4 comments

  1. Tintoun

    Cher RC,
    Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. Et nos petits, faut-il les traumatiser avec ces images. Ce n’est parce que nous les faisons prier pour les chrétiens persécutés que nous leur racontons l’histoire du prof indien dont la main a été coupée. Alors, il est encore moins question d’image.
    Le métro est un lieu publique, ou les plus sensibles passent, et croyez-moi, ils n’ont pas besoin de photo pour prier de tout leur cœur… et en définitive que sera le plus efficace ?

  2. farcry69

    Oui, Tintoun a raison cependant, je suis sure que la vue de cette image ferait changer d’avis les avorteurs. La solution serait surement de l’afficher dans des lieux où il n’y a pas enfants, comme dans les entreprises ou au pole-emploi !

  3. René de Sévérac

    Attention.
    On peut considérer, d’un point de vue chrétien, que l’avortement est un crime (c’est mon point de vue).

    Mais on ne peut pas ignorer que dans le monde où règne la religion des “Droits de l’Homme” où la destruction des hommes avant aboutissement (réputés non-pourvu de Droits) est considéré comme un Droit (pour la mère).

    Les croyants de cette religion sont majoritaires, et leurs prêtres (e. g. Caroline Fourest) sont puissants (pourvus de l’idéologie dominante) ; ils ont d’ailleurs comme ministre de la Culture un consommateur de garçons sans droits parce que pauvres.

    Je ne suis pas d’accord avec Titoun, car le problème dépasse le traumatisme des images.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *