Antioche pointe du doigt les responsables du chaos qui s’empare de l’Irak

Download PDF

Après la réaction de Jérusalem, c’est au tour du patriarcat grec-orthodoxe d’Antioche de publier un communiqué sur la situation imposée aux chrétiens d’Irak, et le propos est d’une clarté décapante :

” Au moment où la région du Moyen-Orient connaît la dévastation, où des chrétiens et d’autres viennent d’être expulsés et tués, alors que se poursuivent le conflit en Syrie et l’assaut contre Gaza, des officiels  s’exprimant au nom de quelques gouvernements occidentaux, font des déclarations et publient des « études », ci et là, dans lesquelles ils se lamentent et se disent solidaires avec les chrétiens de tel ou tel endroit, et décrivant leur situation d’une manière qui conforte la logique minoritariste. 

Toutefois, ce qui est neuf dans ces déclarations, c’est la récente disponibilité du gouvernement français à accueillir les chrétiens irakiens et à leur accorder l’asile politique, ainsi qu’une étude publiée par le ministère des affaires étrangères des Etats-Unis décrivant la présence des chrétiens au Moyen-Orient comme « l’ombre de ce qu’elle fût auparavant ».

Le Patriarcat grec-orthodoxe d’Antioche et de tout l’Orient tient à affirmer que la situation dramatique en Orient ne justifient pas le fait que certains usent des circonstances présentes comme un « cheval de Troie » afin de vider l’Orient de ses chrétiens et assimiler ce que les chrétiens d’Orient subissent à ce qui se passe en d’autres lieux avec les minorités religieuses ou ethniques.

Nous sommes convaincus que pour aider les Orientaux, chrétiens et musulmans, il faudrait tout d’abord extirper le terrorisme dans leurs mères patries, et cesser d’alimenter les mouvements extrémistes et sectaires qui, comme chacun sait, tirent leur financement des Etats et des gouvernements qui leur accordent leur soutien moral, logistique et militaire par le biais d’alliances internationales non déclarées.

Le meilleur moyen d’aider les chrétiens d’Orient et ses musulmans serait d’instaurer la paix dans la région par le dialogue et des solutions politiques, de rejeter de manière effective tout ce qui nourrit les causes  de cet extrémisme et de son existence-même, dont la plus importante est certainement l’injustice qui frappe le peuple palestinien,  ainsi que de faire connaître de façon équitable le rôle actif des chrétiens d’Orient à la vie de leurs patries, loin de toute considération statistique.

A tous nous disons que l’unique lieu pour les chrétiens et les musulmans de cette région c’est leur terre et leurs patries sur lesquelles ils ont vécu côte à côté depuis des siècles, là où ils ont forgé une civilisation marquée par un partenariat véritable, qui a transmis au monde occidental le patrimoine humain qu’elle a enrichi.

Nous, chrétiens de ces pays, nous n’acceptons pas la logique minoritariste qui nous est imposée de l’étranger, et nous réaffirmons que nous sommes et resterons loyaux au message de notre Evangile, que nos ancêtres ; nos pères ont porté et nous ont transmis ce message depuis deux-mille ans au prix de grandes afflictions. La graine qui nous a été donnée ici en Orient, nous l’y conserverons, nous la développerons et nous lui demeurerons fidèles.”

Source : Orthodoxie.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *