avons connu la loi naturelle (de soi accessible à la raison) par la Révélation. Au demeurant, le mariage est, pour nous, catholiques, une réalité plus sacrée encore pour que nos concitoyens, puisqu’il est un sacrement. Comment nous demander de manifester en oubliant que nous sommes catholiques? C’est évidemment impossible!

Nous manifesterons donc comme catholiques.

Il existe deux façons de le faire: manifester avec Civitas ou manifester en catholiques au sein de la “manif pour tous”. Certains lecteurs et collaborateurs de Riposte catholique ont choisi la première option. D’autres ont choisi la seconde. La première est facilement compréhensible: Civitas organise une manifestation clairement catholique, même si elle est ouverte aux autres religions. La seconde option est probablement moins évidente et il nous faut l’expliquer ici, puisque c’est celle que les deux signataires de ces lignes ont choisie.

Selon nous, renoncer à manifester avec la “manif pour tous” revient à entériner un diktat parfaitement illégitime. Bien des mouvements ont appelé à manifester le 13 janvier et personne, nous l’avons dit cent fois sur ce site, personne ne peut prétendre parler au nom des manifestants. Sauf à dire exactement ce que disent les manifestants, à savoir que nous voulons le retrait du projet de loi. Un point, c’est tout!

Nous dénions radicalement à quiconque le droit de nous interdire de battre les pavés pour cet objectif clair et précis.

Nous dénions à quiconque le droit de parler en notre nom en faveur de telle ou telle pseudo solution, du type “Pacs +” (car figurez-vous, amis lecteurs qui ne suivez pas assidument l’actualité mondaine, qu’il y a désormais un Pacs+). Nous étions – et restons – opposés au Pacs. Nous avons défilé naguère pour nous y opposer. Nos arguments n’ont pas été réfutés et nous n’avons pas changé d’avis. Au contraire, ce qui se passe aujourd’hui prouve à l’envi que nous avions raison et que, lorsque Mme Guigou jurait ses grands dieux que jamais, au grand jamais, il ne serait question de mariage et d’adoption, elle était soit plus naïve que nous, soit plus menteuse – mais, dans les deux cas, c’est nous qui avions raison d’anticiper, derrière ce contrat soi-disant anodin, un changement de civilisation radical.

Cette manifestation n’appartient à personne. Nous sommes évidemment reconnaissants à ceux qui l’ont organisée, avec un remarquable dévouement. Mais ce dévouement serait dévoyé s’il visait autre chose que le seul objectif sur lequel nous sommes tous absolument d’accord: nous voulons défendre le mariage traditionnel et le droit des enfants à avoir un père et une mère.

Pour le reste, chacun d’entre nous peut avoir ses propres opinions. Ce n’est pas parce que nous souhaitons l’abrogation du Pacs que nous allons prétendre que les centaines de milliers de personnes qui seront à Paris demain viennent réclamer cette abrogation. Et ce n’est pas parce que tel membre du collectif organisateur veut un contrat d’union civile pour les couples homosexuels qu’il peut prétendre que nous défilerons pour cela.

Pour manifester ce double refus (refus de la dénaturation du mariage, qui est évidemment notre principal refus dans cette affaire, et refus de laisser d’autres affirmer, prétendument en notre nom, des choses que nous rejetons sans ambiguïté), nous invitons nos amis à rejoindre le rendez-vous fixé par Bernard Antony, président de l’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne (AGRIF), à 13heures devant la mairie du XIIIe arrondissement, place d’Italie. Ce qui nous permettra de défiler ensemble, en catholiques fiers de leur foi et en Français heureux de l’être!

Sont déjà annoncés: les abbé de Tanouärn, Laguérie, Pagès, le RP Fabrice Loiseau, le pasteur Saïd Oujibou, etc.

A demain!

Et, d’ici là, prions Notre-Dame des Foyers et tous les saints de France (qui seront avec nous demain, sans se préoccuper des oukases!) de nous épargner la démolition du mariage.

Daniel Hamiche, porte-parole de Riposte catholique

Guillaume de Thieulloy, directeur de Riposte catholique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *